Yswara, la marque pionnière de thés de luxe made in Africa !

par / Aucun commentaire / 15 décembre 2016

La WANATeam s’est intéressée à une initiative qui met en valeur l’Afrique et ses nombreuses richesses : celle de la maison de création Yswara. Cette marque s’est installé depuis quelques années comme une référence dans le domaine (trop) méconnu du luxe africain à travers une collection de thés haut de gamme. Un moyen parmi d’autres pour briser quelques clichés ! 

Le thé de luxe : la marque de fabrique d’Yswara

Lorsque l’on parle de luxe, les premières marques qui nous viennent à l’esprit sont des enseignes occidentales de renommée internationale (nous les citerons pas ici) et, comme toujours, l’Afrique est souvent oubliée ou mise de côté, à croire que le continent est condamné à un misérabilisme ne lui permettant pas d’avoir droit à une part dans un marché de près de 300 milliards de dollars (!) et en perpétuelle croissance.

La success story de la marque Yswara tord le cou à cette idée, en se faisant une place au soleil grâce à une boisson populaire du continent : le thé. En effet, la tradition du thé en Afrique a toujours été présente, que ce soit en Afrique du Nord, de l’Ouest, de l’Est ou australe (Kinkeliba, rooibos, menthe, honeybush). Mais la différence d’Yswara réside dans la composition particulière de ses thés. On peut y trouver, avec ces thés et tisanes de base, des composants assez originaux qui font habituellement la richesse des plats et desserts venus d’Afrique : papaye, igname, carotte, piment, ananas, noix de Kola, noix de coco, chocolat etc… On y trouve également dans certaines compositions du poivre, du whisky et même… du champagne ! Une mix avec les plantes plein d’originalité, qui déconcerte tout en douceur les sens gustatifs.

Un habillage artistique très haut-de-gamme

Au delà des “finest teas” que la marque propose, l’une des forces d’Yswara réside dans la conception d’un emballage de luxe artisanal. Le plaisir des yeux compte également, la qualité est au rendez-vous, fruit d’une exigence cherchant à mettre en valeur ce travail de précision qui est fait dans le design de l’emballage, un travail d’orfèvre rendant hommage au savoir faire d’artistes africains qui savent y faire dans le chic.

Hommage à la grandeur de l’Histoire de l’Afrique

L’élégance de la collection de thés s’exprime à travers l’artisanat de luxe mais aussi dans les noms de chaque thé, au détour d’un voyage panafricain de l’Afrique du Sud au Sénégal en passant par le Rwanda, le Nigéria ou encore la Côte d’Ivoire. La marque montre son attachement à cette Histoire du continent à travers les époques en baptisant chaque gamme du nom de grands royaumes ou de d’illustres monarques africains. On trouve donc Shaka Zulu pour l’Afrique du Sud, Ooni of Ife pour le Nigéria, Abla Pokou pour la Côte d’Ivoire, Nzinga pour le Congo… D’autres thés se réfèrent au nom qui symbolise leur pays (Teranga au Sénégal, Omoluabi chez les Yorubas au Nigéria, Ubuntu en Afrique du Sud….).

En voyant tous ces noms, nous sommes amenés à rechercher et à (re)découvrir l’histoire de ces peuples et civilisations africaines qui ont rayonné sur le continent durant l’époque pré-coloniale. Un clin d’œil symbolique aussi sur ces petites histoires qui font la Grande.

L’oeuvre de Swaady Martin, “l’Ubuntupreneure”

Tout cela a vu le jour par le biais de Swaady Martin, une entrepreneure qui se considère comme une “afropolitaine”. Le nom de la marque “Yswara” est d’ailleurs une contraction astucieuse de son prénom Swaady et de Tyi Wara (ou Ciwara) qui est un animal savant mythologique dans la culture Bambara, symbole de l’agriculture consciente, chère à l’entrepreneure.

Son parcours est celui d’une globe-trotteuse ; née en Côte d’Ivoire, son parcours scolaire s’est fait entre son pays de naissance, la Suisse, l’Angleterre et la France. Après ces brillantes études et une carrière dans le domaine du commerce chez General Electric durant 11 ans, Swaady crée Yswara en 2012 dans l’idée “de préserver, sauvegarder, améliorer, promouvoir la riche culture et l’histoire de l’Afrique et la rendre accessible”.

Depuis décembre 2012 et la création de Swaady Group, son entreprise, la jeune femme accumule les distinctions et récompenses prestigieuses faisant d’elle une des femmes les plus influentes du continent. Son modèle de management est africain lui aussi : Ubuntu, qui signifie “je suis donc nous sommes” qu’elle considère comme l’ADN africain. “Pour nous assurer que nous participons en tant que communauté où faire le bien est au cœur de notre activité, il est de notre responsabilité de diriger des entreprises qui profitent à tous les acteurs impliqués.” dit elle.

Notre équipe a eu un véritable coup de cœur pour cette initiative et le parcours de Swaady Martin est une source d’inspiration pour tous ceux qui souhaitent entreprendre en Afrique et pour l’Afrique.

Pour plus d’informations sur Yswara :

Pour suivre l’actualité de Swaady Martin :

Tous crédits photos : Swaady Group

Laisser un commentaire