Finale de la CAN 2017 : l’avant-match, nos attentes !

par / Aucun commentaire / 5 février 2017

Le moment de la grande finale de la CAN 2017 est arrivé : Egypte-Cameroun ! Un grand classique du football africain pour lequel la WANATeam va évaluer les attentes pour chaque joueur des deux équipes. Avec cet avant-match vous aurez toutes les cartes en main pour analyser les performances de ce soir !

Egypte 

Essam El-Hadary : Le remplaçant devenu titulaire est une légende du foot africain. Il déjà remporté quatre titres continentaux (1998, 2006, 2008 et 2010) et est sur le point d’ajouter une cinquième couronne ! Ce soir, le capitaine égyptien a rendez-vous avec l’Histoire.

Ahmed El Mohamady : Un des leaders de la défense de fer égyptienne, le joueur de Hull City est irréprochable sur son côté gauche. Il devra particulièrement faire attention à Christian Bassogog, jusque-là intraitable. Son duel face au Camerounais sera certainement décisif durant cette finale.

Ali Gabr : Très solide au cours de cette CAN aux côtés de Hegazy, le “Ministre de la Défense” est à un match d’une reconnaissance éternelle dans son pays. Il faudra reproduire les mêmes (grosses) performances que lors des tours précédents.

Ahmed Hegazy : Solide tout au long de la compétition, celui qui figure dans l’équipe-type du 1er tour doit simplement rester égal à lui-même pour espérer remporter cette CAN.

Ahmed Fathy : le “Zambrotta africain”, aussi à l’aise sur le flanc gauche que sur le flanc droit de la défense jouera sa 3e finale de la CAN. Son expérience et sa discipline défensive devra être précieuse pour guider les Pharaons à la victoire dans ce match.

Tarik Hamed : La fameuse bataille du milieu sera décisive. Tarik Hamed devra donc se montrer aussi solide d’habitude, au côté du Gunner Elneny (ou de l’expérimenté Ibrahim Salah).
Mohamed Elneny : Le joueur d’Arsenal est le véritable point d’interrogation de cette équipe égyptienne. Jamais à son niveau, le milieu a beaucoup déçu. Ce soir, on ne sait pas s’il sera suffisamment rétabli de sa blessure. Attention, il ne faut pas flancher au milieu de terrain face à des porteurs d’eau inépuisables du côté des Lions indomptables.
Mohamed Salah : Le joyau égyptien, décisif à chaque match où les Égyptiens se sont imposés (2 buts, 1 passe décisive), devra faire un match plein. Dans ce cas, l’Egypte aura de grandes chances de s’imposer.
Abdallah El-Said : Celui qui a lancé le parcours des Pharaons contre l’Ouganda aura la lourde tâche s’il est titulaire, de conduire l’animation offensive égyptienne, très peu créative dans cette CAN. Il pourrait également entrer en cours de match si Cuper décide de jouer d’entrée à 3 récupérateurs avec l’apport de Ibrahim Salah.

 

Mahmoud « Trezeguet » Hassan : ses qualités de très bon dribbleur et son dynamisme n’ont pas encore sauté aux yeux des observateurs bien qu’il n’ait jamais fait de mauvais matchs à cette CAN. Mahmoud Hassan possède énormément de qualités intrinsèques et représente l’avenir des Pharaons. Seulement l’Egypte a besoin de lui ce soir. Espérons que son manque d’expérience ne le rende pas invisible.

Mahmoud Kahraba : Celui qui a terminé meilleur buteur de la CAN 2013 junior, qu’il a remportée n’a toujours pas ouvert son compteur dans cette CAN. C’est le moment idoine pour lui.

Cameroun

Fabrice Ondoa : Auteur de parades fabuleuses contre le Gabon, décisif face au Sénégal, le gardien s’affirme comme le joueur phare de cette sélection camerounaise. Un statut à confirmer pour l’éternité s’il renouvelle de telles performances en finale.

Collins Fai : Le joueur du Standard de Liège devra contrer les assauts du talentueux Mahmoud Hassan “Trezeguet” qui ne s’est pas encore mis en évidence tout au long de la compétition.

Adolphe Teikeu : Le défenseur de Sochaux est l’une des sensations de cette CAN. Celui que l’on compare à Rigobert Song sera le chef de la défense centrale. Il sera déterminant pour contrer les attaques de Kahraba et pour soutenir Oyango face à Salah.
Michael Ngadeu : Avec ce joueur du Slavia Prague, la défense camerounaise dispose du meilleur buteur de l’équipe. Déjà auteur du but décisif en poule contre la Guinée-Bissau, le stoppeur a récidivé en demi-finale contre le Ghana. Capable de faire preuve d’opportunisme pour ouvrir le score, sa polyvalence peut lui faire marquer le but de la victoire en finale. Cependant, il ne doit pas oublier de bien défendre face aux remuants Égyptiens.
Ambroise Oyongo : Le latéral gauche des Lions aura peut être la tâche la plus difficile dans ce match : contenir son vis-à-vis Mohamed Salah. S’il réussit, le Cameroun pourra exister dans ce match, le cas échéant il sera compliqué pour les Lions d’envisager la victoire.
Arnaud Djoum : Le joueur de Hearts of Midlothian devra se hausser au niveau de son compère du milieu Sébastien Siani pour ramener le trophée au pays. Ce sera la première finale de sa carrière à 27 ans.
Sébastien Siani : Le milieu d’Ostende s’est révélé indispensable dans l’entrejeu camerounais. Son activité dans les duels et à la récupération sera précieuse pour la fameuse bataille du milieu de terrain de cette finale de la CAN.
Christian Bassogog : Gaucher et bon dribleur, l’ailier droit camerounais est la grande révélation de cette CAN 2017. Très remuant sur son côté, le n°13 a sans cesse crée le danger face à ses adversaires. Elu à deux reprises « homme du match », face à la Guinée-Bissau et au Ghana, le jeune Christian peut s’offrir 10 ans de sélections s’il parvient à l’être de nouveau ce soir face à l’Egypte.
Jacques Zoua : Tout comme l’attaquant adverse, l’ancien ajaccien  n’a pas ouvert son compteur durant la compétition. Pire encore, il n’a toujours pas marqué en sélection. Un but dans cette finale fera tout oublier ! Mais Hugo Broos pourrait décider d’aligner Vincent Aboubakar qui n’a toujours pas justifié son statut de joueur clé que nous lui avions attribué au début de la compétition.
Robert Ndip També : Le joueur du Spartak Trnava, 22 ans, jouera la première finale de sa carrière. A l’image de tous les avants-centres camerounais, son rendement dans cette CAN est famélique (0 but) ! Si ses épaules s’avèrent fragiles pour cet événement, on attendra de pied ferme la prestation de notre élément clé des Lions Indomptables au début de la compétition Vincent Aboubakar, jusque là très décevant dans cette CAN.

Benjamin Moukandjo : le buteur de Lorient s’est davantage fait remarquer en passeur durant la compétition et en tirant tous les coups de pieds arrêtés de son équipe. Bien qu’il se soit révélé en un brillant capitaine courage, il se doit de faire un match référence et marquer en finale. C’est là qu’on voit les grands joueurs.

Laisser un commentaire