Entretien avec Konnie Touré : “La plus belle récompense, c’est la reconnaissance du public”

par / 3 commentaires / 29 mars 2017

Elle est sans doute l’une des femmes les plus influentes de Côte d’Ivoire, une véritable touche-à-tout dans le domaine des médias et également la présentatrice du magazine 100% digital “Be My Guest” diffusé en exclusivité sur Into the Chic : Konnie Touré nous fait découvrir son univers le temps d’un entretien exclusif. Une véritable source d’inspiration pour son public, avec lequel elle développe un lien puissant.

WANA : Konnie Touré, vous êtes je cite : “Animatrice Radio/Télé, Directrice des Programmes Vibe Radio, Directrice de KonnieVence Productions, Artiste chanteuse et actrice aux moments perdus”. Comment parvenez-vous à gérer toutes ces activités à la fois ?

Konnie Touré : Tout est une question d’organisation. Je ne fais pas toutes ces choses en même temps. Je sais mettre en place un planning adapté pour gérer ces différentes activités sans qu’elles n’empiètent les unes sur les autres.

W : Dans quelle activité prenez-vous le plus de plaisir (ou dans quelle activité êtes-vous le plus à l’aise) ?

KT : La radio, sans aucune espèce d’hésitation. C’est la base de ma profession. C’est de là que tout est parti. Je suis une enfant de la radio. Elle m’a tout donné et je lui en suis infiniment reconnaissante.

W : Quel a été l’événement ou l’élément déclencheur à la création de Be My Guest ?

KT : L’élément déclencheur de la création de ce magazine digital vient de l’envie pour la structure de production GALAXIE AFRICA, de créer un programme dédié aux réseaux sociaux. Un programme dont la narration soit parfaitement adapté au mode d’utilisation de ces réseaux et aux envies des utilisateurs, c’est-à-dire une narration multi-formats et des contenus courts et ludiques.

Mais l’origine pour GALAXIE AFRICA c’est aussi l’envie de travailler avec moi, sur un projet innovant et qui lui permettrait de profiter de « mes formidables talents d’animatrice, notamment sur du LIVE » ! C’est GALAXIE AFRICA qui le dit lol.

W : Quelle est la rencontre qui vous a le plus marqué lors d’une de vos émissions (ou globalement) ?

KT : Il y en a eu tellement. Chaque rencontre dans ce métier est pour moi une vraie occasion d’échanges, d’apprentissage, de construction de vie. Alors je dirai que toutes ces rencontres m’ont chacune apporté « un peu de beaucoup de choses ».

W: Qui est (sont) votre (vos) principale(s) inspiration(s) ?

KT : Ma principale inspiration est au-delà de tout, ma mère. Sa générosité et ses combats au quotidien pour nous nourrir et nous éduquer mes sœurs, mon frère et moi malgré les difficultés financières, m’ont toujours guidée dans toutes mes entreprises. J’essaie de lui ressembler et j’espère que j’y arrive. A part cela, Je me laisse facilement impressionner par toutes ces personnes connues ou non qui, malgré leur grande intelligence et leurs acquis, gardent leur altruisme intact et restent humbles et simples quoiqu’il arrive. D’ailleurs, mon inspiration du moment, c’est Khadja Nin, vous savez, cette grande chanteuse Burundaise, star des années 90 qui aujourd’hui ne fait certes plus beaucoup de musque (en tout cas officiellement) mais qui se bat au quotidien pour installer entre autres des forages dans des villages reculés du mali et d’ailleurs afin de rendre l’eau facilement accessible aux populations rurales. Elle le fait depuis de nombreuses années, totalement gracieusement, sans attendre aucune aide de pouvoirs politiques. C’est une initiative personnelle et cela force le respect et l’admiration. Ça, c’est de la générosité, du cœur et ça m’inspire vraiment.

W : Votre programme se veut résolument féminin… quid des hommes ?

KT : Mon programme s’adresse à tous. Mais ma touche féminine s’en ressent et ça, je ne le fais pas exprès lol.

W : Peut-on envisager un “Be My Guest” au sein de la diaspora ivoirienne/africaine en Europe ou ailleurs dans le monde ?

KT : Oui, c’est d’ailleurs en cours d’écriture avec GALAXIE AFRICA. Le format BMG est exportable, déclinable et évolutif. La seule contrainte c’est d’avoir un(e) guide qui tienne la route… et ça ne courent pas les rues !

W: Vous sentez vous comme une pionnière dans cette façon de faire de l’information ?

KT : C’est une expérience inédite en Afrique. L’idée est de GALAXIE AFRICA qui a déjà fait ses preuves dans d’autres formats de magazines réservés à la télé notamment REUSSITE avec Ele ASU sur Canal+ ou en encore CA ROULE avec Juliette BA sur TV Monde, pour ne citer que ceux-là. BMG est un tout autre genre de programme, réalisé en temps réel qui va certainement inspirer je l’espère beaucoup de gens. On en reparlera.

W : Le 100 % digital selon vous est-il une solution pour amener l’Afrique vers une nouvelle ère informatique ?

KT : L’Afrique n’est pas en marge l’ère de la digitalisation. Alors, ce magazine 100% digital vient juste lui apporter une nouvelle façon d’utiliser internet et les réseaux sociaux. L’Afrique est déjà bien connectée et pour ma part, BMG bien qu’étant un programme innovant, reste une valeur ajoutée, une impulsion à l’utilisation qu’elle fait du digital.

W : Quel est le message que vous souhaitez transmettre à la jeunesse africaine à travers votre programme ?

KT : Le fait de montrer à travers BMG différents talents dans divers domaines a pour objectif de mettre en lumière de nouvelles références pour la jeunesse. Qu’elle comprenne l’importance du travail, de la persévérance et de la patience. J’espère en tout cas que c’est de cette façon que cela est perçu.

W : Quels conseils donneriez-vous à ceux qui veulent se lancer et comment améliorer leur visibilité ?

KT : Je leur conseille de bien choisir leur domaine, leur sujet, d’être certains d’apporter du neuf, d’innover… Leur originalité améliorera naturellement leur visibilité.

W : Quelle est votre définition de la Nouvelle Afrique ?

KT : La Nouvelle Afrique c’est pour moi l’Afrique qui s’assume, qui n’attend pas qu’on lui donne, qui va chercher, qui est consciente de sa force, de tout ce qu’on lui prend par la force mais qui malgré cela, respire, entreprend, se connecte.

W : Un dernier mot pour nos lecteurs et vos fans qui vous suivent régulièrement ?

Konnie Touré : Merci chaque jour pour TOUT. La plus belle récompense dans le métier que j’exerce c’est la reconnaissance du public et je dois avouer que j’ai beaucoup de chance de vous avoir. C’est important pour moi que vous sachiez que j’en suis pleinement consciente. MERCI. VRAIMENT.

Retrouvez l’actualité de Konnie Touré sur :

3 Comment

  1. Je t’aime depuis city fm en 2000.
    Je savais que tu deviendrais une icone de l’audio visuel ivoirien.
    Jai encore en memoire ton emission ” les matins coquins”
    Ne change jamais.
    On t’aime ainsi.
    Qu’Allah te garde koko!!!!

  2. Belle interview avec la PD Konnie Touré, une dame formidable qui fait la fierté de l’Afrique. La question sur la nouvelle Afrique et sa réponse me plaisent beaucoup et à chaque fois que je lis une interview où KT est l’interviewée,je suis émerveillé. ????????????.

  3. Belle interview, mes félicitations à Konnie Touré qui illumine notre univers avec son incroyable talent.20/20 pour la question et sa réponse sur la nouvelle Afrique .

Laisser un commentaire