7 Monuments africains

Les 7 monuments africains historiques

par / Aucun commentaire / 30 juin 2016

Après les bons plans vacances, WANA vous ouvre cette fois-ci les portes de 7 monuments africains. Des sites historiques construits par l’homme, en contraste avec les parties 1 et 2 des 7 merveilles africaines naturelles.

Mosquée Hassan II (Maroc, Casablanca)
Mosquée Hassan II

Créée en 1986, la Mosquée Hassan II de Casablanca a été inaugurée sept ans plus tard en 1993. Elle a la particularité de pouvoir rassembler plus 150 000 fidèles, grâce à un aménagement de 9 hectares comportant une salle de prières, une école coranique, un musée ou encore une bibliothèque.
C’est également la troisième Mosquée la plus grande du monde et possède le minaret le plus haut du monde avec une hauteur qui avoisine les 200 mètres.

Le temple de Hare Krishna de la compréhension (Afrique du Sud, Durban)

Temple de Hare Krishna- Durban

Parmi les monuments africains que nous vous présentons, celui-ci est le moins “rare” car en effet, il existe des temples de Hare Krishna un peu partout dans le monde. Mais celui-ci est particulièrement somptueux. Le design étant inspiré d’une fleur de lotus, plante sacrée dans les religions orientales telles que le bouddhisme ou encore l’hindouisme.
C’est un beau clin d’œil que nous faisons à ce monument, car il a été construit en 1986, il y a tout juste 30 ans.

Monument de la Renaissance africaine (Sénégal, Dakar)

Image was captured by a camera suspended by a kite line. Kite Aerial Photography (KAP)

Inauguré le 4 Avril 2010 lors de la cérémonie du cinquantenaire de l’indépendance du Sénégal, ce monument représente « une Afrique sortant des entrailles de la terre, quittant l’obscurantisme pour aller vers la lumière ». La construction symbolise donc la liberté et la libération de tout un continent. Cette statue de bronze et de cuivre culmine à 52 mètres.

La tour de l’Afrique (Mali, Bamako)

Tour de l'Afrique

Et non, ce n’est pas Yaya Touré ! La vraie tour de l’Afrique se situe à Bamako et a fêté ses 15 ans le 11 février dernier. Elle a été conçue comme un baobab géant de 46 mètres. Celle-ci est décorée à l’extérieur d’idéogrammes bamanan (motif de décoration traditionnelle au Mali) évoquant la concertation, l’union et la solidarité.

Monument de la réunification (Cameroun, Yaoundé)

monument_reunification

Comme son nom l’indique, ce monument a été construit au début des années 1970 pour célébrer la réunification du Cameroun français et du Cameroun britannique, le 1er Octobre 1961. Celle-ci étant symbolisée par le monument principal en forme de spirale, qui représente deux serpents dont les têtes fusionnent. Elle est accompagnée par une statue représentant un vieil homme portant 5 enfants et le flambeau national.

Monument aux héros nationaux (Burkina Faso, Ouagadougou)

Monument aux héros nationauxLe Monument aux héros nationaux a une forme qui rappelle un peu la tour Eiffel. Mais nous n’y trompons pas, ce monument de 55 mètres et de près de 8000 tonnes est constitué de deux calebasses. Une retournée en bas, et une autre, en haut, contenant l’eau de l’entente et de la paix retrouvée. Les deux calebasses sont portées par quatre grandes structures qui représentent les quatre étapes de la lutte du peuple pour : l’indépendance, la république, la révolution et la démocratie. Ce monument, sépulture des héros, symbolise la gratitude et la reconnaissance du peuple burkinabé ainsi que l’unité nationale. Un des monuments africains les plus symboliques de ce combat pour la liberté d’un peuple. Dommage que le héros du pays Thomas Sankara n’ait pas pu participer à la pose de sa première pierre en mars 2002.

Pyramide de Khéops (Égypte, Gizeh)

Pyramide-Kheops

Construite il y a près de 2560 an avant Jésus-Christ, cette structure est de (très)  loin la plus ancienne de notre sélection. Sans doute également la plus célèbre des monuments africains, car comme vous le savez sans doute, elle fait partie des 7 merveilles du monde. Il était donc difficile de ne pas l’évoquer. C’est la plus grande pyramide de Gizeh, avec un sommet qui culmine aujourd’hui à environ 137 mètres et une base d’environ 230 mètres.

Dans le même thème :

Les 7 merveilles africaines naturelles, Partie 1 et 2

Laisser un commentaire