WANAWeek : ce qu’il ne fallait pas manquer cette semaine !

par / Aucun commentaire / 19 novembre 2016

La WANATeam vous propose chaque samedi un article qui recense 5 actualités WANAWeek qu’il ne fallait pas manquer. Aujourd’hui dans WANAWeek : début de la CAN Féminine, le festival Ciné regards africains à Fresnes, Gaël Faye lauréat du Goncourt des lycéens, la résurrection de Joel Embiid et Akon.

Début de la CAN féminine au Cameroun.

can-femmes

L’indifférence, l’ennui. C’est ce qui ressort des préparatifs et de l’engouement de la population camerounaise autour de la Coupe d’Afrique des Nations qui s’ouvre à partir d’aujourd’hui. En effet, la tenue de cet événement aurait pu mettre en avant le savoir faire camerounais quant à l’organisation de grands rendez vous internationaux. Et pourtant, nombreuses sont les critiques pour dénoncer les non préparatifs de la compétition, plus obnubilés par la guerre de compositions de l’hymne officiel de la CAN que par le jeu qui va être produit par les principales protagonistes : les joueuses. Espérons que le jour J dissipera toutes les réserves formulées ça et là depuis plusieurs mois car le pays hôte, véritable révélation du Mondial 2015 au Canada a de sérieuses chances de victoire.

Le festival Ciné regards africains à Fresnes.

cine-regards-africains

Depuis sa création, en 2007, l’objectif de ce rendez-vous est toujours le même : faire connaître le cinéma d’Afrique francophone, anglophone et lusophone à travers une sélection de courts et longs métrages, sélectionnés parmi les classiques et les sorties récentes. « Ainsi, cette année, nous proposons des choses aussi diverses qu’une séance tremplin jeunes réalisateurs, ce samedi, à Arcueil, et une soirée hommage au grand acteur burkinabé Sotigui Kouyaté, le samedi 26 novembre, à Cachan », indique Yves Ballanger, vice-président de l’association Afrique sur Bièvre, qui organise le festival. Des initiatives nécessaires pour soutenir et faire connaitre un cinéma africain talentueux mais qui souffre de graves difficultés financières. La dixième édition du festival a débuté ce vendredi, à 19 heures à la MJC Louise-Michel de Fresnes.

Gaël Faye lauréat du Goncourt des lycéens.

gael-faye

L’annonce a été faite à l’Opéra de Rennes ce jeudi 17 novembre, le Goncourt des lycéens a été attribué à Gaël Faye, pour son premier roman Petit pays. Le prix, organisé conjointement par le ministère français de l’Éducation nationale et la Fnac, récompense un ouvrage qui revient sur la propre enfance du rappeur Franco-Rwandais Gaël Faye passée au Burundi où la guerre de 1994 l’a contraint à immigrer en France. Gaël Faye est définitivement un artiste multi-facettes.

Joel Embiid, la résurrection du géant camerounais.

joel-embiid

Drafté en 3e position en 2014 par les Sixers, notamment devant Julius Randle, Aaron Gordon, Dante Exum, Clint Capela ou encore Elfried Payton, le talent de Joel ne faisait aucun doute. Cette draft était d’ailleurs qualifiée par certains comme étant l’une des plus talentueuses après celles de 1984 (Hakeem Olajuwon, Michael Jordan, Charles Barkley…) et de 2003 (Lebron James, Dwyane Wade, Carmelo Anthony…). Malheureusement, le Camerounais se blesse au pied droit et doit être opéré, il sera absent des terrains pendant ses deux premières saisons et certains voient déjà en lui un futur flop en NBA. C’était sans compter sur le moral d’acier du joueur. Embiid est depuis impressionnant, ses statistiques en ce début de saison le prouvent. 15,7 points de moyenne en 19 minutes avec un pourcentage au shoot de 45,8% à 2 points et 50% à 3 points mais aussi 6 rebonds par match.

Élégant, adroit, physique et technique, l’africain possède la panoplie parfaite pour devenir un des meilleurs pivots de la ligue. Une belle revanche pour celui que l’on croyait perdu pour le basket-ball, en espérant que les pépins physiques soient loin derrière lui et nous laissent profiter d’un tel joueur.

Akon à Marrakech pour le « light to live ».

akon

Le chanteur Akon, co-fondateur d’Akon Lighting Africa, était en tête d’affiche du concert « Light to Live », le 16 novembre au Palais Badii, à Marrakech. Ce concert a été organisé dans le cadre de la COP22 au Maroc. L’évènement visait à rassembler des musiciens, des artistes et des acteurs du changement climatique pour sensibiliser le public et créer un mouvement autour des énergies renouvelables. En tant que co-fondateur d’Akon Lighting Africa, Akon ambitionne, à travers cette belle initiative, de faire face à la crise énergétique en Afrique où 600 millions d’Africains n’ont toujours pas accès à l’électricité.

Rendez-vous samedi prochain pour d’autres brèves WANAWeek !

Laisser un commentaire