WANAWeek : ce qu’il ne fallait pas manquer cette semaine !

par / Aucun commentaire / 28 janvier 2018

Aujourd’hui dans WANAWeek : Startup of the year Africa, Thomas Dennerby entraîneur des Super Eagles féminines, l’exposition IBABA, la Décima pour la Tunisie au handball et retour sur la Nuit des Idées.

La startup kényane HydroIQn Startup of the year Africa !

Jeudi dernier à Casablanca a eu lieu la 2eme édition de Startup of the year Africa, l’événement qui met en avant et récompense les jeunes entreprises innovantes du continent. Ils étaient au total 600 start-up en lice issues de différents domaines tels que l’agritech, l’écoconstruction, la télémédecine, l’e-commerce ou encore les nouvelles technologies. A l’issue de la phase des votes des internautes, et celle du jury, c’est la start-up kényane HydroIQn qui est la grande lauréate de cette seconde édition de la start-up africaine de l’année.

Cette start-up fondée par le duo Brian Bosire et Victor Shikoli, HydroIQn a développé un objet connecté permettant de gérer les réseaux hydrauliques à distance. Une solution qui permet la détection automatique de fuite sur le réseau, ce qui permet d’affiner la facturation de ménages et une prise en charge plus rapide.

Le Suédois Thomas Dennerby nouvel entraîneur de l’équipe féminine du Nigeria

Le technicien suédois Thomas Dennerby a pris les commandes de l’équipe féminine du Nigéria avec un accord allant jusqu’en 2020. Dennerby il connait très bien le football féminin puisqu’il a entraîné l’équipe féminine de Suède entre 2005 et 2012, hissant l’équipe à la troisième place à la Coupe du monde 2011 en Allemagne. Il sera assisté par son compatriote Jorgen Petersson. Le Nigeria est la seule équipe africaine à avoir participé à tous les tournois de la Coupe du monde féminine depuis 1991 et vise une grosse performance pour les prochaines échéances sportives comme notamment le Mondial 2019 en France.

Lancement de l’exposition IBABA !

L’exposition IBABA a ouvert ses portes le 25 janvier à la VOZ’GALERIE de Boulogne Billancourt (92). Tout a commencé lorsque l’artiste Marie Moroni est partie au Rwanda pour réaliser un reportage photo sur un atelier de broderie. Une fois le reportage terminé, elle a souhaité immortaliser sa rencontre avec les brodeuses dans un premier temps avant de retourner au Rwanda pour en apprendre davantage sur l’histoire de ces femmes et leur rendre hommage dans une série de portraits. Une œuvre intime et singulière à retrouver jusqu’au 28 avril 2018.

La Tunisie, seule au sommet du handball africain !

Le Gabon accueillait la CAN de handball et comme souvent à ce jeu là : c’est la Tunisie qui a gagné ! Et comme souvent c’est l’Egypte qui s’est inclinée en finale. A Libreville ce samedi, les Aigles de Carthage ont (encore) pris le dessus sur les Pharaons au terme d’un match épique (26-24) et ont donc remporté leur 10e titre de champion continental. Une « Décima » qui vient asseoir la domination totale du handball tunisien masculin sur l’Afrique car toutes les catégories – jeunes et séniors – sont championnes d’Afrique ! Une performance unique et exceptionnelle.

Retour sur la nuit des idées avec Chimamanda Ngozi Adichie !

Le 25 janvier dernier marquait l’ouverture de la troisième édition de la nuit des idées autour du thème « l’imagination au pouvoir ». Cet événement réunit plusieurs personnalités de divers horizons et de tous les continents pour débattre et échanger sur les enjeux actuels. A cette occasion, la célèbre écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie était invitée d’honneur pour revenir sur son parcours et ses engagements. L’entretien conduit par Caroline Broué, journaliste de France Culture, a suscité une vive polémique après que cette dernière lui ait demandé s’il y avait des librairies au Nigéria. Chimamanda Ngozi Adichie, qui avait déjà répondu brillamment à la journaliste lors de l’entretien, est depuis revenue sur la polémique pour y mettre fin avec justesse et talent.

Rendez vous la semaine prochaine pour d’autres brèves dans WANAWeek !

Laisser un commentaire