WANAWeek : ce qu’il ne fallait pas manquer cette semaine !

par / Aucun commentaire / 24 juin 2018

Aujourd’hui dans WANAWeek : Damso au sommet des charts, une nouvelle édition du Festival de films de femmes, tournée africaine du groupe M’Vula, décès du Geoffrey Oryema et Dakhla annoncée ville hôte du FIMA 2018.

Damso au sommet des charts

Après plusieurs mois d’attente, Damso a enfin fini par dévoiler son troisième album. Attendu depuis le succès de son premiers opus « Batterie faible » et le disque de diamant d’« Ipséité », qui a fait entrer l’artiste dans une nouvelle dimension artistique, le rappeur revient avec « Lithopédion ». En une semaine d’exploitation, l’album est déjà disque d’or avec plus de 61 382 albums vendus (11347 ventes physiques, 6654 digitales et 43380 en streaming) et se place comme une des plus grandes réussites de l’année. Le Belge réalise ainsi le meilleur démarrage de sa carrière.

Le festival de films de femmes à Yaoundé

Depuis 2009, le festival « Mis me Binga » se déroule au Cameroun à Yaoundé. Ce mardi 26 juin aura lieu sa 9e édition dans lequel l’enjeu sera de montrer des films réalisés et produits par des femmes. Mais aussi des films qui défendent au mieux la cause féminine en mettant en avant le rôle des femmes dans la société. Une compétition de long et court-métrage se tiendra pendant les 5 jours du festival mais aussi des ateliers et des rencontres afin d’échanger avec des professionnels. En tête d’affiche, on retrouve notamment « Bleu Blanc Rouge de mes cheveux » réalisé par Josza Anjembe qui traite un sujet d’actualité : la double nationalité et l’identité d’une adolescente née en France de parents camerounais.

Le groupe angolais M’Vula en tournée dans toute l’Afrique

Le groupe angolais M’Vula entame, pour la première fois de son histoire, une tournée africaine jusqu’au 12 juillet. L’équipe composée notamment du rappeur Lil Jorge et du guitariste Paulo Albuquerque vont présenter leur album « Focus » sorti l’année dernière. Ils se rendront du côté de Brazzaville mercredi 27 juin, après avoir été en représentation à Libreville ou encore à Bamako.

Décès du musicien ougandais Geoffrey Oryema

L’artiste, qui avait fui son pays et la dictature du président Idi Amin Dada en 1977 caché dans le coffre d’une voiture, est aujourd’hui décédé à l’âge de 65 ans. Au-delà de son histoire personnelle, Geoffrey Oryema s’est surtout rendu célèbre par sa voix envoûtante et son album « Exile » produit en 1990. L’artiste avait notamment composé avec Tonton David et Manu Katché la musique du film « Un Indien dans la ville ».

Dakhla (Maroc) désignée pour recevoir le FIMA

Nigérien d’origine, Alphadi, surnommé le “Magicien du Désert”, est une véritable star de la mode.

La nouvelle a été annoncée hier : à l’occasion de sa 11ème édition et pour célébrer ses 20 années d’existence, le Festival international de mode en Afrique (FIMA), l’un des plus grands festivals de mode africaine, prendra ses quartiers dans la ville Dakhla du 21 au 24 novembre prochain. L’événement quitte ainsi pour la première fois le désert du Niger. Fondé en 1998 par Alphadi, l’un des créateurs africains les plus renommés au monde, le FIMA rassemble tous les deux ans les principaux acteurs de la mode.

A la semaine prochaine pour de nouvelle brèves dans WANAWeek !

Laisser un commentaire