WANAWeek : ce qu’il ne fallait pas manquer cette semaine !

par / Aucun commentaire / 3 septembre 2017

La WANATeam vous propose chaque semaine un article qui recense les actualités WANA qu’il ne fallait pas manquer dans WANAWeek. Aujourd’hui dans WANAWeek : l’Afropunk Brooklyn, création d’un conseil présidentiel pour l’Afrique, la suite des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, la 4ème édition de l’Africlap et l’annulation du scrutin au Kenya !

Afropunk Brooklyn, édition 2017

Après avoir séjourné dans la ville de Paris en juillet dernier, le festival Afropunk s’est installé au Commodore Barry Park de Brooklyn, à New York City, du 26 au 27 août dernier. Le festival Afropunk est présenté par ses organisateurs comme un moyen de « définir une culture à travers des actions collectives et créatives, qu’elles émanent d’individus seuls ou de groupes. C’est un lieu où chacun se sent en sécurité, un espace où l’on est libre de s’amuser, de construire une nouvelle réalité, de vivre sa vie comme on l’entend, tout en donnant du sens à ce qui nous entoure ». Le festival met à l’honneur les personnes africaines et afro-descendantes en créant une opportunité de revendiquer un ou plusieurs héritages culturels qui nous sont chers, sans crainte d’être jugé ou de se le voir reprocher. Nous avons pu l’admirer à travers les nombreux street styles des festivaliers qui oscillent entre traditions et modernité. Concernant la programmation, cette édition comptait les prestations de nombreux artistes tels que Solange, Kaytranada ou encore The Cool Kids, pour ne citer qu’eux.

Plus d’informations sur le site de l’événement.

Création d’un conseil présidentiel pour l’Afrique, une bonne nouvelle ?

Lors du discours aux ambassadeurs le 29 août dernier, le Président Emmanuel Macron a annoncé la création d’un conseil présidentiel pour l’Afrique. Composé de onze personnalités, ce conseil pourra solliciter le Président à tout moment, notamment avant ses déplacements sur le continent. Officiellement, l’un des objectifs principaux serait de travailler sur les partenariats déjà existants entre la France et les pays d’Afrique – francophones ou non –  afin de permettre une meilleure approche des enjeux de société actuels. Chez WANA, nous restons néanmoins un peu sceptiques quant à la finalité de ce conseil au vu des relations de pouvoir déjà existantes entre la France et l’Afrique – notamment à travers une certaine domination française qui est toujours d’actualité par le biais la Françafrique. Nous espérons qu’il ne s’agisse pas d’un cheval de Troie 2.0 qui permettrait à la France de conserver ses nombreux avantages – ou de les étendre –  au détriment des populations locales. Nous saluons cependant l’initiative et attendons de voir les premiers résultats pour ne pas tirer de conclusions trop hâtives.

Éliminatoires Afrique Coupe du Monde 2018 : ça sent bon pour le Nigéria et la Tunisie, compliqué pour l’Algérie et le Ghana

Nous arrivons à la moitié des qualifications dans la zone Afrique et des tendances se dégagent à l’issue de la 3e journée pour décrocher l’un des 5 sésames pour la Russie. Dans le groupe A, la Tunisie a réalisé la bonne opération en s’imposant contre la République démocratique du Congo (2-1) et prend donc la tête de ce groupe au détriment de son adversaire du soir. Le Nigéria a étrillé le Cameroun 4-0 et prend le large dans le groupe B où la Zambie a battu l’Algérie (3-1) ; une victoire nigériane au Cameroun demain propulserait les Super Eagles en Russie avant même les deux derniers matchs. Dans le groupe E, le Ghana – présent lors des trois dernières phases finales de Coupe du Monde – risque de voir sa qualification compromise après le match nul concédé face au Congo (1-1) tandis que la surprenante (mais fantomatique à la dernière CAN) Ouganda s’est imposée 1-0 face au vice-champion d’Afrique égyptien.

Tous les résultats de cette 3e journée : 

Guinée – Libye 3-2

Tunisie – RD Congo 2-1

Nigeria – Cameroun 4-0

Zambie – Algérie 3-1

Gabon – Côte d’Ivoire 0-3

Maroc – Mali 6-0

Cap-Vert – Afrique du Sud 2-1

Sénégal – Burkina Faso 0-0

Ghana – Congo-Brazzaville 1-1

Ouganda – Egypte 1-0

Plus d’informations ci-contre.

La quatrième édition d’Africlap, c’est maintenant !

Du 30 août au 3 septembre se déroulait la quatrième édition du festival Africlap à Toulouse. Il s’agit d’une rencontre cinéma où sont mises en avant les réalisations cinématographiques de personnes africaines ou afro-descendantes. Parmi la sélection officielle, on distingue quatre catégories : documentaires, courts et longs métrages, ainsi qu’une sélection hors-compétition pour un total de 39 films. Un atelier d’initiation aux techniques de réalisation audiovisuelle a eu lieu les deux derniers jours du festival, du 2 au 3 septembre. Spectacles, concerts, animations et marchés sont également au rendez-vous. Africlap permet de mettre en lumière certaines traditions et coutumes qui sont présentes sur le continent africain, relatées aussi bien dans les documentaires que dans les fictions. On retrouve toutefois un peu de légèreté à travers les films d’animation pour les plus jeunes qui répondent également présents. Pour résumer, Africlap nous donne l’occasion d’enrichir notre culture cinématographique tout en découvrant de superbes réalisations.

Plus d’informations sur le site de l’événement.

Election présidentielle au Kenya : scrutin annulé ! 

C’est une décision qui fera peut être date dans l’histoire contemporaine des démocraties africaines. La cour suprême du Kenya a décidé d’annuler le scrutin présidentiel organisé le 8 août dernier. Fait inédit en Afrique : c’est la Justice qui a dénoncé les irrégularités et désavoué le diagnostic de la Commission électorale qui a « échoué, négligé, ou refusé » de conduire les élections en accord avec la Constitution. L’opposant Raila Odinga, qui avait saisi la Cour suprême, s’est félicité de sa décision, qui « donne naissance à un Kenya nouveau. » Le président Uhuru Kenyatta a pour sa part dit être en désaccord avec la décision, tout en la respectant. De nouvelles élections devront être organisées d’ici 60 jours. En tout cas, ce cas kenyan détonne avec les différentes mascarades survenues l’an passé lors des élections que nous avons couvertes. Et si le Kenya devenait un pionnier sur le continent sur la dénonciation du déni de démocratie et des institutions corruptibles ? Réponse d’ici 60 jours.

Rendez-vous la semaine prochaine pour d’autres brèves dans WANAWeek !

Laisser un commentaire