WANASport/Le Libéro : quarts de finale de la LDC !

par / Aucun commentaire / 4 avril 2016

WANASport exceptionnel pour ces quarts de finale de la LDC ! Les membres de la WANATeam vous dresse un panorama complet de ces affiches de haut niveau qui vous attendent cette semaine, et par la même occasion vous présente le projet “Football” de WANACorp avec le lancement officiel de la page Facebook “Le Libéro” dont on vous parlera plus amplement dans les prochains jours !  Place au jeu, place au football !

 

Bayern Munich – Benfica Lisbonne par Redha ZINI

bayern benfica

Le très certainement futur champion d’Allemagne, le Bayern Munich, reçoit le probable futur champion du Portugal, le Benfica Lisbonne. Bien que l’on ait à faire à deux clubs légendaires du football européen, pour cette confrontation le duel parait déséquilibré entre l’équipe qui s’est défait de la Juventus Turin au tour précédent et l’équipe qui s’est défait du Zénith Saint-Pétersbourg.

 Le Bayern n’a jamais perdu à domicile contre un club portugais en LDC et Coupe d’Europe en général, d’ailleurs, la saison dernière au même stade de la compétition, le FC Porto en avait eu la preuve en s’inclinant 6-1 à l’Allianz Arena (Porto avait gagné 3-1 à domicile, de quoi faire espérer Benfica !).

Le Bayern est handicapé par une défense titulaire convalescente, le jeune Joshua Kimmich assure l’intérim à un poste qui ne lui est pas naturel, au côté du polyvalent et non moins talentueux David Alba ou de l’amoindri Mehdi Benatia.

Cette défense faite de « bric et de broc » peut souffrir des assauts de l’homme fort actuellement à Lisbonne, Jonas. L’attaquant brésilien de 32 ans a marqué 30 buts cette saison en 28 matchs de championnat. Les fans du Benfica Lisbonne ont de quoi se rassurer mais le Bayern semble imbattable avec un milieu de terrain composé d’Arturo Vidal et Thiago Alcantara (ou Xabi Alonso) mais surtout avec une ligne d’attaque menée par Lewandowski, Costa et l’incroyable Thomas Muller. Pour les Portugais heureux de l’absence de Robben, qu’ils sachent que Coman revient de blessure et que Ribéry est définitivement de retour.

Dans un football moderne qui ne réserve que très peu de surprises dans les compétitions de très haut niveau, le club bavarois devrait « facilement » se défaire du club lisboète. Je prévois la victoire sur les deux matchs du Bayern Munich, avec minimum quatre buts d’écart sur l’ensemble du score aller-retour.

N’oubliez pas, la majorité de la WANATeam avait déjà fait du Bayern Munich son favori de la compétition après le tirage au sort des phases de groupe de LDC en septembre, si les Bavarois prennent au sérieux leurs adversaires dès mardi, ils pourront continuer à postuler pour la victoire finale.

FC Barcelone – Atlético de Madrid par Rudolph LAWSON

barça atlético

Lors de cette rencontre, le FC Barcelone ne sera pas le leader de la Liga et l’Atlético de Madrid ne sera pas son dauphin. Il s’agit d’un quart de finale de Ligue des Champions. C’est à ce même stade que les Colchoneros ont fait chuter les Blaugranas en 2014 (1-1 ; 1-0) avant d’aller en finale à Lisbonne. Ajouté à cela la défaite 2-1 face au Real Madrid lors du Clasico au Camp Nou, c’est avec un double sentiment de revanche que le grand favori Barcelonais abordera cette rencontre.

De son côté, l’Atlético s’est rapproché du leader en s’imposant 5-1 contre le Betis Séville revenant ainsi à 6 points du leader catalan Mais n’oublions pas que les hommes de Simeone se sont inclinés à deux reprises face aux Catalans cette saison en Liga, sous le score de 2-1.

Une fois encore, le Barça devra compter sur son trio magique Messi, Suarez, Neymar mais aussi sur son trio de milieu Busquets-Iniesta-Rakitic (qui a seulement connu sa première défaite samedi soir lorsque les trois joueurs étaient titularisés d’entrée) pour triompher; alors que la clé du succès madrilène passera par une solide assise défensive menée par celui qui est peut être le meilleur défenseur d’Europe ces dernières années l’Uruguayen Diego « Le Pharaon » Godin, et un Antoine Griezmann au top durant les deux rencontres.

Le Barça est bien évidemment mon favori de cette double confrontation, mais c’est dans un statut d’outsider que l’Atlético est performant. Cela promet donc une partie ouverte et intense comme on a pu le voir en Liga. Mais je vous le répète : ce match de LDC n’aura rien à voir avec les enjeux nationaux !

Paris SG – Manchester City par Kevin MABOA

psg city

C’est surement l’affiche la plus ouverte de ces ¼ de finale. Le « Cashico »  ou une confrontation qui marque l’ère des nouveaux riches dans les clubs européens. Une affiche qui peut nous donner un grand spectacle avec une échéance importante pour ces deux clubs, qui ont changé de statut depuis leur rachat, afin d’atteindre le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions européennes et une éventuelle finale en ligne de mire.

Ce match sera une confrontation intéressante aussi bien sur le papier que sur le terrain, car on va savoir si l’attaquant suédois Zlatan Ibrahimovic s’est bel et bien libéré dans les matchs à enjeu en Coupe d’Europe après deux bons matches contre les Blues de Chelsea en 1/8eme de finale (buteur à l’aller et au retour, une première dans ce type de confrontation) et enfin être l’attaquant que l’on attend de voir dans les grands rendez-vous. C’est aussi l’occasion pour le club parisien de montrer que depuis le début de la saison le club a changé de dimension et peut aspirer a bien plus qu’un ¼ ou qu’une ½ finale avec des recrues phares  comme Angel Di Maria mais il faut noter que l’Argentin Javier Pastore ou encore Marco Verratti ne seront pas de la partie ce qui peut être un handicap pour le club parisien.

Pour les « Citizen », la donne est complètement différente car c’est un stade de la compétition qu’ils n’ont jamais atteint en LDC, c’est une première également depuis que le club a été racheté, ce match peut être l’occasion pour le City de Sergio « El Kun » Aguero de montrer qu’il est bel et bien à la hauteur de ces rendez-vous européens mais la tâche semble bien difficile car plusieurs de leurs cadres manqueront à l’appel (Yaya Touré, Raheem Sterling, Joe Hart…) des joueurs absents à des postes-clés et face à l’armada parisienne, la tâche n’en sera que plus ardue d’autant plus que Man City est distancé dans la course pour le titre en Premier League.

Même si ce quart est globalement ouvert je donne Paris favori car c’est un stade de la compétition que le club parisien a l’habitude d’atteindre, ils ont également une équipe plus forte et plus compétitive que par le passé. Le PSG a les cartes en main pour atteindre les demi-finales de la LDC.

VFL Wolfsburg-Real Madrid par Gilchrist LAWSON

wolfsburg real

Cette affiche a beaucoup fait jaser lors du tirage au sort de ces quarts de finale car elle semble la plus déséquilibrée sur le papier et chanceuse pour le géant merengue, distancé dans la lutte pour la Liga et moribond depuis le début de la saison, revigoré par une victoire (surprise) de haute lutte dans le Clasico samedi sur le terrain du FC Barcelone (1-2) grâce à ses deux vedettes Karim Benzema et l’insatiable Cristiano Ronaldo.

Certes Wolfsburg est en difficulté en Bundesliga, où il végète dans le ventre mou à la 8e place, à la traine dans la course à l’Europe après une sévère défaite face au Bayer Leverkusen ce weekend (0-3), certes le club de la firme automobile Volkswagen est dans l’œil du cyclone suite aux affaires qui écornent la maison mère et qui affecteront durement le VFL la saison prochaine au niveau budgétaire, il y a aussi cette crise institutionnelle au sein du club..

Mais les coéquipiers des champions du monde allemands Julian Draxler et André Schurrle et vice-champions d’Allemagne 2014-2015 n’ont pas volé leur place parmi les 8 meilleurs clubs européens, sortant notamment Manchester United et le CSKA Moscou en poules et La Gantoise en huitièmes de finale et cela sans leur maitre à jouer de la saison passée le Belge Kevin de Bruyne, parti à Manchester City.

Les hommes du coach Zidane devront faire le métier convenablement pour accéder aux demi-finales et espérer conquérir la « Undecima », la Onzième LDC après celle de 2014. « Nous allons essayer de récupérer pour faire notre meilleure performance contre eux, mais la priorité c’est la Bundesliga. Le Real Madrid aura rarement peur de Wolfsburg. Si nous sommes chanceux, peut-être que Madrid va nous prendre à la légère».  Diego Benaglio, le gardien suisse du club a sans doute résumé l’enjeu de cette double affiche : ce sera pour moi le Real qui passera sans forcer mais ce sera au niveau de la manière que les regards se tourneront car le style de jeu des hommes de Zizou laisse à désirer et ne permet pas à ce jour d’envisager d’embêter les favoris barcelonnais ou bavarois voire les outsiders matelassiers ou parisiens lors des prochains tours, les 3 matchs les plus importants de la compétition (demies et finale).

Laisser un commentaire