WANA Hall Of Fame : le mur de la gloire de nos rédacteurs ! (Part 2)

par / Aucun commentaire / 6 août 2019

A l’occasion de notre anniversaire, la rédaction de wanacorp.fr vous propose durant cette semaine son WANA Hall Of Fame. Un recueil des moments forts qui ont marqué notre équipe sur le site et dans l’Histoire du continent africain. On continue notre série avec le vice-président, Redha ZINI.

Ton article préféré sur le site ?

Après avoir écrit sur son retour en aout 2017 avec sa chanson « Weswes », nous avions fait la connaissance d’une chanteuse, qui en plus d’être talentueuse, était profondément impliquée dans plusieurs luttes importantes. Un positionnement artistique qui, avouons-le, se fait de plus en plus rare sur la scène musicale mondiale. Du moins, des artistes qui prennent des positions politiques suffisamment courageuses les obligeant à quitter leur pays sont quasiment inexistants. La chanteuse renoue ainsi avec une tradition algérienne, celle de l’artiste engagé !

Au cours de notre échange, nous avions découvert plus qu’une amoureuse de la scène mais une révolutionnaire dans l’âme, une rebelle qui rêvait de voir l’Algérie se révolter ! Deux ans plus tard, voilà le pays face à son destin ! Depuis plus de six mois, les Algériens occupent la rue, pacifiquement, certes, mais déterminés à restructurer profondément leur nation. Et sans surprise, Raja Meziane a composé l’un des hymnes de cette révolution : « Allo le système ! » Un titre dont les paroles reflètent pleinement les motivations des manifestants : en colère, le peuple ne se laissera plus manipuler par des dirigeants corrompus !

Ton exploit sportif WANA préféré ?

Au-delà du fait qu’à bien des égards N’Golo Kanté est la représentation humaine de l’ensemble des valeurs que défend la WANATeam, il est surtout un formidable athlète. Un véritable exemple pour nous fans de football. Depuis 2016, le milieu de terrain français éblouit sa discipline par son talent, son intelligence, son coffre et sa sympathie et l’année 2018 fut une consécration pour le natif de Suresnes. La France est championne du monde et en grande partie grâce à lui !

Mais si ce moment est important pour moi, c’est surtout qu’il est le parfait lauréat du prix Eusébio que nous avons lancé sur ce site ! Récompense qui honore le meilleur footballeur africain ou d’origine africaine, ce prix est le parfait syncrétisme de nos passions : l’Afrique et sa diaspora, le football et le partage de valeurs humaines importantes à nos yeux. Après avoir été 2e en 2016 et en 2017, se faisant devancer par l’Algérien Mahrez et l’Egyptien Salah, il devait être premier en 2018 !

Ton artiste WANA favori ?

  • Amadou et Mariam (Mali)

C’est la question la plus difficile à laquelle un membre de la WANATeam est amené à répondre ! Naviguez sur notre site et vous trouverez des centaines d’artistes mentionnés. Venant des quatre coins du monde, représentant chacune ou presque des cultures d’Afrique, les musiciens ont une place particulière dans notre rédaction. Et s’il me fallait faire un choix, j’opterais (sous la menace) pour le duo malien Amadou et Mariam.

Quelle fut ma joie lorsque j’ai su que le couple, sur scène comme dans la vie, allait proposer une représentation au festival Mawazine 2017 lors de mon séjour à Rabat, j’étais comme un fou ! Même si « Beau dimanche », qui partait d’un bon sentiment, a éclipsé beaucoup d’autres titres de leur discographie, leur carrière est faite de grandes musiques ! J’apprécie leurs chansons, leur histoire, leurs personnalités et leurs engagements associatif et politique.

Ta personnalité politique WANA ?

  • Denis Mukwege (RDC)

L’histoire de ce gynécologue et militant des droits humains kino-congolais est mise en avant depuis plusieurs années déjà. Surnommé « l’homme qui répare les femmes », il s’était déjà vu distinguer par le prix des droits de l’homme des Nations unies en 2008 et par le prix Sakharov en 2014. Chanté par Médine, premier du Top 100 des Africains les plus influents de 2019 par Jeune Afrique (ex aequo avec le peuple algérien) et héros de deux documentaires, Denis Mukwege est devenu une véritable icone mondiale pour son combat !

Nous avons eu l’occasion de parler de lui indirectement lors de notre article sur les Amazones d’Afrique, un collectif musical féminin dont les bénéfices étaient renversés à la Fondation Panzi du chirurgien gynécologue connu pour les soins qu’il apporte depuis 20 ans aux victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo. Mais la nouvelle qui m’a réjoui le plus le concernant reste son attribution du Prix Nobel de la paix 2018 (co-honoré avec l’activiste yézidie Nadia Murad). Bien qu’elle arrive assez tard, cette récompense vient surtout mettre sur le devant de la scène la lutte contre les violences, notamment sexuelles, faites aux femmes.

Ta découverte WANA favorite depuis 4 ans ?

Notre coup de cœur du concours Talents des cités 2018, ce projet est porté par les Orléanaises Ferdaous El Benni et Asma Hassoune. Ces deux jeunes femmes prennent l’initiative de créer un textile technique innovant capable d’apporter aux femmes une solution durable, écologique, et naturelle pour soulager les douleurs liées aux règles. Encore à l’état de prototype, cette ceinture révolutionnaire conjugue les propriétés de plusieurs remèdes de grand-mère. L’innovation consiste à rassembler en un seul produit les vertus d’une bouillotte, des huiles essentielles et du massage.

Avec cette ceinture à la fois chauffante, massante et apaisante, les deux entrepreneuse apporte une réponse la large majorité des femmes confrontées à des règles douloureuses et au 1/10ème d’entre-elles qui souffrent d’endométriose, une maladie importante et souvent peu diagnostiquée à temps. J’ai eu le plaisir de pouvoir discuter avec Ferdaous El Benni, co-fondatrice de la ceinture Amrita et durant notre échange j’ai découvert l’importance du tabou qui existait, non pas seulement autour des règles mais surtout de la douleur qu’elles provoquaient.

Le Hall of Fame des autres rédacteurs :

Laisser un commentaire