« Un maillot pour l’Algérie », l’indépendance par le foot !

par / Aucun commentaire / 16 mai 2016

En avril 1958, à la veille de la Coupe du monde de football organisée en Suède, une dizaine de footballeurs algériens de Première Division française quittent la France clandestinement pour rejoindre le FLN et sa lutte pour l’indépendance de l’Algérie. Leur combat : former la première équipe nationale algérienne de football et devenir les ambassadeurs de l’indépendance du pays à travers le monde. Cette épopée est retracée dans une bande dessinée, Un maillot pour l’Algérie, racontée par Bertrand Galic et Kris, dessinée par Javi Rey.

L’Histoire d’une épopée 

1958, la guerre d’Algérie fait des ravages. Après un siècle et demi de présence coloniale, les Algériens veulent se débarrasser du joug français. Le FLN, qui mène la lutte, est rapidement rejoint par des combattants armés de crampons. Douze joueurs d’origine algérienne, stars du championnat de France de football quittent clandestinement leurs clubs respectifs pour former l’équipe du FLN. Ensemble, ils porteront les couleurs de l’Algérie dans le monde entier. Le football s’avère être une arme particulièrement féroce pour ces révolutionnaires en short. Pas de morts, mais ô combien efficace.

De leur évasion, en métropole on ne parle que de ça. En dépit des pressions de la FIFA, cette première équipe algérienne organise une tournée de plus de 80 matchs amicaux à travers le monde. L’Europe de l’Est, l’Asie et l’Afrique voient arrivée une armée de joueurs qui, avec un ballon, se battent pour la libération de leur pays.

Cette épopée, trois artistes nous la racontent, Bertrand Galic, Kris et Javi Rey. Trois passionnés d’histoire et de football, ça tombe bien, nous aussi.

Les deux scénaristes de la bande dessinée : Galic et Kris.

Les deux scénaristes de la bande dessinée : Galic et Kris.

Une histoire franco-algérienne à rappeler 

L’Algérie est une colonie française à partir de 1830. En 1848, ce territoire forme trois départements français. La place de l’Algérie dans l’histoire coloniale française est unique. La lutte pour l’Indépendance algérienne fut particulièrement intense. Aujourd’hui encore, les cicatrices sont douloureuses des deux côtés de la mer Méditerranée.

Un maillot pour l’Algérie relate une de ces nombreuses histoires qui lient ces deux pays. Soixante ans après les faits, cette histoire est légendaire en Algérie, mais en France, elle est quasiment inconnue. « C’est anormal. Moi-même, je n’en avais jamais entendu parler il y a encore quelques années », explique Kris. Cette bande-dessinée a pour ambition de rappeler cette histoire aux Français, puisque c’est également un chapitre de l’histoire de France.

Cet oubli français a plusieurs explications. Déjà à l’époque, l’engouement médiatique en métropole autour de cette fuite de joueurs algériens fut éclipsé par la Coupe du monde 1958 en Suède et le parcours incroyable des coéquipiers de Just Fontaine et de Raymond Kopa. Les Français ont été jusqu’en demi-finale, éliminés par les futurs champions du monde, les Brésiliens de Pelé. Ensuite, le traumatisme laissé par la guerre d’Algérie explique l’effacement de cette épopée de la mémoire commune française. Enfin, cette aventure de l’équipe du FLN participe au façonnement de l’identité algérienne, et dans cette identité, la France n’a pas une place glorieuse.

MPA 2

Le football, un lien entre l’Algérie et la France 

Cette aventure du « onze de l’indépendance » lie politiquement et historiquement l’Algérie et la France. Mais elle lie également ces deux pays footballistiquement.

Des Algériens durant la colonisation ont participé à des Coupes du monde de football dans les sélections françaises. Abdelkader Ben Bouali était dans la liste de 1938. Abdelaziz Ben Tifour était dans la liste de 1954. Rachid Melkhoufi, héros d’Un maillot pour l’Algérie, était présélectionné pour la liste de 1958.

Plus récemment, l’Algérie et la France ont vu leur histoire footballistique commune particulièrement chargée. Entre amour et haine.

Zinedine Zidane est une fierté des deux côtés de la Méditerranée, la Coupe du monde remportée en 1998 par la France fut fêtée par les fils d’immigrés algériens sur le sol français. Et en même temps, tous nous nous souvenons du match « amical » de 2001 entre ces deux pays, dont les événements nous ont rappelé que l’histoire entre ces deux pays était très sensible.

Aujourd’hui, des joueurs français d’origine algérienne comme Karim Benzema continuent de représenter l’équipe de France. Et des joueurs algériens nés et formés en France comme Riyad Mahrez, portent fièrement les couleurs de l’équipe nationale algérienne.

Un maillot pour l’Algérie, indéniablement fait écho à toute cette histoire. Une histoire chargée d’amour et de haine, mais surtout chargée d’humanité. « Il faut savoir que les joueurs de l’équipe de France n’en ont jamais voulu à leurs coéquipiers algériens d’être partis. Après la guerre, Rachid Mekhloufi est rapidement revenu jouer dans le championnat français et il est redevenu l’idole de Saint-Étienne » insiste Kris.

MPA 3

Le « onze de l’Indépendance » 

Un maillot pour l’Algérie, est une bande dessinée écrite par des passionnés de football et cela se voit (se lit).

Au cœur de ce récit, Rachid Mekhloufi, né en août 1936 à Sétif, il arrive en métropole à 18 ans, signe à l’AS Saint-Etienne et fait rêver le mythique stade Geoffroy-Guichard. En 1957, Mekhloufi gagne le championnat de France avec les Verts.

A travers les planches d’Un maillot pour l’Algérie, on suit les aventures de ce jeune attaquant brillant, particulièrement marqué par ses souvenirs d’enfance du massacre de Sétif.

Dans cette bande dessinée, on voit Rachid, 9 ans, balle au pied vivre les manifestations et les massacres de Sétif. Alors, quand plus tard, le FLN cherche à savoir s’il était prêt à intégrer la première équipe algérienne, Mekhloufi accepte sans aucune hésitation. Lui qui est soldat pour la France et champion du monde avec l’équipe de France militaire devient un déserteur, abandonne sa carrière prometteuse et rejoint Ben Tifour et les autres…

Les autres ce sont des stars du championnat de France, tels que Mokhtar Arribi, un ancien footballeur du RC Lens, devenu entraîneur, Abdelhamid Kermali, joueur alors à l’Olympique lyonnais, Mustapha Zitouni, star de l’AS Monaco, Abdelhamid Bouchouk du Toulouse FC ou encore Amar Rouaï du SCO Angers.

L’équipe du FLN va, de 1958 à 1962, jouer 83 rencontres sur plusieurs continents.

Amoureux du beau jeu et motivés par la lutte, les Algériens du FLN vont marquer plus de 380 buts à leurs adversaires totalisant 57 victoires et 14 nuls.

MPA 4

Un maillot pour l’Algérie, des super-héros algériens 

A l’image des nouvelles bandes dessinées mettant en scène des super-héros africainsUn maillot pour l’Algérie, relate l’histoire de super-héros algériens. Des super héros qui n’ont à aucun moment montré de la haine envers la France mais par amour de l’Algérie, n’ont pas hésité à risquer leur carrière. Par exemple, Mustapha Zitouni, vedette algérienne de l’AS Monaco et Rachid Mekhloufi des Verts auraient dû jouer la Coupe du monde avec la France en 1958. Raymond Kopa et les autres ne leur en ont jamais voulu et les ont toujours soutenu dans leur lutte.

Un maillot pour l’Algérie, est une histoire franco-algérienne. Une histoire qui prouve que la volonté de l’Indépendance algérienne n’était pas forcément synonyme  de la haine de la France.

Grâce à cette bande dessinée vous comprendrez pourquoi les Algériens sont aussi fous de foot et quel symbole représente l’équipe nationale algérienne à leurs yeux.

Cette bande dessinée c’est aussi l’histoire intime de tous les footballeurs binationaux, pas seulement des Algériens.

Un maillot pour l’Algérie, démontre également l’importance que revêt le football, quel vecteur ce sport peut être. Les détracteurs du ballon rond sauront grâce à cette bande dessinée que le sport le plus populaire au monde peut constituer une arme symbolique très puissante.

MPA 5

Galic, Kris et Javi Rey racontent brillement cette histoire.

La bande dessinée Un maillot pour l’Algérie, est parue le 1er avril aux éditions Dupuis (collection Aire Libre).

 

Laisser un commentaire