Trustin Africa : start-up qui aide à mieux investir sur le continent !

par / Aucun commentaire / 27 septembre 2017

Trustin Africa est une start-up qui propose une information de qualité aux entreprises souhaitant développer leurs activités en Afrique. En se basant sur les talents et les compétences des jeunes du continent, cette start-up a remporté le « prix spécial destination Afrique SNCF » à l’occasion des derniers startup of the year africa 2017

Pourquoi Trustin Africa a été fondée ?

Trustin Africa est un concept imaginé en 2014 par deux français : Thibaud Leclerc et Étienne Morne. Deux amis de longue date qui ont eu l’idée de créer une start-up capable de répondre à l’alarmante faiblesse du développement d’entreprises étrangères en Afrique. « Il y a un vrai déficit, alors que les opportunités sont énormes sur le continent africain », déplore l’un des cofondateurs.

Le principe de la start-up consiste à permettre à toutes les entreprises, même les plus modestes, d’accéder au marché africain : « C’est très difficile à distance d’obtenir de l’information et de tester le potentiel d’un marché. La seule manière d’y parvenir consiste à être présent sur place. Or, ce n’est pas à la portée de toutes les bourses. Quoi de mieux alors que de faire appel à des gens sur place ? » De ce fait, Trustin Africa propose aux entreprises intéressées de les mettre en contact avec des talents africains locaux pour des missions ponctuelles.

La confiance, le mot clé de Trustin Africa et gage de réussite !

Si la start-up se nomme Trustin Africa ce n’est pas par hasard, comme l’explique Thibaud Leclerc « la clef de notre modèle, c’est de donner confiance aux entreprises ! » Depuis 3 ans maintenant, Trustin Africa a particulièrement bien réussi son développement. Avec des bureaux notamment à Dakar, Abidjan et Douala, la start-up est actuellement présente dans 19 pays d’Afrique francophone ! La réussite de Trustin Africa démontre la place désormais importante que prend le continent africain dans les stratégies des entreprises. Une initiative en phase avec les ambitions africaines de développement.

Trustin Africa se repose sur un certain nombre de collaborateurs africains. La start-up a constitué un important vivier d’intervenants : encore étudiants ou fraîchement diplômés, recrutés via les réseaux sociaux ou grâce aux partenariats noués avec une centaine d’universités du continent. Lors d’un entretien d’embauche, le manager teste les motivations et vérifie systématiquement la véracité des formations des candidats. « Puis nous leur proposons des formations complémentaires, notamment en prospection commerciale et en community management, afin d’être le plus opérationnel possible ».

Se démarquer des autres « cabinets de conseil ».

Pour se démarquer de ses concurrents, Trustin Africa tente de répondre à un maximum de sollicitations tout en les facturant à un moindre coût. « Nous ne sommes pas un énième cabinet de conseil, avec un faible nombre de clients et des facturations chères, explique Thibaud. Chaque semaine, nous recevons plusieurs dizaines de sollicitations, que nous facturons en moyenne 2 500 euros par mois. Ce sont des entreprises spécialisées dans la petite industrie, le BTP (notamment les matériaux spécialisés), les nouvelles technologies, les biens de consommation… Cette diversité nous oblige à disposer d’une large communauté. »

Trustin Africa croit au potentiel du continent africain en matière de développement d’entreprise. En se basant sur un large communauté d’intervenant, la start-up peut certainement constituer une stratégie à suivre pour changer les a priori vis à vis de l’Afrique. Un continent qui souffre encore d’un déficit d’image en ce qui concerne le développement pour les entreprises étrangères.

Vous pouvez suivre Trustin Africa sur :

 

Laisser un commentaire