Les chansons qui ont marqué les cultures africaines (Partie 2)

par / Aucun commentaire / 29 décembre 2015

La WANATeam se mobilise autour d’un WANATop exceptionnel consacré aux chansons de légende qui ont marqué l’Histoire des musiques venues d’Afrique ou de sa diaspora. Des choix tellement cornéliens au sein de notre équipe que chaque membre a décidé de sélectionner 5 chansons qui, à leur avis, font partie du patrimoine universel musical pour le continent en plus de s’inscrire dans la mentalité WANA. Place maintenant aux choix de Kévin, Samuel et Gilchrist pour la seconde partie !

 

Le top de Kévin MABOA (Rédacteur WANA)

5/JOHNNY CLEGG – SCARTERLING OF AFRICA (1982)

Plus connu sous le nom du « Zoulou blanc » Johnny Clegg marque l’histoire des cultures africaines en sortant le morceau « Scarteling of Africa » avec son groupe Juluka.  Ce morceau fut un franc succès dans les années 80 avec un clip tourné au cœur même de l’Afrique, une musique qui est dans l’esprit WANA de par sa production avec un subtil mélange des cultures occidentales et africaines et de par le clip où l’on voit Johnny Clegg effectuer la danse traditionnelle auprès des membres du peuple zoulou.

Une belle preuve que la culture peut s’imprégner de n’importe où, peu importe la couleur de peau. Et le mélange fonctionne.

4/ TOTO-AFRICA (1982)

Le groupe de rock sort en 1982 un titre qui selon moi s’inscrit dans la lignée des titre qui présente l’esprit WANA « I Bless The Rain Downs In Africa », parole forte de cette chanson rendant hommage au continent.

Ce son est WANA car, comme pour Scarteling of Africa de Johnny Clegg, cette musique nous envoute et nous emmène en Afrique tout en gardant l’identité rock du groupe. Un mélange que WANACorp met en avant avec le concept WANA.

3/ MI CASA- Jika (2014)

Un des morceaux coup de cœur de l’équipe WANA ! Rien qu’en écoutant la mélodie de cette chanson, on sait qu’elle respire WANA : le mélange parfait des deux cultures. Quand on dit WANAMusic, Jika de Mi Casa remplit tous les critères de ce qu’est une musique WANA.

Fondé en 2011, le groupe sud-africain est une vraie belle trouvaille de par leurs musiques variées (Jika, Turn You On, Heavenly Sent) et leur créativité au niveau de leurs mélodies.

Sans aucun doute un groupe WANA qu’il faut suivre de très près.

 

2/ Ernesto Djé-Djé – Ziboté (1977)

En deuxième place de mon TOP 5, nous trouvons l’un des plus grands titres du Roi du ziglibithy l’artiste ivoirien grande figure de la musique africaine inventeur du ziglibithy c’est de ce style qu’ont découlé le zouglou ainsi que le coupé décalé en 2003 par Douk Saga.

Sorti en 1977, Ziboté a connu un franc succès qui a placé Ernesto Djédjé au-devant de la scène. Un son WANA car il est l’un des précurseurs de ce qu’on entend dans la musique africaine actuelle mais aussi parce que certaines chansons sont éternelles et traversent les générations.

C’est le cas pour le titre « Ziboté » d’Ernesto Dje Djé qui a connu plusieurs reprises de différents artistes africains.

 

1/ Michael Jackson – Wanna Be Starting Something (1982)

A la première place de ce top 5, on y retrouve le King of Pop Michael Jackson avec le titre Wanna Be Starting Something.

Pour faire ce morceau, le roi de la pop s’est inspiré de l’un des tauliers de la musique africaine Manu Dibango avec son titre « Soul Makossa »

Un des titres qui montre que Michael Jackson était attaché au continent africain et surtout à sa culture, lui qu’on avait souvent accusé de renier ses racines ou sa couleur.

Sorti en 1982, ce titre a obtenu la récompense de la meilleure chanson RnB au Grammy Awards. Un son WANA de par l’inspiration qu’a eu le roi de la pop pour composer cette chanson d’écouter un des grands classiques de la musique africaine.

Le mélange pop-chant traditionnel africain de ce titre le place pour ma part au top des sons WANA qui ont marqué et qui continuent de marquer les cultures africaines.

Le top de Samuel Tucker (Rédacteur WANA)

5/K’naan – Wavin Flag (2009)

En 2010 qui a pu passer à côté de ce tube ? Hymne de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud avec le WAKA WAKA de Shakira, l’artiste d’origine somalienne sera partout pendant cet été 2010. Pub, jeux vidéo, radio, remixée par David Guetta ou encore Will.I.Am, impossible de passer à côté de Wavin Flag, la Coupe du Monde en Afrique du Sud fut historique et restera connue comme étant la première sur le continent africain, un événement qui a été vécu comme une grande fierté par les Africains, un moment historique auquel K’naan aura participé.

 

4/Tonton David – Peuple du monde (1990)

« Issus d’un peuple qui a beaucoup souffert/Nous sommes issus d’un peuple qui ne veut plus souffrir ». C’est par ces paroles que le titre Peuple du monde de Tonton David démarre, extrait de l’album Rapattitude de 1990 vendu à plus de 100 000 exemplaires, un titre revendicatif qui lancera la carrière du chanteur réunionnais, un classique de la musique urbaine française.

Si l’artiste fut l’un des premiers à revendiquer le statut des ghettos français notamment avec son album « le Blues des racailles » ce titre est un vrai hymne pour le rassemblement et l’unité africaines.

 

3/Nas feat Damian Marley & K’naan – Africa Must Wake Up (2010)

Africa Must Wake Up est un titre issu de l’album « Distant Relatives » commun de la Légende du rap américain, Nas et Damian Marley, l’un des fils de d’une autre légende, Bob Marley. Un album hybride Rap/Reggae qualifié par certains de classique, une partie des bénéfices de l’album a œuvré à l’ouverture d’écoles sur le continent africain, un attachement à ce continent que les deux artistes aiment revendiquer, Damian comme son père avant lui (souvenez-vous des célèbres titre Zimbabwe ou Africa Unite du roi du reggae), on retrouve encore K’naan invité par le duo sur Africa Must Wake Up, une phrase que nous pourrions chanter en chœur chez WANA.

 

 

2/James Brown – Sex machine (1970)

Considéré comme l’un des plus grands artistes de tous les temps, « The Godfather of Soul » est pour beaucoup comme l’une des figures les plus influentes de la musique, ayant même inspiré le Roi de la Pop Michael Jackson, il fut l’initiateur de la funk, un chanteur hors du commun. Brown était en plus doté d’une prestance scénique incroyable, ce surdoué de la musique a fait danser le monde entier, notamment avec ce tube mondialement connu « Get up » sorti en 1970, ce hit a fait danser toute l’Afrique et pas seulement !

 

1/Tiken Jah Fakoly – Tonton d’America (2004)

Vrai pilier de la musique ivoirienne, Tiken Jah Fakoly est connu pour ses textes engagés et des revendications politiques très fortes à travers ses musiques.

« Tonton d’America » est le single issu de l’album « Coup de gueule » du chanteur, des paroles poignantes, violentes, sur un tempo bien choisi, Tiken s’occupe du reste avec une voix unique et reconnaissable entre mille personnes, l’Ivoirien sait appuyer ou ça fait mal (ce qui lui causa notamment beaucoup de soucis).

Le top de Gilchrist LAWSON (rédacteur WANA)

  1. Tiken Jah Fakoly – On a tout compris (2002)

Il figure parmi les morceaux de l’excellent album Françafrique du grand artiste ivoirien Tiken Jah Fakoly, « On a tout compris » est dans la lignée de cet opus aux accents engagés sur le plan politique évoquant la lassitude et la révolte face à la politique de l’ancienne puissance coloniale française en Afrique et de ses dirigeants. L’expression « Françafrique » vient d’ailleurs de l’ancien président de la Côte d’Ivoire entre 1960 et 1993 Félix Houphouët-Boigny. Le choix de cette chanson est pour moi un signe de la lucidité des peuples africains francophones face aux hommes politiques qui conduisent la destinée de leurs populations et invite au renversement d’une situation injuste pour le continent.

“Allez dire aux hommes politiques/ Qu’ils enlèvent nos noms dans leur business/ On a tout compris” : un message appuyé qui va au-delà de l’Afrique et qui s’adresse à TOUS les politiques et autres technocrates du monde.

 

  1. Césaria Evora – Sodade (1992)

Avec Sodade de la légende capverdienne Césaria Evora, un sentiment s’exprime à travers un titre qui a rendu célèbre la diva aux pieds nus. La « sodade » est un mot venant du créole capverdien dérivé du portugais « saudade » qui signifie tristesse mais aussi nostalgie en même temps, ce que l’on ressent lorsqu’on est dépossédé d’un être cher, d’une époque heureuse, d’une terre fétiche. Et nombreux sont ceux qui sont dans cette situation loin des siens et de leurs souvenirs d’enfance qu’ils soient en Europe, en Amérique ou ailleurs. Sodade adoucit l’amertume de la mélancolie mais ravive le blues.

WANA veut regarder vers l’avenir mais sait aussi voir dans le rétroviseur pour évoquer la mélancolie, la nostalgie de notre terre d’origine ou de naissance et les chansons de nos sélections respectives ne dérogent pas à cette mentalité.

 

  1. Miriam Makeba – Pata Pata (1957)

Difficile de ne pas mettre Madame Miriam Makeba dans une sélection comme la nôtre. Je mets Pata Pata dans mon top, le tube planétaire de la chanteuse sud-africaine. Un morceau aux multiples versions et reprises au fil des années et qui s’est exporté dans toute l’Afrique, aux Etats Unis et en Europe !

Ecrite en langue xhosa, la tribu d’origine de Nelson Mandela, Pata Pata a été composé lorsque Makeba vivait encore en Afrique du Sud avant son exil de 31 ans en pleine période d’apartheid (Vous pouvez y voir un petit clin d’œil avec la chanson précédente) mais a permis à « Mama Afrika » de faire le tour du monde pour évoquer son militantisme et ses combats engagés pour son pays. Une chanson de légende pour une artiste qui l’est tout autant.

 

  1. Magic System – 1er Gaou (1999)

Le groupe ivoirien Magic System a vulgarisé le genre musical zouglou dans les charts français avec ce morceau ! Sorti initialement en 1999 en Côte d’Ivoire, 1er Gaou a connu un succès progressif qui a atteint son pic en 2002 après la réédition du single en France où il a littéralement fait un carton ! A’salfo le chanteur du groupe nous raconte son histoire (dans la pure tradition du zouglou) sentimentale dans cette chanson avec beaucoup d’humour. Sa copine le quitte car il est sans le sou mais elle revient finalement après qu’il ait gouté aux joies de la notoriété. La morale ? « On dit premier gaou n’est pas gaou oh/C’est deuxième gaou qui est niata oh ah »  Comprendre : Le véritable idiot est celui qui est averti !

Pour moi, 1er Gaou est la chanson qui a révélé le groupe africain le plus populaire du XXIe siècle en Europe. Bien que parfois moqué, parodié voire critiqué à cause de la perte de l’influence zouglou dans leurs récents morceaux, Magic System a positivement marqué la perception des musiques d’Afrique auprès des publics occidentaux.

 

  1. Yeke Yeke – Mory Kanté (1987)

Le Guinéen Mory Kanté a interprété un des titres qui ont fondé en Europe ce qu’on appelle aujourd’hui « le tube de l’été » dont TF1 était friand de la fin des années 80 jusque dans les années 2000. Pourquoi Yeke Yeke numéro 1 de ma sélection ? Tout simplement parce que… Regardez et écoutez plutôt.

Classé aussitôt numéro 1 dès sa sortie, les distinctions et les prix ont rapidement commencé à pleuvoir. Et en termes de ventes, rarement un morceau venu d’Afrique n’aura connu autant de reprises en langues européennes et même asiatiques ! L’ancien président Sékou Touré a réussi à placer la Guinée sur la carte mais Mory Kanté a réussi à donner une identité musicale à la culture mandingue de son pays aux yeux du monde entier comme Alpha Blondy l’a fait avec le reggae en Côte d’Ivoire ; ou encore la diva Bella Bellow avec le blues au Togo. L’occasion pour moi de rendre hommage à ces légendes qui auraient mérité de faire partie de cette sélection.

Laisser un commentaire