“South Africa”, la nouvelle exposition africaine à Paris !

par / Aucun commentaire / 16 juin 2017

Après un premier événement organisé à Paris avec “Africa Now“, le groupe Galeries Lafayette propose un nouvel événement cette année du 14 juin au 31 juillet 2017 qui a lieu au BHV Marais (4ème arrondissement de Paris). Il s’agit de l’exposition “South Africa”. Le but étant de mêler création et marketing. L’enseigne proposera donc dans ses rayons toute une série de produits “made in South Africa” : vêtements, objets de décoration, papeterie, maroquinerie et une exposition vente !

L’événement aura lieu dans la petite salle de l’observatoire du Marais, au cinquième étage du magasin. L’exposition South Africa est une carte blanche offerte au marchand d’art Jean Philippe Aka, grand connaisseur de la scène sud-africaine contemporaine. Aka a proposé au BHV une sélection personnelle d’artistes reconnus mais pas forcément dans la vision du moment. Des pièces de qualité qui représentent pour lui “le bouillonnement culturel de l’Afrique du sud”, mais aussi dans la continuité de la vision de Nelson Mandela, où l’apport culturel des différentes communautés qui composent le pays est important. Jean Philippe Aka ne s’est pas contenté que d’exposer des œuvres d’artistes sud-africains et a ouvert son exposition à d’autres pays du continent notamment le portraitiste malien Malick Sidibé ou encore le designer ivoirien Jean Servais Somian.

Dans cette exposition, toutes les œuvres sont à vendre, et depuis quelques temps l’art africain est à la mode. Le 12 juin dernier,  Le devoir sacré d’un enfant,  une toile du congolais Cheri Samba s’est vendue 129 000 euros, un prix qui montre tout l’intérêt et la hype autour de l’art africain en ce moment. On retrouve dans l’exposition par exemple une toile à 22 000 euros pour un collage du Sud-Africain Kay Hassan ou encore de 18 000 pour La fille désirée de la sénégalaise Awa Camara. L’art africain est désormais sur le devant de la scène et on pour de nombreuse année encore. On l’espère en tout cas !

Laisser un commentaire