Sofia et Shéhérazade : la rentrée cinéma accordée au féminin !

par / Aucun commentaire / 17 septembre 2018

Sofia à Casablanca et Shéhérazade à Marseille sont les jeunes héroïnes de deux premiers long-métrages qui ont fait pas mal de bruit lors de cette rentrée cinéma. La première est le personnage principal du film de Meryem Benm’barek et la seconde est celle qui va changer la vie du héros de Jean-Bernard Marlin. Deux pépites à savourer !

Sofia de Meryem Benm’Barek

  • Avec Maha Alemi, Sarah Perle, Lubna Azabal, Nadia Niazi…
  • Produit par Curiosa Films, Versus Production
  • Distribué par Memento Films Distribution

Présenté dans la section Un certain regard du Festival de Cannes 2018 ainsi qu’au Festival du Film Francophone d’Angoulême 2018, ce film est reparti avec le Prix du scénario et le Valois du scénario. Premier long métrage de Meryem Benm’Barek et inspiré d’une histoire vécue par sa propre mère,  Sofia se veut être un portrait fidèle de la société marocaine d’aujourd’hui.

Synopsis Sofia, 20 ans, vit avec ses parents à Casablanca. Suite à un déni de grossesse, elle se retrouve dans l’illégalité en accouchant d’un bébé hors mariage. L’hôpital lui laisse 24h pour fournir les papiers du père de l’enfant avant d’alerter les autorités…

Si le film n’est pas à la hauteur de l’intérêt suscité par la bande-annonce et de la thématique abordée, il n’en est pas moins touchant, maîtrisé et nécessaire ! Le sujet principal de ce long métrage est une corde sensible tant de fois tirée au cinéma et ce premier film de sa réalisatrice n’échappe pas à certains clichés du genre… Toutefois, la mise en scène est solide et l’interprétation est globalement très juste. Sofia est une chronique sociale et familiale réussit. A la fois subtile et loin d’être naïf, ce film se laisse regarder !

Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin

  • Avec Dylan Robert, Kenza Fortas, Idir Azougli, Lisa Amedjout, Sofia Bent…
  • Produit par Geko Films, Arte France Cinéma
  • Distribué par Ad Vitam

Présenté en séance spéciale dans le cadre de la Semaine de la critique du Festival de Cannes 2018, Shéhérazade est le premier long métrage de Jean-Bernard Marlin. Grâce à cette idylle marseillaise vécue par un jeune caïd et une prostituée adolescente, le réalisateur a décroché un Prix Jean Vigo ainsi que le Valois de diamant au Festival du Film Francophone d’Angoulême 2018.

SynopsisInspiré d’un fait divers, le film raconte l’histoire d’amour entre deux jeunes marginaux, dans les rues de Marseille : Zachary, 17 ans, qui est à la rue, tout juste sorti de prison, et Shéhérazade, jeune prostituée qui va l’accueillir chez elle.

Pour son premier long métrage, Jean-Bernard Marlin évite toute complaisance et facilité. Un exploit d’autant plus important dans la mesure où le film fait le portrait d’une jeunesse marseillaise qui baigne dans un univers de violence et de sexe ! Humble et plein d’empathie, ce film est dotée d’une mise en scène limpide et d’une photographie superbe. Il nous plonge auprès de personnages particulièrement justes bien qu’ils soient perturbés par leur passé, leur présent et leur avenir ! Shéhérazade est une fable des temps modernes. Une claque !

Laisser un commentaire