En route vers la CAN 2017 : Présentation du groupe B !

par / 1 commentaire / 10 janvier 2017

La CAN 2017 commence le 14 janvier prochain ! Amoureuse de l’Afrique et fan de football, la WANATeam se devait de mettre en place un dispositif exceptionnel pour l’occasion. Au cours de cette semaine, afin de préparer au mieux la compétition, nous détaillerons au mieux chacun des quatre groupes du premier tour. Aujourd’hui, le groupe B avec l’Algérie, le Sénégal, la Tunisie et le Zimbabwe !

CAN 2017 : Groupe B

Algérie


Présentation de l’équipe 

L’Algérie est facilement sortie en tête d’un groupe J dans lequel elle était favorite face aux Seychelles, l’Éthiopie et le Lesotho. Avec un bilan de 5 victoires et 1 match nul, l’Algérie a la chance de posséder dans son effectif une attaque de folie (25 buts durant la phase éliminatoire) menée entre autres par le dernier Ballon d’Or africain Riyad Mahrez et son compère de club Islam Slimani. Les Fennecs peuvent aussi compter sur un milieu de terrain technique composé par le joueur de Schalke 04 Nabil Bentaleb, Yacine Brahimi et le Lyonnais Rachid Ghezzal.

Le point faible de la sélection reste peut-être la défense. Mis à part Faouzi Ghoulam, personne ne semble se démarquer, et la forte tendance des Algériens à se découvrir laisse de nombreux espaces aux adversaires en contre. Une défense, habituel point fort des Verts, qui manque également de cadres et de caractère avec notamment l’absence de son capitaine Carl Medjani. Les Algériens pourront tout de même compter sur leur gardien emblématique Raïs M’Bolhi. On peut aussi souligner l’absence de Sofiane Feghouli, non retenu par le sélectionneur pour cette CAN 2017 en raison d’un manque de temps de jeu et de mauvaises performances dans son club de West Ham.

L’élément clé : Riyad Mahrez

La star de l’équipe c’est bel et bien le dernier meilleur joueur de Premier League : Riyad Mahrez ! Tout juste auréolé par notre prix Eusébio, par le titre de meilleur joueur africain de l’année, mais aussi par sa 7e place au dernier classement du Ballon d’Or France Football. Auteur d’une saison dernière éblouissante avec notamment 17 buts et 11 passes décisives dans le championnat anglais, il est, cette saison, moins décisif, à l’image de son équipe, en championnat mais continue de briller en Ligue des Champions avec 4 buts et 1 passe décisive en 5 matchs. Nul ne doute qu’offrir à l’Algérie cette coupe d’Afrique des Nations, qui fuit le pays depuis 1990, saura le motiver. Une occasion pour lui d’entrer définitivement dans la catégorie des grands joueurs du continent.

Le WANAProno

En voyant l’effectif, il serait incompréhensible de ne pas placer l’Algérie parmi les favoris de cette CAN. Néanmoins, des problèmes en interne et des résultats insuffisants notamment lors des éliminatoires du Mondial 2018 font en réalité de l’Algérie un outsider plus qu’un favori pour le titre final.

Sénégal

Présentation de l’équipe

Les Lions de la Teranga n’ont pas tremblé en réalisant le carton plein lors des qualifications (6 victoires en autant de rencontres) dans un groupe particulièrement aisé (Burundi, Namibie, Niger). Cela n’enlève en rien la qualité des performances du Sénégal qui est d’ailleurs le seul pays à avoir réalisé un parcours sans faute. On regrette cependant l’absence de Pape Souaré, victime d’un accident de la route en septembre dernier. Actuellement en convalescence, il était sans doute le seul réel latéral de qualité dans cette équipe. Malgré tout, les hommes d’Aliou Cissé (ancien international et finaliste de la compétition en 2002) arrivent au Gabon avec le statut de pays africain n°1 au classement FIFA (33ème place). Ils pourront notamment compter sur des éléments en pleine bourre comme Kalidou Koulibaly, Baldé Keita ou encore Sadio Mané. Le Sénégal arrive donc avec une confiance engrangée bien supérieure à celle des précédentes éditions. Sortie au 1er tour en 2015 après avoir battu le futur finaliste ghanéen lors de la 1ère journée, les Lions arriveront dans un esprit de revanche en plus de leur nouveau statut acquis. La CAN sera l’occasion pour eux de prouver qu’ils sont capables de faire face à une bien plus forte adversité.

L’élément clé : Le duo Baldé Keita – Sadio Mané

Les deux ailiers « feux-follets» Baldé Keita (Lazio Rome) et Sadio Mané (Liverpool FC) partagent des caractéristiques similaires.  Leur qualité technique, leur percussion, leur explosivité peuvent faire mal aux défenses adverses. Baldé Keita, qui a choisi le Sénégal au détriment de son pays natal l’Espagne, a débuté en sélection il y a moins d’un an et a déjà inscrit 2 buts en 6 rencontres.  En club, Keita a déjà égalé son meilleur total de buts en Serie A (5 réalisations). Mané de son côté est bien plus expérimenté, lui qui fêtera sa 40ème sélection lors du match d’entrée en lice face à la Tunisie le 15 Janvier. Lui aussi réalise une excellente première partie de saison, en faisant partie des meilleurs buteurs du Royaume (9 buts) et a grandement contribué aux bonnes performances des Reds, actuel 2ème de Premier League. Si ces deux éléments majeurs parviennent à s’entendre, les Sénégalais auront raison de croire à la victoire finale.

Le WANAProno

Au vu de la qualité globale de l’effectif, une demi-finale serait une belle performance et un beau retour au premier plan pour cette formation.

 Tunisie

Présentation de l’équipe

C’est non sans difficultés que les Aigles de Carthage se sont qualifiés pour cette 31ème Coupe d’Afrique des Nations. Les protégés d’Henri Kasperczak ont terminé leader du groupe A des qualifications, en se défaisant de Djibouti, du Libéria et du Togo (qualifié en tant que second meilleur deuxième). Le vainqueur de l’édition 2004 aura donc le droit de participer à sa 18ème CAN. La Tunisie aura une belle revanche à prendre, elle qui est sortie en quart de finale de la précédente édition après prolongation face à la Guinée Equatoriale, le pays organisateur, au cours d’un match qualifié comme « un scandale » ou « un vol ». L’arbitre de la rencontre avait accordé un penalty plus que généreux aux locaux dans les arrêts de jeu, qui leur ont permis d’arracher les prolongations. Javier Balboa avait ensuite libéré les siens d’un sublime coup franc. Mais la Tunisie compte bien se baser sur sa solidité défensive affichée lors des qualifications pour oublier cet affront. Les Tunisiens auront fort à faire face à des pays potentiellement plus forts notamment sur le plan offensif où il manque peut-être une personnalité forte susceptible de faire basculer une rencontre dans un événement majeur.

L’élément clé : Aymen Abdennour

Aymen Abdennour n’est pas actuellement dans la forme de sa vie, mais il demeure l’homme fort de sa nation. En effet, avec seulement 8 matchs joués depuis le début de la saison, l’ex Toulousain n’est pas parvenu à s’imposer avec le Valence CF pourtant en difficulté (17ème). Mais Abdennour n’a jamais déçu en sélection depuis ses débuts en 2009 et reste une des références dans le continent à son poste de défenseur central.  La Tunisie n’a encaissé que 3 buts durant cette qualification et le roc tunisien n’est pas étranger à cette performance. Abdennour a déjà prouvé avec Monaco qu’il pouvait répondre présent lors des grands rendez-vous.

Le WANAProno

Il est difficile d’envisager la Tunisie passer le 1er tour étant donné la supériorité collective de ses principaux concurrents (Sénégal et Algérie).

Zimbabwe 

Présentation de l’équipe 

Dix ans après sa dernière participation revoilà le Zimbabwe ! Après une longue attente, les “Warriors”, auparavant emmenés par le légendaire portier de Liverpool Bruce Grobbelaar, font leur retour en Coupe d’Afrique des Nations. Après deux participations de rang en 2004 en Tunisie et en 2006 en Egypte, la sélection zimbabwéenne a connu une longue période de non-participation en compétition officielle. Mais cela fait partie de l’histoire ancienne désormais car grâce à une campagne de qualifications bien négociée, le Zimbabwe a obtenu son billet, en battant notamment la Guinée, quart de finaliste en 2015. Cette reconstruction est en partie due à son entraîneur Kalisto Pasuwa. Considéré comme le meilleur coach zimbabwéen, il se retrouve à la tête des Warriors après quatre années réussies à la tête du FC Dynamos. Une personnalité forte et un entraîneur respecté au pays qui sait se faire entendre par ses joueurs. Le Zimbabwe arrive au Gabon avec l’envie de bien faire mais également de la crainte causée par un groupe relativement relevé. Les Warriors ont hérité du “groupe de la mort ” avec le Sénégal, l’Algérie et la Tunisie, respectivement première, troisième et cinquième nation africaine au classement FIFA.

L’élément clé : Knowledge Musona

L’attaquant d’Ostende en Belgique sera l’élément clef de cette formation zimbabwéene. A 26 ans, l’attaquant des Warriors fait maintenant partie des cadres de l’équipe. L’attaquant a su répondre présent quand il le fallait, notamment avec ses 3 buts inscrits lors des qualifications. Knowledge Musona n’est pas à prendre à la légère, les défenseurs de la compétition sont prévenus, ils risqueront d’être surpris des qualités de la star des Warriors.

Le WANAProno 

Au vu du groupe et des forces en présence, la qualification des Warriors pour les 1/4 de finale s’annonce extrêmement compliquée.

One Comment

  1. […] dernier lors de la dernière rencontre face à l’Algérie (2-2). Mais les têtes d’affiche Baldé Keita et Sadio Mané (2 buts marqués) ont répondu présent, tout comme Kalidou Koulibaly, Kara Mbodji (1 but) et le […]

Laisser un commentaire