Riyad Mahrez roi d’Angleterre, bonne nouvelle pour le football africain ?

par / 4 commentaires / 1 mai 2016

Pour la première fois dans l’histoire du championnat anglais de football, un Africain est élu « meilleur joueur de la saison » par l’Association des footballeurs professionnels. Riyad Mahrez, international algérien de 25 ans, a reçu ce titre dimanche dernier pour récompenser ses prestations personnelles mais aussi pour féliciter le parcours de son équipe Leicester City Football Club.

Une saison individuelle et collective réussie 

Auteur d’une saison époustouflante, Riyad Mahrez a surpris tous les observateurs. Personne, ni son coach, ni ses coéquipiers, ni même lui n’auraient pu penser qu’il soit capable de réaliser une telle saison en Premier League. L’international algérien, par ses dribbles et sa technique, a époustouflé toutes les pelouses d’Angleterre. A l’heure actuelle, il est le cinquième meilleur buteur de Premier League avec 17 buts et avec 11 passes décisives, il est troisième meilleur passeur du Championnat d’Angleterre.

Que ce soit lui qui ait porté son équipe, ou que ce soit son équipe qui l’ait porté, cette distinction individuelle reçue par Mahrez vient récompenser toute l’équipe de Leicester qui contre toute attente va très certainement remporter le titre de champion d’Angleterre dans les semaines à venir. Ce titre reçu par Riyad Mahrez prend d’autant plus de valeur à nos yeux, quand on sait à quel point les Africains sont fans du football anglais. Les fans d’Arsenal, de Chelsea, de Liverpool et de Manchester United sont très nombreux en Afrique, bien qu’ils puissent être tristes des résultats de leurs équipes favorites, ils s’enorgueillissent de voir que l’un des leurs règne sur leur championnat préféré.

riyad mahrez leicester

La saison de Riyad Mahrez en vidéo :

Une ascension surprenante :

Et dire qu’il y a à peine deux ans, le joueur algérien évoluait en Ligue 2 française, du côté du Havre ! Une ascension fulgurante à mettre en parallèle avec celle de son coéquipier en club, l’international français d’origine malienne, N’Golo Kanté. Aujourd’hui quasi assuré de jouer l’Euro avec les Bleus, en Janvier 2014 N’Golo Kanté jouait aussi en Ligue 2, au Stade Malherbe de Caen…

Voir Leicester City à la tête de la Premier League est déroutant pour les observateurs du football qui se questionnent particulièrement sur le niveau réel d’un championnat souvent présenté comme le meilleur d’Europe. Mais l’aventure de Leicester City est avant tout une aventure humaine qui prouve que dans un football de plus en plus aseptisé, les belles histoires existent toujours.

La légendaire langue de bois des acteurs du foot utilise sans cesse l’expression « tout est possible dans le football », cet adage prend finalement tout son sens quand on voit un Africain recevoir, de la part de ses pairs, le titre du meilleur joueur de la saison en Angleterre. Surtout quand le joueur en question évoluait en deuxième division française en janvier 2014 !

Tout est définitivement possible dans le football ! On a hâte de voir d’autres Africains recevoir cette récompense à l’avenir, Mahrez a certainement redonné espoir à beaucoup de jeunes Africains !

Un joueur (WAN)Africain ?

L’histoire de Riyad Mahrez, aussi belle soit-elle, soulève une question importante, souvent débattue au sein de la WANATeam : la question des joueurs binationaux. Riyad Mahrez est né et a grandi en France à Sarcelles. Ses premiers touchers de balle et sa formation de footballeur ont eu lieu en France et pourtant le joueur a choisi de porter les couleurs de la sélection algérienne.

A l’âge de 23 ans, Riyad Mahrez répond à la convocation de Vahid Halilhodžić, sélectionneur des Fennecs de l’époque. A ce moment, Riyad jouait déjà pour Leicester mais en deuxième division anglaise. Un échelon qui ne lui aurait jamais valu de sélection en France. Le joueur dit avoir choisi la sélection algérienne en hommage à son père, nous ne remettons certainement pas en doute sa parole. Mais le débat se pose. Supposons que le coach Vahid n’est jamais fait appel à lui, Riyad Mahrez aurait-il pu choisir de porter les couleurs de la France après cette saison 2015/2016 ?

riyad mahrez algérie

Son coéquipier N’Golo Kanté était supposé porter les couleurs maliennes, ses prestations dans le championnat de France, aussi importantes fussent-elles ne lui ont pas permis d’être appelé en Bleu, ni même de s’être vu proposé de contrat de la part des grands clubs de l’hexagone, d’où son départ pour l’Angleterre. A Leicester, son niveau de jeu lui a tout d’un coup donné du crédit et le voilà en route pour l’Euro… L’épisode Nabil Fekir est aussi révélateur, pour une fois, un joueur binational dont le talent lui permettait d’être titulaire dans n’importe quelles sélections affirme son envie de jouer pour l’Algérie, quelques semaines plus tard, après avoir reçu quelques (pressions) conseils, le voilà joueur de l’Equipe de France !

WANA n’a jamais fait et ne fera jamais de reproches aux joueurs de la diaspora qui choisissent de porter les couleurs de leur pays de naissance (ou d’adoption). Nous n’avons jamais reproché à Zidane d’avoir joué pour la France, et nous trouvons courageux qu’un joueur comme Wissam Ben Yedder refuse les appels de la fédération tunisienne pour pouvoir jouer pour l’équipe de France. Nous regrettons simplement le fait que les sélections africaines soient une alternative, ou pire un choix par défaut pour les Africains de la diaspora ! Pourquoi Paul Pogba joue pour la France, alors que ses frères jouent pour la Guinée ? Pourquoi Kévin-Prince Boateng ne joue pour le Ghana que lors des tournois internationaux ?

boateng brothers

Pour être totalement honnête, il faut également ajouter que, jusqu’à présent, les fédérations africaines profitent du système actuel. Particulièrement depuis que la FIFA permet aux joueurs ayant porté le maillot d’une sélection en Espoirs de pouvoir changer de sélection pour être en A. Cette possibilité met en concurrence des joueurs européens profitant des meilleures installations avec des joueurs africains dont la formation est de moins en moins efficace. Les équipes nationales africaines ne gagneront jamais la coupe du monde de football si elles sont composées par des recalés des sélections européennes. Nous mêmes, étant membres de la diaspora, nous savons à quel point il est difficile de choisir entre son pays d’origine et son pays d’accueil, nous refusons de choisir car notre identité est définie par les deux pleinement et ceci fait que nous sommes WANA.

Les sportifs eux sont obligés de choisir et la décision est difficile à prendre. Nous ne militons pas pour que les joueurs de la diaspora choisissent de jouer pour les équipes africaines, certainement pas, nous militons pour que les joueurs choisissent très tôt le choix de leur sélection et de l’assumer pleinement. Pour que les équipes africaines ne soient pas considérées comme des roues de secours !

 

4 Comment

  1. […] de représenter l’équipe de France. Et des joueurs algériens nés et formés en France comme Riyad Mahrez, portent fièrement les couleurs de l’équipe nationale […]

  2. […] Une saison qui lui a valu le titre de meilleur joueur de l’année 2015-16  en Premier League, une première pour un Africain. Avec les Fennecs en sélection nationale, Riyad Mahrez s’est montré décisif dans la […]

  3. […] Une saison qui lui a valu le titre de meilleur joueur de l’année 2015-16  en Premier League, une première pour un Africain. Avec les Fennecs en sélection nationale, Riyad Mahrez s’est montré décisif dans la […]

  4. […] star de l’équipe c’est bel et bien le dernier meilleur joueur de Premier League : Riyad Mahrez ! Tout juste auréolé par notre prix Eusébio, par le titre de […]

Laisser un commentaire