Raïssa Banhoro et la lutte contre l’analphabétisme des jeunes filles !

par / Aucun commentaire / 20 octobre 2017

Raïssa Banhoro, jeune informaticienne ivoirienne, est la lauréate du Prix RFI Challenge APP Afrique 2017. En créant une application mobile, dénommée « Lucie », elle souhaite permettre aux populations les plus vulnérables et particulièrement les jeunes filles de maîtriser les rudiments de l’alphabétisation.

Raïssa Banhoro, lauréate du Prix RFI Challenge APP Afrique 2017

Pour cette édition, le Prix « RFI Challenge App Afrique » avait pour vocation de soutenir le développement et la création de services numériques citoyens et innovants pour smartphone en faveur de l’éducation des filles en Afrique. Pour ce concours, l’initiative sociale et solidaire que le jury  a primé cette année est celle de Raïssa Banhoro. La jeune ivoirienne et son application « Lucie » sont arrivées en tête des 600 candidatures reçues de 34 pays d’Afrique francophone. Grâce au soutien des partenaires du « RFI Challenge App Afrique », en particulier l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF), Orange Côte d’Ivoire, Microsoft, la Fondation Elle et Facebook, la lauréate remporte une bourse de 15 000€ destinée au développement de son service numérique à travers l’Afrique francophone.

« LUCIE : apprendre à lire pour pouvoir rêver ! » 

Acronyme de Leçon Unique Conçue pour l’Innovation dans l’Enseignement, cette application mobile interactive et autonome offre, à travers une technique d’adaptation au profil des utilisateurs et à leurs besoins, plusieurs modules de cours avec assistance vocale visant à donner aux apprenants les rudiments d’une alphabétisation réussie. Raïssa Banhoro présente sa création comme « une application d’alphabétisation fonctionnelle pour permettre à toutes les jeunes filles qui n’ont pas eu la possibilité d’aller à l’école […] d’apprendre à lire, écrire et compter pour pouvoir rêver, pour pouvoir devenir des femmes leaders ».  Les modules de cours sont conçus par des spécialistes et validés par le ministère de l’Éducation nationale, l’application est dotée d’une ardoise et une calculatrice numérique et le support vocal facilite aux apprenantes la navigation et l’apprentissage.

Une initiative saluée par le gouvernement ivoirien. 

Une initiative soutenue par le Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement, Bruno Nabagné Koné, qui a reçu en audience, mardi dernier, la lauréate de la deuxième édition du prix RFI Challenge App Afrique : «Nous avons tenu à la féliciter parce qu’il s’agit d’un prix africain et il se trouve que c’est une ivoirienne du secteur de l’économie numérique qui l’a remporté. Nous nous devions donc de la recevoir, de lui dire nos encouragements et de lui prodiguer des conseils». Il faut dire que le Ministre tient particulièrement à rappeler l’importance du rôle des jeunes dans la réalisation des ambitions du gouvernement ivoirien en matière de développement de l’économie numérique. A cet effet, la réussite de Mme Banhoro, notamment par la production d’applicatifs, devait être montrée en exemple.

Raïssa Banhoro, ingénieure de talent habituée aux grands prix.

Raïssa Banhoro est une ingénieure en science informatique avec de l’expérience en développement web, mobile et web marketing. Femme dynamique et ambitieuse, elle est co-fondatrice de la startup BNA Dev Studio spécialisée dans la conception de jeux, de services web et mobile, de design graphique et de communication digitale. Véritable geekette affirmée et assumée, la jeune ivoirienne n’en est pas moins talentueuse. La preuve : l’ensemble des distinctions qu’elle a remporté avant celle de RFI. En 2015, elle ressort gagnante du concours du meilleur développeur d’application Android  « MTN APPLIDAYS », organisé par la société de téléphonie MTN Côte d’Ivoire. En 2016, elle est lauréate du premier prix en équipe au hackaton régional organisé par Microsoft, le ministère de la jeunesse egyptien et le PNUD à Sharm el Cheikh en Egypte. Prix qu’elle recevra par la suite au Maroc dans le cadre de la Cop22 où elle fut nommée parmi les quarante jeunes innovateurs africains à AFRICA4TECH.

Laisser un commentaire