N’Golo Kanté : le Français lauréat du Prix Eusébio 2018 !

par / Aucun commentaire / 17 décembre 2018

N’Golo Kanté succède à Mohamed Salah au titre du meilleur joueur africain ou d’origine africaine de l’année 2018. L’international français a été élu par notre rédaction troisième lauréat du Prix Eusébio !

N’Golo Kanté : le premier joueur issu de la diaspora à remporter le Prix Eusébio

Comme une évidence. N’Golo Kanté lauréat du Prix Eusébio est une chose à laquelle notre équipe songeait depuis la création de cette distinction. Il en a été proche lors des deux dernières éditions en terminant 2e en 2016 et en 2017, se faisant devancer par la magie de l’Algérien Mahrez et la vista de l’Egyptien Salah. Mais de fait, sa place sur la première marche du podium était programmée. Tôt ou tard Kanté, Français originaire par ses parents du Mali, devait incarner l’esprit de ce prix Eusébio qui porte le nom de cet illustre joueur natif du continent africain ayant marqué à jamais l’Histoire du Portugal et du football européen. Irréprochable sur le terrain comme en dehors, 2018 est enfin la bonne année.

N’Golo Kanté et Victor Moses posant avec la FA Cup

Sa saison en club a été moins brillante que la précédente. En effet, Chelsea fait une saison décevante où le champion en titre termine à la 5e place en Premier League et les Blues se font éliminer très sèchement par le FC Barcelone en 8es de finale de la Ligue des Champions. Seules consolations : la victoire en FA Cup et l’apport de Kanté dans cet effectif. En dépit de cette saison difficile, le natif de Suresnes a surnagé, il a d’ailleurs été élu joueur de l’année par les fans de Chelsea et malgré la lourde défaite au Camp Nou (0-3) Kanté a été le seul à recevoir les compliments des observateurs dans ce marasme collectif.

N’Golo Kanté a bel et bien confirmé qu’il figurait parmi les meilleurs milieux de terrain du monde, mais la dimension planétaire va prendre toute son importance et son impact lors du Mondial 2018 avec l’Equipe de France. D’abord positionné en début de tournoi dans un rôle de sentinelle devant la défense, son rôle va évoluer dans un « double pivot » aux côtés de Paul Pogba.

Ce duo va faire la paire mais la régularité de Kanté à un haut niveau de performance durant tout le tournoi va mettre en évidence une chose : le meilleur joueur français, c’est lui ! Il récupère les ballons, il les intercepte, il lit extrêmement bien les trajectoires de passes, il exerce un pressing constant et efficace sur 90 minutes qui a permis à la France de conquérir son 2e titre mondial. Son rendement a été moindre lors de la finale (il est sorti à la 54e minute diminué par une gastro-entérite) mais de nombreuses voix se sont levées pour sacrer Kanté meilleur joueur du Mondial. Et lorsque l’on voit l’accueil du public pour la célébration du titre en septembre dernier au Stade de France, le « petit » et « gentil » Kanté est devenu le chouchou des Français.

Un modèle de footballeur à suivre

N’Golo Kanté incarne l’expression d’une certaine idée du football dans lequel très bien faire son travail est une norme ; chose qui est devenue une denrée rare dans ce football où on glorifie l’occasionnel ou le très rare. La répétition de partition que Kanté a, à son/ses poste(s), est digne d’un chef d’orchestre philarmonique récitant chaque soir son opéra avec la même constance et la même intensité. Certes le rêve, la fantaisie ou le superflu ne sont pas dans son registre mais ce que l’on attend des joueurs autour de lui c’est d’en faire de même dans leur registre.

Crédit photo : Getty Images/Ringer illustration

Peu importe qui soit son coach ou qui sont ses coéquipiers, l’admiration et l’estime que nous avons pour Kanté est invariable au comportement des équipes dans lesquelles il joue. Au contraire, il amène la dose d’excellence nécessaire pour que ses équipes soient supportables à voir jouer et gagner. Chelsea ou l’Equipe de France, en numéro 6, en relayeur, en milieu droit : il maîtrise et assimile rapidement ce que l’on attend de lui, car il a la qualité technique et le coffre physique pour le faire.

Il reste perfectible dans certains aspects du jeu notamment dans la surface de réparation où Maurizio Sarri souhaite qu’il soit encore plus décisif offensivement ou encore dans le jeu de passes ; où il doit se montrer encore plus précis pour créer le danger. Mais avec Kanté, sa grande force de travail et son caractère humble rassurent car il est dans le progrès permanent en tant que professionnel.

Un professionnalisme qui colle parfaitement à l’image d’homme qu’il renvoie dans la vie. Ce n’est certes pas un critère à louer ( la vie des footeux « cela ne nous… regarde pas ») mais lorsque nous avons crée WANACorp, on a gardé en tête un état d’esprit, des valeurs à transmettre. Force de constater que Kanté est peut être le joueur qui s’en rapproche le plus. Il est un exemple pour les jeunes joueurs qu’ils viennent d’Afrique, de France ou d’ailleurs que le travail paie et que lorsqu’il est très bien fait les récompenses suivent sans avoir besoin de le clamer haut et fort. Pour tout ça : merci N’Golo et pourvu que ça dure.

Prix Eusébio 2018 : le classement final des 5 premiers

1- Kanté N’Golo, France, 27 ans, Chelsea FC

2- Mbappé Kylian, France, 19 ans, Paris Saint-Germain

3- Salah Mohamed, Egypte, 26 ans, Liverpool FC

4- Mané Sadio, Sénégal, 26 ans, Liverpool FC

5- Umtiti Samuel, France, 25 ans, FC Barcelone

Les précédents lauréats du prix Eusébio :

Laisser un commentaire