MaaSci, quand les guerriers Massaï rencontrent l’espace !

par / Aucun commentaire / 15 mai 2019

MaaSci est une idée de l’artiste kényane graphiste de métier Jacque Njieri, qui avait publié sous forme de mini série des publications sur le réseau social Instagram rendant hommage aux guerriers Massaï, une des plus grandes ethnies d’Afrique.

Qui sont les guerriers Massaï ?

Les guerriers Massaï font certainement partie des communautés africaines  les plus célèbres d’Afrique. C’est une tribu semi-nomade qui rassemble des guerriers et des bergers vivant au Kenya ainsi qu’au nord de la Tanzanie.

L’artiste kényane rend hommage à cette tribu à travers une série de montage numérique. Pour cela, elle a choisi de mettre en scène ces guerriers Massaï dans l’espace. Intitulée “MaaSci”, ce projet artistique porte un nom que l’artiste a inventé et qui est composé du mot Massaï et du mot science fiction.

MaaSci met en avant le rôle de la Femme

Le projet concorde avec le principal trait de caractère de cette ethnie. Les guerriers Massaï étant semi nomades, cela fait d’eux les candidats parfaits pour une exploration spatiale de part leur envie constante de bouger. On découvre ainsi un jeune Massaï portant sa lance, son bâton et un agneau noir alors qu’il se promène sur la voûte céleste. Ou encore des guerriers qui explorent le vide intersidéral à bord d’une soucoupe volante.

L’objectif de cette série pour Jacques Njeri est de souligner le rôle des femmes dans un monde futuriste. Dans son œuvre les femmes sont ici représentées comme des cyborgs parés de bijoux.

Influence et pop culture

Pour pouvoir mettre en place cette série d’images incroyables l’artiste a dans un premier temps mis l’accent sur la culture Massaï en représentant leurs bijoux et leurs parures colorées qui indiquent l’âge et le statut social au sein de cette communauté. Elle combine ensuite ces éléments à la science-fiction et à la culture pop, comme la saga Star Wars, avec quelques images qui peuvent faire rappeler aux fans de la saga des planètes familières.

Une imagination que l’artiste kényane puise aussi grâce à son sens de l’observation : “J’imagine beaucoup. J’observe les choses autour de moi ou sur une image ou un scénario. Je dessine, puis reviens à l’idée plus tard et la fait grandir. Parfois, une idée est déclenchée par un mot. Le mot MaaSci a été mon inspiration principale pour ce projet”.

Le parfait mélange de traditionalisme et futurisme

En fusionnant la culture Massaï dans un univers de science-fiction, Jacque Njeri s’inscrit dans le mouvement afro-futuriste qui se symbolise comme un mélange entre esthétisme culturel et philosophie. Les artistes traitent ainsi des thèmes ou des problématiques propres aux populations africaines, qu’ils associent ensuite à des codes liés à la science-fiction.

Suivez Jacque Njeri sur :

Laisser un commentaire