A la découverte de l’Île de Lamu, chef-lieu du comté nord kenyan !

par / Aucun commentaire / 6 juin 2017

La WANATeam vous emmène à la découverte d’un pays d’Afrique mondialement connu, le Kenya mais plus précisément à Lamu qui est le chef-lieu du comté de Lamu. Elle est située sur la « côte Nord » du Kenya à une centaine de kilomètres de la frontière somalienne. Fort de son histoire, de sa culture et son architecture Lamu figure depuis 2001 au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Son histoire

Fondée au XIIe siècle, Lamu n’est néanmoins pas la plus ancienne ville de l’archipel. Il s’agit de Shanga sur l’île de Pate, de Manda, toutes trois apparues vers le milieu du VIIIe siècle. Lamu est une ville swahili dont la construction a été faite par des habitants de la côte, locuteurs d’une langue bantoue qui adoptèrent l’islam sous l’influence des marchands arabo-persans; qui fréquentaient le littoral est-africain, s’y établissaient parfois et y concluaient des intermariages, attirés par les perspectives commerciales.

En 1963, le Kenya proclame son indépendance : Lamu devient capitale de la province de la côte Nord. Elle vit chichement du commerce et du tourisme jusqu’à la Guerre civile somalienne qui rend la zone instable à partir des années 1990 et voit un fort déclin du tourisme malgré la beauté célèbre de l’île, qui est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 2001.

Son patrimoine

La vieille ville de Lamu est aussi connue pour ses magnifiques infrastructures qui la rendent attrayante aux yeux des touristes.

 

La ville s’est développée au XIVe siècle et contient beaucoup d’excellents exemples d’architecture swahilie. La vieille ville est reconnue en tant que « patrimoine swahili le plus ancien et le mieux conservé d’Afrique de l’Est ».

Les principaux monuments de la ville de Lamu

Lamu compte plusieurs musées comme le Lamu Museum, où se trouve le cor de cérémonie de la ville (appelé siwa). D’autres musées sont consacrés à la culture swahilie et au service postal local. On trouve aussi plusieurs monuments notables :

  • Le Fort de Lamu : Fumo Madi ibn Abi Bakr. Le Sultan de Pate fit construire le fort sur le bord de mer en vue de protéger les membres de son gouvernement impopulaire. Il mourut en 1809, avant même que le premier étage du fort n’ait été achevé. Le fort fut terminé au début des années 1820.

  • La mosquée Riyadha : construite en 1900 sous les ordres du Sharif Habib Salih, cette mosquée et sa Madrassa est rapidement devenue un centre religieux de premier plan sur toute la côte est-africaine. La mosquée est le centre du Festival du Mawlid, qui se tient chaque année pendant la dernière semaine du mois de la naissance du Prophète. Il accueille de très nombreux pèlerins en provenance du Soudan, du Congo, d’Ouganda, de Zanzibar, de Tanzanie et de la péninsule arabique venus se joindre aux gens du pays pour chanter l’éloge de Muhammad.

  • La mosquée Mnarani.

  • Le Sanctuaire des Ânes : puisque l’île ne compte aucun véhicule motorisé, le transport de personnes et de charges s’effectue à dos d’âne. L’île compte donc entre 2000 et 3000 ânes. La Docteure Elisabeth Svendsen, du Sanctuaire Britannique des Ânes, effectua une première visite à Lamu en 1985. Inquiétée par les conditions de vie des ânes, elle fait inaugurer le Sanctuaire en 1987. Le Sanctuaire soigne ainsi les ânes gratuitement.

De par son histoire, son aura, sa culture, son patrimoine et prospérité;  l’ile de Lamu offre un cadre touristique sans précédent. Le patrimoine swahili le plus ancien et le mieux conservé d’Afrique de l’Est est un endroit où aller pour les passionnés d’histoire mais surtout les passionnés d’Afrique !

Laisser un commentaire