La rentrée NBA 2017/2018 : entre agitations et promesses !

par / Aucun commentaire / 18 octobre 2017

C’est reparti, la NBA a repris du service dans la nuit de mardi à mercredi en ouvrant la saison par deux affiches de folie, Boston Celtic – Cleveland Cavaliers pour la conférence Est et Houston Rockets – Golden State Warriors pour l’Ouest. Des affiches qui ont tenu leur promesse et une première soirée qui a déjà été riche en rebondissements et en émotions, notamment avec la très grave blessure de Gordon Hayward, mais aussi la défaite du champion Golden State face à Houston. L’occasion pour WANA de faire un point sur la saison NBA 2017 /2018.

Un été agité : la création de « Big Teams »

Thompson, Curry et Durant jouent à « Tire sur mon doigt » avec leur nombre de titres respectifs.

Cet été les franchises n’ont pas dormi. Afin de concurrencer les Warriors qui ont marché sur la NBA toute la saison dernière, certaines équipes se devaient de contre-attaquer et d’envoyer un message à Kevin Durant et son équipe :

Au Thunder, le meilleur joueur est un 0 !

Les Thunders tout d’abord. Russell Westbrook tout juste sacré MVP, Oklahoma sait bien que seul, son joueur vedette ne pourra pas atteindre le sommet de la NBA. Le problème a donc été résolu avec les arrivées de Paul George et de Carmelo Anthony. Dorénavant, les Thunders alignent un « Big Three » impressionnant de quoi faire frémir leurs concurrents, cependant il reste à voir comment la mayonnaise va prendre, entre un Carmelo Anthony sur la pente descendante et un Paul George qui malgré un retour de blessure convaincant va devoir accepter de ne plus être le choix numéro 1 en attaque.

Une des rares photos où Kyrie Irving est l’intrus dans le monde du basket NBA.

Ça a bougé aussi du coté des Celtics, en plus d’avoir drafté Tatum afin de renforcer leur poste extérieur, Boston et les Cavaliers ont effectué un échange inattendu. Irving, lassé d’être dans l’ombre du King James, souhaite devenir le leader d’une franchise et décide donc de rejoindre Boston en échange d’Isaiah Thomas et Crowder principalement. Un trade qui arrange tout le monde, Boston libère de la place et enregistre l’arrivée d’un des meilleurs meneurs de la ligue et Cleveland renforce son banc, en défense mais aussi son 5 pour créer une équipe plus homogène afin de reprendre son titre perdu sans aucune contestation face aux Warriors. La signature de Gordon Hayward du coté des Celtics faisaient d’eux un des principaux favoris pour le titre, mais seulement après 5 minutes de jeu lors de ce premier match d’ouverture, l’ancien joueur d’Utah sort sur une blessure aussi grave qu’impressionnante qui devrait le tenir éloigné des terrains pour toute la saison. Un coup dur pour Boston.

Ils ont le sourire les nouveaux lieutenants du King James… pour l’instant.

L’autre équipe impliquée dans le trade, Cleveland a aussi procéder à de nombreux changements pour regagner son titre. Derrick Rose a rejoint les Cavaliers pour renforcer le banc mais aussi faire souffler Thomas, gêné par des problèmes de dos ; et Dwyane Wade est venu rejoindre Lebron au bon souvenir des supporter des Heat. Si Lebron reste une machine capable d’amener les Cavs au sommet de la ligue, pour reprendre leur titre il faudra espérer que Thomas soit en bonne santé et qu’il ait un niveau proche de celui qu’il avait du côté des Celtics la saison passée. Si tel est le cas, les supporters du King et de Cleveland peuvent espérer prendre leur revanche.

Chez les Rockets, il faudra visiblement jouer avec deux ballons pour contenter Harden et C.Paul !

Houston a été une des équipes les plus surprenantes la saison dernière. Menés par James Harden, les Rockets ont réalisé une belle saison, mais l’équipe était trop dépendante de la barbue pour pouvoir espérer quelque chose. Pour remédier au problème, Chris Paul est venu renforcer le 5 et désormais on se permet de rêver du titre du côté des Texans. Après de nombreux échecs aux Clippers, Paul espère bien réussir là où il a échoué du côté de Los Angeles, Harden lui aura moins de responsabilités, et même si Houston a loupé le trade de Carmelo Anthony, il ne faudra pas négliger ces Rockets pour le titre final, bien que sur le papier l’équipe paraît encore inférieure à celle des Warriors ou même à l’équipe d’Oklahoma.

Les joueurs africains à suivre dans cette saison NBA

Joel Embiid

Il est le joueur africain attendu cette saison, le phénomène, celui qui est amené à régner sur la NBA pour les prochaines années. Personne ne doute du talent du Camerounais, loin de là, il est peut être le potentiel le plus impressionnant vu ces dernières années. Cependant sa fragilité physique nous permet de douter de son avenir, il devrait être le leader cette saison d’une équipe des Sixers en reconstruction, jeune mais pleine de talent, et répondre aux espoirs fondés en lui notamment après la signature de son nouveau contrat (148 millions de dollars) et menait les 76ers jusqu’en playoffs.

Emmanuel Mudiay

Mudiay qui demande ses nuggets.

Après avoir loupé les playoffs de peu la saison passée, les Nuggets espèrent cette année franchir le cap et finir dans les huit premiers. Pour cela, il faudra que son meneur de jeu Mudiay élève son niveau de jeu et franchisse un cap lui aussi. Le Congolais est talentueux mais encore trop irrégulier et on espère que cette saison 2017 / 2018 sera pour lui l’année de la confirmation et qu’il deviendra enfin le leader et le régulateur de sa franchise.

Luc Mbah Moute

On raconte que Harden a réussi à marquer dans cette position improbable au grand désarroi de Mbah Moute

Le Camerounais est devenu une figure importante en NBA et devrait entamer sa dixième saison dans la ligue américaine. Après des passages à Milwaukee, Sacramento, Minnesota, Philadelphie ou encore aux Clippers, le « grand frère » d’Embiid aura la chance cette saison de jouer pour le titre du côté de Houston et de montrer toutes ses qualités en défense dans une équipe renforcée par l’arrivée de Chris Paul et qui aura déjà toutes les armes offensives pour arriver au sommet.

Gorgui Dieng

Les lutteurs sénégalais, ce n’est plus ce que c’était !

Le Sénégalais de 27 ans entame sa 5e saison du coté des Minnesota Timberwolves dans une équipe qui s’est vue renforcée par l’arrivée de Jimmy Butler et qui compte sur l’explosion de Wiggins et Towns pour retrouver les playoffs, un stade de la compétition qu’ils n’ont pas atteint depuis 2004 à l’époque où Kevin Garnett jouait encore pour la franchise. Le joueur devra justifier sa prolongation de contrat (64 millions de dollars sur 4 ans) et devrait évoluer dans un rôle de doublure de Karl Anthony Towns.

Le joueur à suivre de près cette saison : le phénomène Lonzo Ball

Tellement phénoménal qu’il tente des paniers avec les pieds !

Après des années de galère, la retraite de Kobe Bryant, des résultats catastrophiques, des transferts douteux et des baskets proposés proche du néant : les Lakers aperçoivent un rayon de lumière dans une saison qui s’annonce encore une fois très compliquée. Les Californiens ont drafté en seconde position le phénomène d’UCLA Lonzo Ball, qui a fini MVP de la Summer League cet été. De quoi faire rêver les supporters de Los Angeles qui comptent sur Ball pour devenir le nouveau leader de la franchise et la progression d’Ingram et Randle afin de former un trio prometteur. Si les talents du meneur sont indéniables, la pression mise par son père et l’ambiance médiatique gênante autour du joueur pourraient nuire sur les performances de celui-ci que beaucoup attendent au tournant ; la famille Ball étant déjà qualifiée par les médias comme étant les « Kardashian du basket-ball » .

Suivez la NBA sur :

Laisser un commentaire