Kah-Lo, le phénomène électro venu du Nigéria !

par / Aucun commentaire / 27 juillet 2018

Difficile de passer à côté de Kah-Lo. Tout d’abord grâce à sa chevelure verte aux couleurs de son Nigéria natal, mais surtout musicalement grâce à ses différents succès aux sonorités électro ou house. Zoom sur ce phénomène qui a largement dépassé les frontières de l’Afrique !

Une seule rencontre a suffi

Kah-lo et Riton, le duo incontournable !

A vrai dire, Kah-Lo n’est pas passée par l’Afrique pour se faire connaître. Bien que née à Lagos et ayant grandi au Nigéria, Faridah Seriki, de son vrai nom, n’a pas pu faire ses classes dans son pays d’origine. La faute à des parents qui ne voyaient pas en la musique un moyen viable de gagner sa vie. C’est ainsi qu’elle s’envole pour New York afin d’y effectuer des études de marketing. Mais cela ne la satisfait pas : sa fibre créative et artistique va vite reprendre le dessus.

Elle envoie alors des démos sur la plateforme Soundcloud et tape dans l’œil de celui qui est aujourd’hui le grand artisan de sa jeune carrière : le producteur House britannique Riton. C’est grâce à ce dernier que l’on a pu la découvrir dans « Rinse & Repeat », dont le clip officiel est sorti en 2016. Le morceau devient (très) rapidement un succès et va même jusqu’à être nominé aux Grammy Awards 2017, dans la catégorie du « meilleur enregistrement Dance ».

Le plus difficile, selon elle, était de gérer la pression de cette nomination surprise. Car après cela, Kah-Lo se savait attendue et avait conscience du travail à fournir pour réitérer ce genre de performance.

Fière d’être Nigériane, mais pas d’amalgame !

« Je n’aime particulièrement pas lorsque les gens disent que je fais de l’afro-house, juste parce que je suis Africaine » dit-elle. Kah-Lo a bien raison de le souligner car son style est assez loin de l’Afro-House que nous propose par exemple le pays référence en la matière, l’Afrique du Sud.

Son style musical se caractérise par un rap « monotone » un peu vintage qui colle parfaitement aux productions « électro » de Riton. Son héritage nigérian est malgré tout ancré dans ses morceaux où elle place des phases dans son dialecte et utilise des expressions familières locales du Nigéria.

Pas question donc d’oublier d’où elle vient. En témoigne également le titre « Money » avec ses compatriotes Mr.Eazi et Davido, sorti l’an dernier.

Cette année, Kah-Lo est à l’affiche avec « Fake ID », mais surtout et plus récemment grâce à « Ginger », un des gros hits de 2018 dont le clip officiel a été tourné à Johannesburg, en Afrique du Sud. L’entente avec Riton semble parfaite, mais on espère tout de même un jour voir Kah-Lo sortir de sa zone de confort en collaborant avec d’autres producteurs, afin de prouver une nouvelle fois son immense talent !

Suivez Kah-Lo :

Laisser un commentaire