Joseph Areruya : le cycliste rwandais qui grimpe !

par / 1 commentaire / 22 janvier 2018

En devenant le 3ème Africain à remporter la course cycliste gabonaise « La Tropicale Amissa Bongo », le Rwandais Joseph Areruya écrit petit à petit son histoire personnelle dans le vélo africain. Portait d’un grimpeur qui monte !

Joseph Areruya : victorieux de « La Tropicale » 2018 !

Joseph Areruya est entré dans l’histoire du vélo africain en décrochant ce dimanche la 13è édition de la Tropicale Amissa Bongo. Le coureur rwandais termine la 7è étape entre Bikélé et Libreville avec le maillot jaune sur les épaules qu’il porte depuis la 4ème étape. Petite frayeur lors de la dernière étape, Areruya connait une crevaison !

Plus de peur que de mal, il réintègre le peloton et arrive à contrôler la course jusqu’à la fin. Au finish, la victoire revient l’Italien Luca Pacioni mais au classement général, Areruya termine avec 18 secondes d’avance sur l’Allemand Nikodemus Holler (Bike Aid). C’est le 3ème Africain à remporter la tropicale après Berhane (Erythrée) en 2014 et Chtioui (Tunisie) en 2015.

Joseph Areruya, déjà un grand d’Afrique !

A 21 ans, seulement Joseph Areruya s’est déjà fait un nom sur le continent africain, en remportant notamment chez lui en novembre dernier le montagneux Tour du Rwanda. Ce week-end, le jeune coureur a écœuré ses adversaires en répondant à chacune de leurs attaques pour défendre son maillot jaune.

Le garçon impressionne déjà quelques observateurs particulièrement avisés comme le parrain de la Tropicale Amissa Bongo, Bernard Hinault. Ce dernier ne tarit pas d’éloges concernant Joseph Areruya : « Sa façon de courir n’a rien à envier aux professionnels. Non seulement il est costaud mais en plus il est intelligent en course. Il sait se placer, il ne panique jamais. Il apprend très vite, on n’a pas fini d’entendre parler de lui

Un avenir en Europe pour Joseph Areruya ?

Joseph Areruya, surnommé « Kimassa », qui veut dire « Le Veau » en kinyarwanda, langue rwandaise, est déjà très courtisé par certaines équipes européennes qui n’ont forcément rien raté de sa performance au Gabon ! D’ailleurs, le Rwandais s’était déjà distingué en 2017 en remportant une étape du Baby Giro, le Tour d’Italie Espoirs, réputé pour révéler les étoiles de demain.

Enfin, Joseph Areruya se distingue par physique massif qui tranche avec l’image qu’on peut avoir des grimpeurs africains. « Son allure est atypique, insiste Bernard Hinault vraisemblablement impressionné par ce jeune coureur, il a peu l’allure de Peter Sagan sur le vélo, c’est sûr qu’on va entendre parler de lui sur les plus grandes courses à l’avenir. »

On ne demande qu’à voir !

One Comment

  1. Nous sommes vraiment fier de ce jeune rwandais, notre rwandais, vas de l’avant, jusqu’au sommet!

Laisser un commentaire