Innoss’B, le prochain grand nom de la musique congolaise ?

par / Aucun commentaire / 4 décembre 2019

Grâce à « Yo Pe », Innoss’B a de nouveau franchi un palier important au sein de l’échiquier musical en Afrique. Son talent l’a propulsé aujourd’hui parmi la crème de la nouvelle vague Afrobeats malgré son très jeune âge. Alors est-il le prochain grand nom de la musique congolaise dans la lignée de ses nombreuses légendes (Papa Wemba, Koffi Olomidé, Werrason, JB Mpiana, Fally Ipupa…) ? Présentation du phénomène.

Talent précoce…

Innoss’B, de son vrai nom Innocent Didace Balume est né le 5 mai 1997 à Goma, ville située au Nord-Est de la République Démocratique du Congo.  Il est le dernier d’une famille de 6 enfants et a toujours été baigné dans la musique. En effet, son père était danseur alors que sa mère était chanteuse dans l’église locale. De plus, trois de ses frères et sœurs étaient également musiciens.

Le jeune Innocent (au centre, avec les grands yeux^^)

Sous l’influence de sa mère, le petit Innocent rejoint la chorale de son église et va développer une appétence pour le chant, la performance scénique et le Djembé, son instrument de prédilection.

En 2010, alors seulement âgé de 13 ans, il participe au Vodacom Superstar, un concours de chant organisé par la société Vodacom en collaboration avec Akon qui avait pour objectif de déceler la prochaine pépite de la musique congolaise.  Concours qu’il va remporter haut les mains, notamment grâce à des performances incroyables, en particulier sur « The Way You Make Me Feel » de Michael Jackson, l’une de ses principales influences.

… ayant confirmé

Balume est récompensé par un voyage aux Etats-Unis qui lui permettra de faire la rencontre de l’ancien basketteur Dikembe Mutombo, des rappeurs Nelly, T-Pain et T.I ou encore du grand Quincy Jones, ancien producteur de son idole. Mais ce voyage sera surtout l’occasion de lancer sa carrière musicale en enregistrant un titre avec Akon.

Depuis, Innoss’B n’a jamais quitté le paysage musical en effectuant de nombreuses collaborations, notamment avec les plus grandes figures du pays du Ndombolo (Koffi Olomidé, Werrason, Fally Ipupa, Felix Wazekwa…) ou encore à deux reprises avec le groupe camerounais X-Maleya.

Le jeune prodige est également l’auteur de singles à succès comme « Ozo Beta Mabe », « Lelo Lelo » (2018) et bien évidemment « Yo Pe », sorti cette année et remixé quelques semaines après, avec l’aide de Diamond Platnumz.

… et prêt à régner

Ce hit résume parfait l’artiste, à savoir un chanteur et un performeur hors-pair. « Yo Pe » est aussi le symbole de son propre mouvement musical qu’il appelle « Afro Congo » : une fusion de ses influences congolaises, Pop ou encore Hip-Hop.  

Ce morceau affiche également ses ambitions de prendre le trône de la musique en Afrique (d’autres y ont vu une attaque à Fally Ipupa, avec qui il n’est plus en bon terme). Mais en plus de posséder sa propre patte, Innoss’B a le don de chanter en lingala, en français comme en anglais.

Autant de raisons qui laissent présager d’un avenir radieux, certainement en tant que leader incontesté de sa génération.

Suivez Innoss’B sur :

Laisser un commentaire