Incept, la start-up qui met à l’honneur l’high-tech made in Tunisie !

par / 1 commentaire / 20 avril 2017

La WANATeam vous présente une start-up tunisienne qui monte dans le domaine des nouvelles technologies : il s’agit d’Incept. Focus donc sur cette jeune initiative africaine qui a fait l’actualité ces dernières semaines grâce un hologramme aux couleurs du drapeau tunisien. 

Rendre le patrimoine culturel tunisien plus attrayant : l’idée maîtresse d’Incept

Dans un monde où le numérique est amené à jouer un rôle de plus en plus important dans nos sociétés, Incept cherche à utiliser la puissance d’immersion pour permettre le mélange des mondes numériques et physiques afin de valoriser le patrimoine culturel de la Tunisie. En d’autres termes, la start-up cherche par le biais des nouvelles technologies (la réalité augmentée, la réalité virtuelle, la cartographie de projection, les hologrammes et la robotique) à donner du relief aux informations et ainsi créer une expérience inédite notamment dans le secteur touristique ou dans les musées : ce sont les utilisateurs qui iront chercher de façon ludique les informations dans l’environnement où ils se situent.

Pour mieux comprendre le propos, voici une courte séquence vidéo explicative de l’action d’Incept.

Un hologramme en vedette d’une conférence ministérielle

C’est lors de la 3ème conférence ministérielle pour la recherche, l’innovation et l’enseignement supérieur des pays du dialogue 5+5 (Tunisie, Algérie, Libye, Mauritanie, Maroc pour l’Afrique ; France, Italie, Malte, Portugal, Espagne pour l’Europe) à Tunis les 30 et 31 mars dernier qu’Incept a fait forte impression. En effet, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique tunisien a offert aux délégations participantes un hologramme. Cet objet (photo en Une) high tech permet de décrire les conditions climatiques en 3D et en temps réel. L’objet est fourni avec une application – Holowater – qui donne en temps réel les conditions météorologiques.

Ce ne sont pas les mêmes moyens que pour les hologrammes de Jean-Luc Mélenchon mais il faut voir dans cette création d’Incept une innovation tout aussi utile pour la société.

Un projet sous l’impulsion du « Galactic Admiral » Sofiane Chaieb

Ce sont quatre jeunes ingénieurs venus de Sousse qui sont à l’origine de ce beau projet, constitué autour de Sofiane Chaieb son fondateur. Diplômé en ingénierie mécatronique à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sousse (ENISO), Sofiane a également étudié entre autres l’ingénierie électrique aux Etats-Unis pendant un an. C’est en mettant en avant son expertise dans le domaine de l’ingénierie et en développant son esprit d’entrepreneur qu’il a développé Incept depuis octobre 2015.

Son sens du leadership ne tarde pas à se faire remarquer. Le « Galactic Admiral » – comme il se présente sur le site d’Incept- est élu « Jeune entrepreneur de l’année » par QFF en 2015, il fait partie des « Startupper de l’année » par Total en 2016 et il a été lauréat du « Prix entrepreneuriat technologique » par ATB en 2016. Ces prix ont contribué à développer financièrement son projet et lui ont donné une visibilité internationale, récompensée définitivement en mars dernier avec la conférence ministérielle.

La WANATeam salue son initiative, qui met son avant le génie tunisien et africain, dans un domaine qui deviendra de plus en plus important au cours de ce siècle. L’exemple d’Incept est bien la preuve que tous les talents peuvent se trouver sur le continent africain et que leurs idées peuvent impacter positivement la société d’aujourd’hui et de demain.

Suivez Incept :

One Comment

  1. Bravo

Laisser un commentaire