Hauwa Ojeifo, l’activiste nigériane inspirante contre les maladies mentales

par / Aucun commentaire / 9 novembre 2018

WANA vous présente une personnalité venue du Nigéria : il s’agit de l’activiste Hauwa Ojeifo, qui a fait de son combat personnel contre la maladie mentale une cause commune pour de nombreuses jeunes femmes dans son pays. Portrait d’une belle source d’inspiration pour le continent africain et pour le monde.

Une histoire personnelle passionnante et bouleversante

Hauwa Ojeifo a tout pour elle : elle est créatrice de mode, analyste financière et coach de vie. Elle a étudié l’administration des affaires, plus particulièrement dans le commerce international dans son pays natal le Nigéria. Après avoir obtenu son diplôme, elle a ensuite fait sa maîtrise en Angleterre et ensuite Hauwa est partie en Malaisie pour y obtenir un certificat professionnel dans le domaine de la mode.

A seulement 26 ans, elle est pleine de vie et fourmille de multiples idées pour lancer ses différents projets professionnels que ce soit dans le secteur de la finance, dans le marketing numérique ou dans la création vestimentaire. La success story pourrait s’arrêter là mais c’est au détour d’un drame personnel qu’une vocation s’est créée.

En effet en fin d’année 2015, on détecte chez Hauwa Ojeifo des troubles de stress bipolaire et post-traumatique, associés à une psychose et à des tendances suicidaires. Le choc provoqué par ce diagnostic va bouleverser son existence et changer également sa façon de vivre. Dans sa lutte contre la maladie, elle cherche désespérément du soutien ; c’est ainsi qu’elle se rend compte de l’absence d’accompagnement pour les malades mentaux au Nigéria et en Afrique en général, les malades étant vus comme des marginaux dans la société.

C’est à ce moment qu’elle décide de prendre son destin en main ainsi que celui de nombreuses femmes dans sa situation.

She Writes Woman, une plateforme pour venir en aide aux femmes 24/7

En avril 2016, elle crée She Writes Women, qui prend à bras le corps les problématiques de ces femmes nigérianes souffrant de maladies mentales comme Hauwa. Son idée : une ligne d’assistance téléphonique 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, dédiée à la cause de la santé mentale et « Safe place », le premier groupe anonyme de soutien en santé mentale réservé aux femmes au Nigeria.

A travers cette initiative, Hauwa Ojeifo a entrepris sa thérapie en souhaitant aider ces femmes à trouver un repère, un refuge où elles peuvent se sentir en sécurité pour exprimer leur douleur, sans ressentir le (lourd) regard des autres. Hauwa s’est engagée à donner une voix et à raconter son histoire à travers les médias pour mettre la lumière sur ce fléau.

Une reconnaissance internationale

En créant une prise de conscience en utilisant la créativité, l’art, la positivité et la spiritualité et en veillant à ce que personne ne soit obligé « de faire ce voyage seul » Hauwa a fait bien plus que bouger les lignes au Nigéria. En moins de deux ans, son initiative a été saluée par de nombreuses distinctions d’organisations comme One Young World où elle fait partie des ambassadeurs parmi les jeunes leaders du monde de demain.

Mieux encore, son histoire a fait écho jusqu’à la Couronne britannique où elle a été la seule femme à recevoir le Prix « Queens Young Leaders » en juin 2018 des mains de Sa Majesté la Reine Elisabeth II herself.

Tout dernièrement, c’est le monde de l’audiovisuel et de la musique qui l’a consacrée la semaine passée à Bilbao lors des derniers MTV Europe Music Awards en étant lauréate du prix MTV Generation Change Award, qui a été créé pour « récompenser et responsabiliser les jeunes courageux et avec des idées originales qui changent le monde. » Preuve que son parcours en tant que militante en faveur de l’autonomisation des femmes et en santé mentale est une cause importante au niveau international et à 26 ans, nul doute que ses ambitions la mèneront très loin dans sa carrière professionnelle.

Suivez Hauwa Ojeifo :

Laisser un commentaire