Genzebe Dibaba : la Princesse du demi-fond devenue Reine

par / 2 commentaires / 18 février 2016

Ne cherchez plus la nouvelle coqueluche du demi fond éthiopien : Genzebe Dibaba est, à 25 ans, LA star de l’athlétisme dans son pays, en Afrique et aussi dans le monde. Sa performance au meeting de Stockholm hier a confirmé ce statut puisqu’elle a battu un nouveau record du monde en salle, celui du Mile, vieux de plus de 26 ans.

2014 aura été l’année de la révélation pour la dernière pierre précieuse de la famille Dibaba, déja bien fournie avec les deux championnes multimédaillées sur le plan international que sont Ejegayehu et Tirunesh les deux grandes soeurs.

La belle Genzebe a ébahi le monde en devenant championne du monde en salle du 3000m à Sopot (Russie) et surtout en abaissant considérablement et avec une facilité déconcertante deux records du monde en salle en moins d’une semaine, ceux du 1500m et du 3000m.

Mais c’est à Monaco que l’Éthiopienne est parvenue à inscrire le nom Dibaba (une fois n’est pas coutume) au Panthéon de l’athlétisme. En effet, c’est dans la Principauté qu’elle a battu en 3:50.07 le record du monde du 1500m alors détenu par Qu Yunxia et datant des championnats du monde de Stuttgart en 1993 (3 minutes 50 secondes et 46 centièmes). Il était impensable de songer un jour qu’une femme allait se rapprocher de cette performance. La battre fut donc un immense exploit. Celui-ci peut donc servir d’exemple aux athlètes concourant dans une discipline où le record semble inaccessible (100m, saut en longueur…)

La nouvelle Reine Dibaba avait à cœur (de rubis si cher à Jacques Prévert) en 2015 de devenir championne du monde en plein air sur ces distances à Pékin, histoire de faire briller un peu plus l’hégémonie africaine sur ces épreuves d’athlé. Elle y remporte le titre sur 1500m mais se fait battre sur le 5000m où elle ne termine “que” 3e d’une course écrasée malgré tout par l’Ethiopie, qui s’adjuge les 3 places de “la boite” sur la distance.

La détentrice des records en plein air et en salle du 1500m, 3000m et 5000m ainsi que celui du Mile en salle ne compte pas en rester là, Genzebe Dibaba veut, en plus de repousser les limites du temps, écrire l’Histoire du Sport grâce aux titres internationaux. Quoi de mieux que les Jeux Olympiques pour d’effacer son semi-échec de Pékin ainsi que sa première désillusion olympique ? Nous faisons effectivement allusion à sa blessure lors d’une série du 1500m en 2012 qui avait contraint la championne à quitter Londres en larmes et en fauteuil roulant.

2012 Summer Olympics - Day 10

Rio sonne donc comme l’heure de la revanche, et ce début de saison hivernale confirme qu’elle est en route pour accomplir une mission : marquer les XXXIes Jeux de son empreinte. Le demi-fond en aura bien besoin, lui qui est dans l’œil du cyclone suite aux scandales de dopage russes et kényans. Avec Genzebe Dibaba, nul doute que l’athlétisme a une (jolie) tête de gondole pour encore de longues années. Du moins on l’espère.

genzebe dibaba beijing 2015

2 Comment

  1. […] l’Ethiopienne Almaz Ayana dans l’épreuve du 10 000m ! L’autre star du fond éthiopien avec Genzebe Dibaba a pulvérisé le record du monde de la distance en 29 min 17’43 ! Un record quasi imbattable […]

  2. […] Faith Kipyegon a remporté le 1500 m en 4 min 08 sec 92, devançant la favorite éthiopienne Genzebe Dibaba et ses 4 min 10 sec […]

Laisser un commentaire