Finale de la LDC : L’avant match, nos attentes !

par / 1 commentaire / 26 mai 2016

WANA a suivi durant toute la saison 2015-2016 la grande saga de la Ligue des Champions avec son lot de très grand football mettant aux prises les meilleures équipes européennes. Le moment de la grande finale de la LDC est arrivé : Real Madrid-Atlético de Madrid ! Un derby chaud pour lequel la WANATeam va évaluer les attentes pour chaque joueur des deux équipes. Avec cet avant match vous aurez toutes les cartes en main pour analyser les performances samedi soir !

Real Madrid

Real Madrid LDC 2016

Kaylor Navas : Il n’a pris que deux buts lors de la phase à élimination directe et c’était dans le même match (aller face au VFL Wolfsburg). Il a donc réussi 5 “clean sheets” sur 6, un sixième viendrait probablement couronner d’un titre une bonne première saison en tant que titulaire. Ses interventions seront cruciales pour maintenir sa défense à flot.

Daniel Carvajal : On attend du latéral espagnol une grosse activité sur son côté droit où ses qualités de débordement et de centres rendront de fiers services au Real. Défensivement son placement et sa rigueur sont surveillés à la loupe.

Sergio Ramos : Le “taureau de Camas” aura la pression du brassard de capitaine et de leader de la défense merengue. Au vu de son palmarès et de son expérience, Ramos devra faire un match digne du top mondial pour ne pas faillir à sa réputation. Un autre coup de casque pourrait l’y aider.

Pepe : Le défenseur portugais reste à 33 ans une référence à son poste aux côtés du capitaine Ramos. On attendra de Pepe une performance solide et à la hauteur de son parcours madrilène qui l’a placé parmi les meilleurs défenseurs du monde depuis plusieurs années.

Marcelo : Il a souvent crée la différence offensivement sur son côté gauche et a progressé défensivement, il est un des tauliers du Real et sa performance (comme en 2014) sera importante pour espérer une victoire “merengue”.

Casemiro : Le joueur le moins expérimenté du probable onze titulaire mais il détient peut être la clé du match s’il arrive à jouer son jeu dur et sobre devant la défense. Il sera chargé de l’équilibre de l’équipe cependant il faudra surveiller le contrôle de ses émotions pour sa première finale en tant qu’acteur principal.

Toni Kroos : L’Allemand a réalisé une année irrégulière et décevante par rapport à la première année dans un poste où il est censé être plus à son avantage. Kroos reste néanmoins une pièce maîtresse du dispositif et les attentes qu’il suscite seront cruciales face aux milieux “colchoneros” notamment dans la tenue de balle et la gestion du tempo.

Luka Modric

Luka Modric

Le vrai baromètre du Real Madrid. La “Undecima” est entre ses pieds et son brillant cerveau. Il faudra qu’il fasse parler sa magie pour que Madrid redevienne blanche mais attention à ne pas baisser pied en intensité au cours de cette finale au risque de voir le titre s’échapper. L’attente est très forte autour du Croate !

Gareth Bale : En 2014 il a été un homme décisif dans les finales “merengues” (Ligue des Champions et Coupe du Roi) A Milan, le Gallois devra reconfirmer son rang, lui qui a été décrié cette saison malgré un exercice plutôt satisfaisant au niveau statistiques. Avec Gareth, les faits pèsent plus que le contenu et dans une finale de la LDC cela peut largement suffire.

Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo

Celui qui aime les records peut en réaliser un même en s’inclinant à savoir marquer un but ce qui ferait de lui le premier joueur de l’Histoire à marquer dans trois finales de C1 différentes. En espérant que cette obsession certaine du Portugais n’influe pas sur son rendement sur le terrain, ce qui pénalisera son équipe à coup sûr. Assurément l’homme sur qui tous les regards seront braqués et donc à qui on ne pardonnera rien.

Karim Benzema : Il a l’opportunité unique de montrer qu’il est le meilleur 9 du monde. Meilleur que Suarez, Lewandowski ou encore Higuain cette année. S’il marque à San Siro, le poids du but viendra s’ajouter à ses stats et à son talent et il pourra définitivement entrer dans l’Histoire du Real. Agis comme un VRAI avant-centre Karim !

Atlético de Madrid

Atletico de Madrid LDC 2016

Jan Oblak : Le portier slovène a confirmé cette saison encore tout le bien que l’on pensait de lui. Son style sobre et académique a ébloui la concurrence notamment face au Bayern en demi-finale. Pour cette finale de la LDC, il devra garder tout ce qui a fait sa notoriété grandissante sur la scène européenne. Dans une partie qui s’annonce tendue et serrée, les attentes autour d’Oblak seront élevées surtout pour rassurer une défense qui va s’apprêter (comme toujours) à souffrir.

Juanfran : Il devra jouer face à Cristiano Ronaldo, une affaire qu’il arrive à bien gérer ces dernières années. Un match solide de sa part sur le plan défensif sera largement satisfaisant. Offensivement son apport est souvent sous côté mais il peut profiter des brèches du tandem Marcelo-Cristiano pour créer le surnombre. A suivre aussi donc car les (fausses) surprises lors de cette rencontre peuvent arriver de ce côté-ci.

Diego Godin

Diego Godin

Le chef de la défense de l’Atlético, la meilleure de Liga cette saison, va conduire ses troupes une fois de plus. Sa rudesse défensive, son agressivité dans le bon sens du terme a mis en échec Luis Suarez et Robert Lewandowski, malgré une blessure le privant de quelques matchs,   aux tours précédents excusez du peu. Celui qui mériterait d’être le meilleur défenseur d’Europe sur les 3-4 dernières années devra encore se mettre en quatre pour contenir les attaques “merengues” et surtout diriger les mouvements défensifs de ses coéquipiers. Grosse pression en perspective. Un coup de tête comme à Lisbonne en 2014 ne serait pas de refus offensivement.

José Maria Gimenez : Le jeune Uruguayen (21 ans) va probablement faire sa première finale de Coupe d’Europe en tant que titulaire. Autant de pression à un poste clé, cela risque de faire beaucoup pour lui et c’est pour cela que la présence de son aîné Godin sera capitale pour le rassurer et l’aider à réaliser un grand match mais ses progrès cette saison parlent déjà pour lui et il semble prêt à affronter la pression. Attention dans la surface à ne pas faire de fautes inutiles, son péché (pas) mignon.

Filipe Luis : On ne peut pas douter de sa fiabilité tellement son sens du devoir bien accompli n’est plus à prouver. Défensivement très dur à battre en 1vs1 et redoutable contre-attaquant, le Brésilien sera un des hommes à suivre dans cette finale. Il a fait énormément de mal aux “Blancos” à Santiago Bernabeu en Liga sur une action d’école pour un latéral. Alors pourquoi ne pas reproduire la même chose à Milan ?

Augusto Fernandez : Assurément le maillon faible de l’équipe. Ce guerrier comme les aime son coach Diego Simeone a démontré qu’il avait le niveau pour évoluer dans ce groupe mais ses lacunes au milieu de terrain sont réapparues à la surface en demi-finale retour contre le Bayern où il est sorti à la mi-temps. Pour un match où on lui demandera encore plus, il risque de perdre ses moyens surtout si Simeone ressort son 4-4-2. Peut- être que l’expérimenté Tiago serait plus approprié pour cette partie pour presser judicieusement Kroos voire Casemiro.

Gabi : Le facteur X de cette finale de la LDC. Plus le temps passe, plus le capitaine espagnol se bonifie, il a quasiment “tué” Barcelone et le Bayern au milieu de terrain démystifiant Andres Iniesta et Xabi Alonso. Son duel à distance avec le génial Luka Modric pourrait faire basculer la finale d’un côté comme de l’autre. Le Real devra trouver une solution pour contrer/éviter/esquiver Gabi qui a, en plus d’étouffer l’adversaire, une vision du jeu et une qualité de passes de classe internationale dorénavant en atteste sa passe décisive pour Torres au match aller face au Barça.

Koke : Même s’il est doté de nombreuses qualités pour un joueur aussi polyvalent que lui, son rôle sera important pour l’Atlético qui souhaitera gagner dans son style. Koke est celui maintenant qui symbolise le feu “Ardaturanismo” (du nom d’Arda Turan parti au Barça), l’esprit de sacrifice qui amine chaque joueur de l’Atlético. On comptera notamment sur sa qualité de tir sur les coups de pied arrêtés ou encore sur sa faculté, comme Gabi, à distiller des passes précises à ses attaquants.

Saul Niguez : Il a choqué l’Europe du football face au Barça grâce à sa passe somptueuse pour Griezmann en quart et son but d’un autre monde face au Bayern à l’aller. Depuis, on observe ses performances à la loupe et il en sera de même en finale. S’il a semblé un peu emprunté face au Bayern au retour, son nouveau statut ne peut plus lui permettre de se cacher. A lui de confirmer même si une défaillance de sa part ne sera que peu préjudiciable car des joueurs comme Ferreira Carrasco ou Correa peuvent le suppléer.

Antoine Griezmann

Antoine Griezmann

La nouvelle coqueluche du football français est aujourd’hui celui qui semble le mieux armé pour faire la différence et ainsi donner la première Ligue des Champions au peuple colchonero. Son doublé contre le Barça et sa finition létale à l’Allianz Arena l’a propulsé au top des meilleurs joueurs du monde. Une ascension fulgurante voire vertigineuse sur laquelle l’Atlético veut se reposer pour mettre la Coupe aux grandes oreilles à Neptuno, la place où les supporters rojiblanco comptent bien célébrer la victoire. Son duel avec la paire Ramos-Pepe promet d’être épique.

Fernando Torres : ” Le match le plus important de ma vie”. Les attentes par rapport à ce match, pas besoin d’en mettre sur les épaules d’El Nino, il se met sous pression lui-même comme un grand… qui a déjà tout gagné et qui rêve du trophée suprême avec son club de cœur. Redevenu un buteur redoutable et capable de jouer 90 minutes, il faudra faire attention à lui car il peut être comme le joker de cette rencontre. Quel symbole ce serait pour lui d’inscrire un but contre le Real Madrid avec ” l’Atléti” le jour d’une finale de Coupe d’Europe ! Il peut faire perdre son équipe également, lui qui a été expulsé bêtement en quarts aller face au Barça et qui a raté la balle du KO sur penalty à Munich au retour.

 

 

One Comment

  1. […] Finale de la LDC : L'avant match, nos attentes ! […]

Laisser un commentaire