Eve-Yasmine : “Je suis fière de ma double culture anglo-marocaine”

par / Aucun commentaire / 14 novembre 2016

Chanteuse mais aussi danseuse, actrice, ou encore modèle ; Eve-Yasmine, que nous avions présenté le parcours en août dernier, nous révèle quelques secrets de ses multiples talents autour d’une interview WANA !

WANA: Où êtes-vous en ce moment et pourquoi ? 

Eve-Yasmine: Je suis dans un café à Stockholm, en Suède au moment de faire cet entretien avec vous, mais concrètement je suis entre la Suède et la Finlande durant tout le mois pour faire des concerts de jazz !

WANA  : Vous êtes une personne très polyvalente ! Comment expliquez – vous cette hyperactivité ?

Eve-Yasmine: Les arts viennent sous tant de formes, et lorsque vous êtes une artiste vous  sentez en vous ce désir d’être aussi expressive que possible, c’est une très belle chose à mon avis qu’il y ait autant de moyens vous permettant d’être, de donner et de partager tout ce que vous avez dans votre cœur et votre esprit. J’ai un intérêt pour beaucoup de choses et j’aime créer !


W  : Il y a quelques mois, vous avez fait vos débuts officiels dans la musique, comment expliquez – vous cette envie de chanter?

Eve-Yasmine: J’ai toujours aimé le chant et la musique, c’est une chose personnelle qui vient vraiment du cœur. Je suis contente d’avoir finalement trouvé la confiance nécessaire pour poursuivre dans cette voie, cela me fait un buzz qui ressemble à aucun autre.


W: Pour tourner la vidéo « Habibi » vous êtes allée à Chefchaouen au Maroc, vous avez chanté au
 festival de MRE et vous défiliez il y a quelques jours vêtue d’un caftan pour Caftan du Maroc . Vous semblez attachée au Maroc, quelle est votre relation avec votre pays d’origine ?

EY: J’y suis très attachée en effet. Donc, comme vous le savez, je suis née à Londres et j’y ai grandi toute ma vie. Mon père m’a toujours parlé en anglais et toute la famille du côté de mon père vivait à l’étranger, donc j’ai toujours été curieuse dès le départ pour en apprendre davantage sur les cultures de mon père, les langues de ma famille parlent, les pays, la mode, la musique, la nourriture etc… Je ressens pleinement mes racines mixtes et je suis fière d’elles. Je pense également que mes origines marocaines s’expriment dans mon regard et mes traits de personnalité.

Quand j’étais adolescente, j’ai pris l’habitude de regarder dans tous les magazines de mode de ma tante à Casablanca, elle a recueilli des copies et je suis tombé littéralement amoureuse de ces beaux dessins de caftan. Cela a donc été un rêve devenu réalité pour moi de défiler sur le podium du Caftan Du Maroc à Londres et les organisateurs ont également joué Habibi pour mon premier passage pour la créatrice Bouchra Filali, qui était la cerise sur le gâteau pour moi !

Le Festival MRE a été un immense plaisir et une merveilleuse occasion d’apprendre à connaître beaucoup d’artistes marocains talentueux aussi bien dans la musique et la comédie !

Eve-Yasmine-caftan
W : L’esprit WANA vient de la double culture occidentale et africaine, et vous même êtes Anglaise d’origine marocaine. Quel est l’importance et le rôle de cette double culture dans vos choix artistiques ?

Eve-Yasmine : Je veux représenter qui je suis et refléter toutes mes cultures dans ma musique. « Talk To Me Brother » parlait de grandir à Londres; j’ai écrit « Father Tongue »  sur l’apprentissage des cultures de mon père et « Habibi » a été la première chanson que j’avais enregistré qui a combiné les paroles en anglais avec des sonorités orientales réalisées par Kylan, un producteur de musique basé en France.

C’était si important pour moi que je l’ai fait tout mon possible pour que le clip soit produit dans la magie de la ville bleue de Chefchaouen au Maroc. Malgré de multiples obstacles,  la persévérance et le travail acharné ont payé !

W: Lorsque nous étions à la recherche d’informations sur vous, nous avons découvert que vous souffrez de fibromyalgie. Vous êtes un exemple à suivre car, s’il s’agit d’un syndrome de la fatigue pourtant vous semblez inépuisable ! Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souffrent de la même maladie que vous? 

EY: Trouvez autant de choses qui vous dynamisent et vous rendent heureux. Mes passions ont été ma meilleure façon de traiter mon état de santé et j’ai de grands objectifs qui me prennent beaucoup trop d’espace dans mon esprit pour penser à la maladie !

W: Quelle est votre définition de la «Nouvelle Afrique»?

EY: Il y a tellement de beaux pays, de langues et de cultures à apprendre. Soyez ouverts d’esprit et cherchez à découvrir davantage… Tant de talents sortent de l’Afrique et je suis si fière que, petit à petit, l’Afrique en tant que continent obtienne finalement la reconnaissance qu’elle mérite. Les artistes africains tels que Fuse ODG ont vraiment bien fait au Royaume-Uni pour promouvoir une image positive de l’Afrique et des Africains, il y a aussi Ahmed Soultan, qui a créé le style Afrobian, fusionnant les rythmes musicaux arabes et africains qui a remporté un prix aux MTV European Music Awards pour son travail. Je suis heureuse de voir que nous avons de tels artistes qui font de grandes choses.

img_3969

 W: Qui est/sont votre/vos artiste(s) africain(s) préféré(s) ?

EY: Ah j’ai tellement ! Ahmed Soultan, Fuse ODG, P-Square, RedOne, Hakim, Mohombi, Shayfeen, Manal BK … la liste est longue !


W: Même question pour votre/vos artiste(s) occidental(aux) préféré(s)

EY: John Legend, Estelle, Billy Joel, Stromae, Bruno Mars et tant d’autres !

W: Comment voyez-vous votre carrière évoluer dans les prochains mois ? Faut-il attendre un nouveau clip d’Eve Yasmine prochainement ?

EY: J’ai tellement plus à donner et à partager, c’est juste une question de trouver les moyens de faire tout cela. Dans un proche avenir, je veux enregistrer et sortir des chansons originales que j’ai écrites ou co-écrites. Il y a une chanson en particulier que j’ai écrite cette année qui est très personnelle,  je voudrais en faire un clip, et il est probable que sera mon prochain !

W: Un dernier mot pour nos lecteurs et vos fans partout dans le monde?

EY: Merci à tous me soutenir, de partager mes chansons et mes vidéos qui m’ont ouvert des portes et qui inévitablement en ouvriront davantage pour permettre de produire plus de musique et de clips. Et si vous venez de me découvrir grâce à cet article, je vous salue et je vous souhaite la bienvenue dans mon univers ! Je vous invite à me suivre sur les réseaux sociaux  (@eveyasmine)  pour vous tenir informés de mon actualité !

Suivez Eve-Yasmine sur :

Eve Yasmine-interview-wana

Laisser un commentaire