A la découverte du Mémorial du martyr à Alger !

par / Aucun commentaire / 28 mai 2018

Egalement appelé Sanctuaire du martyr ou Maqam Ech-Chahid, le Mémorial du martyr  qui surplombe Alger est un monument aux morts honorant les chahids, soit les combattants de la guerre d’indépendance algérienne morts pour la libération du pays. Présentation !

Construction et description du mémorial Maqam E’chahid !

Ce monument en béton a été construit et conçu par les Canadiens du bureau Fitzpatrick et de la société Lavalin. La maquette, quant à elle, est réalisée à l’École des beaux-arts d’Alger sous la direction du peintre algérien Bachir Yellès. Dans un souci pleinement artistique, participent également à l’imagination de ce mémorial, le calligraphe Abdelhamid Skander et Marian Konieczny, architecte polonais et professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Varsovie. C’est l’ambition même du projet qui a nécessite une telle participation !

En effet, à cause de sa finesse, de sa hauteur et de la grande sismicité de la région, la réalisation de cet impressionnant monument a été un défi technologique et pourtant, le chantier n’a duré que 9 mois ! Les difficultés ont notamment été résolues par un bétonnage vertical de chaque partie. Au final, le mémorial se compose de trois palmes stylisées en béton hautes de 92 mètres chacune et qui se rejoignent à plus de 45 mètres du sol. Trois palmes qui rappellent de façon allégorique les trois révolutions (culturelle, agraire et industrielle) du pays mais également la résistance à l’occupation coloniale, la guerre de libération nationale et le futur de l’Algérie.

Le Mémorial du martyr : entre symbole révolutionnaire et centre de villégiature !

Si l’idée d’un monument commérant la lutte anticolonialiste émerge dès le lendemain de la révolution, Makkam Ech-Chahid est finalement érigé en 1982 à l’occasion de la cérémonie du vingtième anniversaire de l’indépendance algérienne. Au pied de chaque feuille de palmier est édifiée une statue de sept mètres de haut, représentant chacune les acteurs de la lutte du peuple algérien (le soldat, le paysan et l’ouvrier). De plus, au centre de l’esplanade circulaire dallée de marbre blanc, se trouve un autel où brûle une flamme éternelle.

Cet autel est destiné à recevoir les gerbes de fleurs à l’occasion des fêtes commémoratives. Symbole du soulèvement populaire et hommage aux morts pour la nation, ce mémorial est l’un des sites les plus mythiques d’Alger ! Véritable lieu de villégiature, peuvent se trouver sur place un amphithéâtre et le musée du Moudjahid. À noter également que la colline où se dresse le mémorial comporte plusieurs excellents restaurants, rendez-vous incontournables des hommes d’affaires de toutes nationalités et des amateurs de cuisines gastronomiques.

Au même titre que la Casbah, la baie ou la basilique Notre-Dame d’Afrique, le Mémorial du martyr est un lieu incontournable de la capitale algérienne !

Laisser un commentaire