Debordo Leekunfa, retrospective de 15 ans de succès dans le Coupé-Décalé !

par / Aucun commentaire / 13 décembre 2019

A l’occasion de ses 15 ans de carrière dans la musique et le jour de ses 35 ans, Debordo Leekunfa sera le 20 décembre à l’affiche du « Concert de la réconciliation » au mythique Palais de la Culture de Treichville (Abidjan). L’opportunité pour la WANATeam de rendre hommage à cet acteur majeur de la musique ivoirienne. Retour sur 15 titres qui ont marqué la carrière du « Maître-Maître ».

« Kpangor » ft. DJ Arafat – 2008

Debordo a commencé sa carrière musicale en 2004 en tant que disc-jockey et ambianceur dans les meilleurs maquis de Côte d’Ivoire. Son premier carton en tant qu’interprète arrive 4 ans plus tard dans « Kpangor » en compagnie du déjà expérimenté DJ Arafat. Ce dernier, impressionné par le morceau « Bobaraba » de Mix Premier ; Eloh et Bebi Philip, fait appel à son ami Debordo pour composer un titre pouvant concurrencer ce tube. Voici comment est né le Kpangor, caractérisé par les attalakus incroyables des deux artistes et bien sûr cette danse qui a fait le tour du monde !

« Lêbêdê » ft. DJ Arafat – 2009

On ne peut pas parler de Debordo sans parler de DJ Arafat et inversement, affirmait récemment « le Mimi » après la disparition de son ami. Ce début d’article le confirme (la suite également). Car ces derniers ont formé un groupe devenu très rapidement incontournable, notamment grâce à « Lêbêdê » qui est une confirmation après le mouvement Kpangor.

« American Soldier » – 2010

Le « Tchokoroba » et le « Yorobo » se séparent et poursuivent leur carrière en solo. Ils sont alors en concurrence et nous offrent des duels à distance de haute volée. En 2010, Debordo sort « American Soldier ». Même si « Djessimidjeka » d’Arafat est davantage resté dans les mémoires, ce titre où l’on retrouve son influence congolaise aura fait soulever les foules et fait partie des grands classiques du natif d’Abidjan.

« Rien que la nation » – 2011

A travers cette chanson, Debordo affirme son amour pour la Côte d’Ivoire et son statut d’artiste engagé avec des paroles telles que « la politique veut diviser ma nation, veut détruire mon pays, je dis non ». Protestations toujours accompagnées de sa voix si singulière, et bien sûr d’attalakus propres au Coupé-Décalé. L’une de ses chansons les plus populaires !

« Célébration » (Sortez la phase) – 2012

« Je vais encore faire (de) la magie » prévenait-il en début de morceau. Effectivement, la magie a opéré avec « Célébration » qui, comme son nom l’indique, veut donner de la joie à ses auditeurs. En tenue traditionnelle ou non, on peut apercevoir dans le clip la population hisser le mouchoir blanc, signe de fête et de joie.

« On s’éclate » ft. Bebi Philip – 2012

Durant le début de la décennie 2010, le monde de l’industrie musicale est à l’heure de l’électro. Le Coupé-Décalé n’a pas dérogé à cette règle, preuve en est avec cette collaboration avec Bebi Philip, compositeur et interprète toujours dans les tendances. Mais « On s’éclate » garde cette essence Coupé-Décalé, notamment grâce aux phases de « Opah ».

« Evasion de feu » ft. DJ Arafat – 2013

Et revoilà le duo (ou plutôt le duel) avec DJ Arafat pour le titre le plus amusant de cette sélection. Le concept est exceptionnel : un clash enregistré dans le même morceau (composé par Ariel Sheney). Une pratique que l’on a l’habitude de voir sur scène que ce soit pour les artistes du Coupé-Décalé ou encore du Hip-Hop. Dans celui-ci, Arafat affirme (comme toujours) être le n°1, alors que Debordo clame être son idole. Qui a remporté ce clash ? On vous laisse en juger…

« Apéritif Yamoukidi » – 2014

« Apéritif Yamoukidi » est un des morceaux qui symbolisent le renouveau du Coupé-Décalé, après une légère perte de vitesse (au sein de la scène internationale).  Il a également attesté d’un retour fracassant au premier plan du « Mimi ». Ce single est notamment marqué par une phase sans pitié : « Les vieilles personnes, quittez ! ». Pas un hasard si nous l’avons placé parmi les 10 chansons qui ont marqué le Coupé-Décalé !

« Shake Your Body » – 2015

Un des titres les plus surprenants de Debordo Leekunfa, en tout point. Tout d’abord musicalement car « Shake Your Body » est une merveille instrumentale. De plus, le « Maître-Maître » y pose sa voix en anglais, une expérience rarement effectuée par ce dernier. Et puis il y a ce beau clip, où Debordo fait la surprise de chanter à l’anniversaire d’une fan. Bref, du très grand Leekunfa, une fois de plus.

« N’Enfant Gatêh » – 2015

L’autoproclamé champion d’Afrique nous a délivré dans ce morceau une nouvelle démonstration de force « attalakumatiquement » prouvant qu’en termes de mélodie, le « Wiz Aggara » n’a rien à envier à personne !

« Victimes » – 2016

Ce single a une saveur particulière car survenu après un grave accident qui a failli lui coûter la vie. 3 membres de son équipe n’ont pas survécu à cet accident. Il leur rend hommage avec un morceau dansant, promettant à ses fans qu’il reviendra plus fort. Viendra ensuite le titre « Hommage » en 2017, beaucoup plus émouvant.

« Pikimin » – 2017

En effet, en écoutant « Pikimin », on a l’assurance que Debordo est revenu beaucoup plus fort de ses épreuves dramatiques. Un peu à la manière de Koffi Olomidé dans « Héros National », Leekunfa avertissait, au début de la chanson, de la bombe qui allait s’abattre sur la scène musicale ! Un tube que nous n’avons pas hésité à nommer parmi les meilleures chansons de l’année 2017 aux WANAMusic Awards.

« Robot Mercador » – 2017

L’Ivoirien a poursuivi sa belle lancée avec « Robot Mercador ». Un concept parfaitement travaillé artistiquement au niveau des sonorités, comme au niveau des danses. La démo officielle, sortie quelques mois avant, avait déjà fait monter la sauce et envahi les rues ivoiriennes.

« Agaza Gaza » – 2018

« Agaza Gaza » a subi quelques polémiques à sa sortie. En effet, Debordo s’est fait une réputation de plagieur en samplant notamment le groupe ivoirienne Nigui Saff K.Dance ou encore Angélique Kidjo. Personne ne trouve à en redire lorsque Burna Boy l’a fait dans le génial « Anybody » par exemple… Bien au contraire !

« Spécialité ivoirienne » – 2019

Le dernier single en date à l’heure où est publié l’article. Une carte de visite de la musicalité ivoirienne, avec des sonorités à dominance Zouglou, afin de jouer le contre-pied avec ce que le « Tchokoroba » propose habituellement, à savoir du Coupé-Décalé.

C’est d’ailleurs une des caractéristiques fortes de Debordo Leekunfa. Un artiste capable d’être là où on ne l’attend pas, que ce soit musicalement ou dehors des studios ; par exemple en jetant un trophée dans une lagune ou en parlant sans filtre à ses fans. Un artiste également capable nous faire danser tout en étant engagé. Beaucoup estiment que sa carrière n’est pas au niveau de son talent. C’est dire à quel point son génie est reconnu. Ce 20 décembre est l’occasion pour Debordo de remercier ses fans. La réciproque est également vraie !

Suivez Debordo Leekunfa sur :

Laisser un commentaire