Carnet de vacances : de Louxor à Abu Simbel, à la découverte de la Nubie ! 1/5

par / Aucun commentaire / 23 février 2017

Des membres de la WANATeam se sont rendus en voyage en Égypte pour une durée de 20 jours, le temps pour eux de faire le tour de ce fabuleux pays ! Une expérience riche culturellement que l’on souhaite partager avec nos lecteurs, mais aussi pour mettre en avant ce pays magnifique, riche d’une histoire peu comparable (incomparable ?) d’une mixité culturelle, culinaire, ethnique et religieuse mais aussi un pays du football. Cet article est le premier d’une série de 5 articles retraçant ce voyage inoubliable, et qui on espère vous donnera envie à vous aussi de mettre le cap au pays des Pharaons. WANA vous emmène à la découverte de la Haute Égypte et de la Nubie, au sud de l’Égypte, loin de la capitale et de la légendaire pyramide de Kheops.

Louxor, à la découverte de la célèbre cité antique de Thèbes

Après 4 jours de relaxation et de détente à Hurghada une des stations balnéaires du pays dont nous vous avions déjà parlé dans un de nos articles, nous partons en bus pour 5h de route en direction de Louxor pour une durée de deux jours, la célèbre ville antique de Thèbes qui reçoit chaque année en moyenne plus de 4 millions de touristes. Arrivés sur place pas de temps à perdre, direction le temple Karnak sur la rive droite du Nil. Le temple est énorme, il nous faut bien 2h pour le visiter en entier.

Notre taxi nous emmène dans un restaurant de la ville « Jana Restaurant » où nous ferons la connaissance d’Habib dont nous vous parlerons dans notre 3e article consacré à la cuisine égyptienne. Il nous propose de nous emmener visiter tous les temples de Louxor le lendemain aux aurores, soit les temples de Ramesséum, Medinet Habou, la vallée des rois, la vallée des reines, les célèbres colosses de Memnon et les temples de Louxor et D’Hatshepsout.


La journée fit longue et fatigante, le soleil et la chaleur étaient au rendez-vous, mais le spectacle auquel nous assistons vous permet d’oublier toute sensation négative, les temples sont impressionnants par leur grandeur et on arrive très bien à imaginer à quoi pouvait ressembler le temple à l’époque. Concernant les tombeaux des Pharaons dans la vallée des rois et des reines, ils sont simplement magnifiques, décorés et colorés à l’intérieur de hiéroglyphes, les sarcophages sont encore bien présents dans les tombeaux seules les momies ayant été retirées et placées en musée.

Le soir direction le Nil pour y faire une balade, et y observer le coucher de soleil magnifique. Notre taxi nous propose de nous emmener à Assouan le lendemain et de visiter les 3 sites archéologiques se situant entre les 2 villes, le temple d’Horus à Edfou, celui d’Esna et le temple de Kom Ombo, là où nous allons loger chez la famille de celui-ci pour 3 nuits.

De Assouan à Abu Simbel , à la découverte de la Nubie

Si l’on devrait retenir qu’un endroit de ce pays (ce qui est impossible soit dit en passant), nous ayant marqué hormis Gizeh et ces pyramides bien évidemment, ce serait la région nubienne. Véritable coup de cœur de notre voyage, Assouan, ville préférée de François Mitterrand où il y passait Noël chaque année, c’est aussi là que la célèbre romancière Agatha Christie y a écrit son roman « Mort sur le Nil ». Ici, la culture Afro au sens “Black” y est très présente, les habitants d’Assouan ont une apparence proche voire semblable au pays africain frontalier, le Soudan, d’ailleurs une partie de la Nubie antique s’y situe.

Nous commençons par visiter le temple de Philae, perdu au milieu des eaux sur une île du Nil, on s’y rend en bateau accompagnés d’un guide local nubien (sosie de Denzel Washington pour l’anecdote !). Ensuite, il nous emmène sur une île proche du temple où il vit avec sa famille, le temps d’y déguster un thé et du karkadé, boisson locale à base d’hibiscus, comparable au bissap que l’on boit en Afrique de l’Ouest. De retour à Assouan et après une énième balade sur le Nil nous visitons le jardin botanique de la ville, où se vendent divers produits artisanaux (statuettes, chapeaux nubiens, masques type africain ou encore des bijoux). Un superbe lieu pour se balader et se reposer après la grosse journée qui nous attend le lendemain en direction de notre coup de cœur du séjour, de l’immense et impressionnant temple d’Abu Simbel.

Le temple se situe au sud de l’Égypte, près du Soudan, à 4h de route d’Assouan, notre taxi nous emmène sur les lieux, accompagné de son jeune frère avec qui nous nous sommes liés d’amitié durant le séjour. Après une longue route, l’excitation et l’appréhension de découvrir ce temple nous gagnent, peur d’être déçus, que le résultat ne soit pas à la hauteur des photos que nous avons pu voir sur Internet ou encore dans divers reportages à la télévision. Nous avions tort de nous inquiéter tant ce que nous allons voir allait nous laisser bouches bées.

Vieux de 3000 ans, ce temple est tout simplement le plus beau et le plus impressionnant que nous ayons visité durant ce séjour, mais aussi dans notre vie : peut être même à la hauteur des pyramides de Gizeh, tout simplement magnifique ! Les deux temples creusés dans la roche en l’honneur de Ramsès II et son épouse Nefertari sont des prouesses artistiques sûrement inégalées à nos jours, et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’intérieur de la grotte est peint de divers hiéroglyphes égyptiens comme à l’accoutumée, mais c’est surtout les statuts sur la façade extérieure du temple qui nous laisse sans voix par leur taille et leur beauté. On se sent minuscules, et comme il est dit par un Français rencontré sur les lieux : « 3000 ans ça calme ».

Nous terminons donc notre visite en Haute Égypte par le meilleur avant de nous rendre pour Le Caire le lendemain. Après un voyage en train durant la nuit, nous attendent les pyramides et la dernière merveille du monde encore debout : la Pyramide de Kheops. Impatients, des étoiles plein les yeux avec Abu Simbel encore dans la tête, nous terminons cette escale nubienne aussi nostalgiques des jours que nous venons de passer et tristes de quitter la famille qui nous ont accueillis et fait découvrir une partie de ce pays et leur région.

Laisser un commentaire