Dalila Yaro, fondatrice d’Aidy Pearls et d’Ayina So !

par / Aucun commentaire / 25 septembre 2016

Dalila Yaro est une jeune femme aujourd’hui à la tête de deux différentes structures créées par elle-même. Aidy Pearls, spécialisée dans la fabrication de bijoux en perles, inspirée des différentes cultures africaines et Ayina So, concernée par la création d’un espace d’échange et de partage. Ambitieuse, entrepreneure et bien plus encore, Dalila Yaro a saisi l’importance de la promotion de l’Afrique et de la solidarité entre les peuples pour faire avancer notre continent ! 

Dalila Yaro, visage d’une Afrique solidaire.

Aicha Dalila Yaro, de son nom complet, est une étudiante originaire du Burkina Faso, inscrite en Géographie et Coopération Internationale à l’Université de Montréal au Canada. Du haut de sa vingtaine d’année, elle est une femme d’affaire ambitieuse et une engagée sociale déterminée.

Pour ce qui est de sa situation d’entrepreneure, elle a débuté en 2014, l’année de sa majorité. Il est assez touchant d’apprendre que pour Dalila Yaro réaliser ses rêves n’a pour but que d’inspirer d’autres jeunes à faire de même. Comme si, avoir conscience de la chance qu’elle a de vivre à l’étranger et d’étudier dans une grande université canadienne, l’obligeait à réussir pour devenir un exemple à suivre pour ceux ayant moins de chance qu’elle.

S’agissant de son engagement social, le développement de l’éducation et de la jeunesse africaine sont des thèmes qui lui tiennent particulièrement à cœur, elle est notamment concernée par la condition féminine. Ses articles mode rédigés pour burkina24.com en témoignent.

L’ambition, le travail et la créativité, le sens du partage, l’écoute et l’amour de l’Afrique ont poussé Dalila Yaro à créer Aidy Pearls et Ayina So. Deux structures, l’une professionnelle et l’autre associative, dont les buts sont de participer à la marche du continent africain et de venir en aide aux personnes en difficulté.

Aidy Pearls, perles d’Afrique.

Créée en août 2015, Aidy Pearls est une marque spécialisée dans la confection de bijoux en perles. Marque qui puise son inspiration dans les cultures africaines.

Aidy Pearls.

Aidy Pearls.

La société Aidy Pearls remplit plusieurs objectifs. D’abord, elle permet à Dalila Yaro de vivre de sa passion pour la culture, la mode et l’artisanat africain. Ensuite, la confection de bijoux permet à la créatrice de se détendre et de développer sa créativité. Puis,  elle promeut la richesse culturelle de l’Afrique. Enfin, Aidy Pearls s’engage aussi dans le social, en apportant son aide à des œuvres humanitaires.

Colliers Aidy Pearls.

Colliers Aidy Pearls.

Baya (chaines de reins) Aidy Pearls.

Baya (chaines de reins) Aidy Pearls.

Bracelets gris Aidy Pearls.

Bracelets gris Aidy Pearls.

Une marque qui comme sa fondatrice est impliquée dans les causes liées à l’éducation, les jeunes femmes et la santé en Afrique. Il n’est pas étonnant alors de voir Dalila Yaro fonder Ayina So, une structure associative.

Ayina So, espace d’échange et de partage pour la jeunesse africaine.

En 2014, elle avait créé  Miss Hivernage Burkina Faso, un projet qui annonçait déjà la double casquette de Dalila, l’entreprenariat et l’engagement social. Miss Hivernage était un concours de beauté dont le but était de surpasser les stéréotypes habituels de ce genre d’événement. Le projet consistait à favoriser un retour aux sources, l’autonomisation et le développement personnel des jeunes femmes.

Depuis 2013, elle est bénévole à Centre AFRIKA, une association montréalaise d’arts et cultures au service de l’intégration du monde africain. Depuis octobre 2015, elle est responsable adjointe de la communication du Projet Hommage aux femmes, un événement annuel qui a pour objectif de souligner et célébrer la contribution des femmes dans la société québécoise. Aussi, depuis janvier 2014, elle est bénévole pour la fondation Adama Abdoulaye Toure pour la science et l’éducation au Burkina Faso. On a donc à faire à une femme engagée, concernée par la condition des femmes, la promotion de la culture africaine et l’accès à l’éducation pour les plus démunis.

Dalila Yaro, une femme engagée.

Dalila Yaro, une femme engagée.

Un engagement social qui l’a poussé à créer sa propre structure, Ayina So.

Ayina So a été fondée au mois de mai dernier. En langue dioula, « ayina so » signifie « venez à la maison ». Il s’agit d’une organisation dont le but est de créer un espace d’échange et de partage d’inspirations à travers différents thèmes pour la jeunesse africaine.  « Nous souhaitons faire d’Ayina So, un carrefour d’inspiration et de motivation. Un espace de discussion dans lequel tout le monde peut rencontrer son frère/ sœur d’idées », explique Dalila.

Ayina So.

Ayina So.

Ayina So organise des ateliers et des débats, souvent pour les femmes mais pas que. La structure met en place des groupes d’inspiration, notamment sur Facebook. L’occasion de discuter de l’entreprenariat féminin au Burkina Faso et de la place de la femme dans la société africaine mais aussi, à travers l’atelier Nappy à Ouagadougou, encourager les femmes noires à porter fièrement leurs cheveux au naturel.

Pour en savoir plus sur Dalila, Aidy Pearls et Ayina So :

Site web: Aidy Pearls 

Facebook: aidy Pearls et Ayina So

Instagram: @aidypearls @ dalilayaro

Courriel: aidypearls@gmail.com / ayina.so.info@gmail.com

Laisser un commentaire