Choco Togo, du cacao au chocolat bio et naturel 100% Togolais !

par / Aucun commentaire / 25 octobre 2017

Partons à la rencontre de Choco Togo, une entreprise spécialisée dans la production de chocolat bio en utilisant des méthodes traditionnelles. Quelques années après sa création, la coopérative ambitionne d’augmenter sa production et de conquérir de nouveaux marchés grâce à ses méthodes spécifiques.

Origine de la création « Choco Togo »

L’idée de créer Choco Togo est née en 2013 via de jeunes togolais étudiants en agronomie, psychologie, informatique ou anglais dont fait partie Nathalie Kpanté. Ces derniers sont alors sélectionnés dans le cadre du FYSIC (Fair Young Sustainable Inclusive and Cooperative, qui se traduit par « équitable, jeune, durable, inclusif et coopératif »).

Ce projet, qui dépend du programme européen Jeunesse en Action ( Youth in the World ), a déjà formé soixante jeunes togolais à l’entrepreneuriat. Les six sélectionnés, sur soixante, partent alors en Italie et reçoivent pendant dix jours; avec d’autres jeunes venus de Côte d’Ivoire ou de République Tchèque, une formation en tourisme responsable, en e-commerce et en fabrication de chocolat traditionnel.

De retour dans leur pays, les jeunes entrepreneurs développent l’idée de transformer du cacao cultivé dans la région des plateaux, au centre du pays, et décident de proposer un chocolat local aux consommateurs togolais. Grâce à des méthodes traditionnelles, ils produisent un chocolat avec une texture granuleuse et qui peut être conservé sans fondre à température ambiante : « Jusqu’à 35 degrés, il ne fond pas ».

Choco Togo a bâti sa pérennité sur les cotisations de ses membres. Il n’y a pas non plus « d’actionnariat extérieur ». En mars 2014, les jeunes entrepreneurs lancent la première édition de la Fête du chocolat au Togo. L’événement entraîne la participation de nombreuses personnes, ce qui fera passer Choco Togo dans une nouvelle phase.

Le chocolat, vecteur d’impact social positif

Choco Togo, c’est une production d’environ 6 kilos de chocolat par jour. « On pouvait parfois en produire trois fois par semaine, il n’y avait pas de véritable marché », explique Nathalie Kpanté, une des fondatrices de Choco Togo dont nous vous parlions en début d’article, aujourd’hui responsable de production et secrétaire du comité de gestion.

Avant Choco Togo, la jeune togolaise travaillait avec des ONG locales spécialisées dans l’aide à l’enfance et le développement rural. Elle gérait aussi un pressing avec l’aide de ses parents. Mais son ambition première a toujours été d’acquérir des compétences pour ouvrir sa propre structure agroalimentaire.

Kpalimé, un choix déterminant

Si l’entreprise Choco Togo a choisi de s’installé à Kpalimé, ville à 120 kilomètres au Nord-Ouest de Lomé, c’est afin « d’être plus proche de la matière première et des producteurs de cacao » poursuit-elle.

Le choix de la ville de Kpalimé n’est pas dû au hasard. Cette ville étant réputée pour son climat et sa terre favorable à la culture du café et du cacao. La jeune entreprise emploie aujourd’hui une quarantaine de femmes qui s’occupent de la première transformation du cacao. « Elles gagnent 4000 francs CFA par kilo (6 euros), explique Nathalie Kpanté. Elles peuvent transformer 8 kilos par jour ».

La jeune femme de 28 ans est fière de voir « l’impact social positif » de Choco Togo dans cette région du pays. « Ces femmes peuvent désormais s’occuper de leur foyer, ce qui est pour nous une immense fierté », ajoute la jeune femme.

Présentation de la dernière tablette tactile…

Choco Togo, présent à l’international

Choco Togo est disponible dans les boutiques togolaises à des prix abordables. L’entreprise, qui a pu compter sur l’enthousiasme et l’engagement de la ministre Cina Lawson, en charge des postes et de l’Economie numérique, s’attaque désormais au marché sous-régional, notamment à la Côte d’Ivoire.

Choco Togo est par ailleurs de plus en plus présent dans les foires et salons internationaux, en Italie, à Paris ou à Bruxelles. La coopérative collectionne les récompenses. Outre le prix de l’innovation reçu en 2015 au salon du goût Terra Madre lors de l’exposition universelle, la promotrice de l’entreprise a également été primée au prix de la jeunesse de la Francophonie.

Suivez Choco Togo

Laisser un commentaire