Chefchaouen : le rêve bleu marocain et le site d’Akchour !

par / Aucun commentaire / 17 avril 2017

Après la présentation de certains des lieux incontournables de Rabat, la WANATeam continue son séjour au Maroc. Aujourd’hui, nous vous présentons la ville de Chefchaouen : la ville bleue, la perle du Rif. Incontournable destination pour ceux à la recherche d’émerveillements et de lieux mythiques du Royaume marocain.

Chefchaouen, une ville bleue !

A peine arrivée à Chefchaouen et vous avez déjà les yeux qui brillent. Le bleu, partout, vous entoure et vous émerveille. La ville est calme (la saison touristique commence seulement en cette troisième semaine d’avril), les ruelles sont étroites et les chemins sont en pente. La ville se situe en hauteur, les escaliers relient les rues. Les taxis d’un bleu ciel participent à ce dépaysement. Là où vous êtes, les montagnes vous dominent, le bruit des ruissellements vous berce et le vent des hauteurs vous caressent. Il fait bon à Chefchaouen en avril, mais cette brise vous laisse imaginer la fraîcheur que peut connaitre ce village perché en plein mois d’hiver.

Chefchaouen est une ville du nord-ouest du Maroc, bâtie à 600 m d’altitude sur la chaîne du Rif. Dans la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, elle est le chef-lieu de la province qui porte son nom. Le nom de la ville vient du berbère achawen, « les cornes », en raison des sommets montagneux qui dominent et l’entourent. La ville compte près de 42786 habitants.  Chefchaouen est achevée en 1480 par le chérif Ali ibn Rachid al-Alami. En 1920, les Espagnols s’emparent de Chefchaouen et ne la rétrocèdent au Maroc qu’en 1956, à la suite de l’abrogation du protectorat. Cette présence espagnole se traduit aujourd’hui par la maitrise de l’espagnol de la part de beaucoup d’habitants et par les radios qui diffusent de la musique hispanique.

Chefchaouen, un trésor marocain.

Si vous vous rendez dans cette ville, deux activités sont inévitables : la visite de la médina (comme dans chaque ville marocaine) et la contemplation de la vue depuis la mosquée « espagnole » sur les hauteurs.

La médina est sublime. Le bleu mais pas que. Les ruelles sont étroites, en pente, les escaliers vous mènent partout et nulle part à la fois. La médina est un véritable labyrinthe dans lequel on ne peut pas se plaindre d’être perdu. Hôtels, restaurants, boutiques de souvenirs, tapisseries et ateliers de peinture vivent de la venue des touristes à Chefchaouen. Vous vous arrêterez toutes les trois minutes pour observer une nouvelle nuance de bleu. Tout est beau, on ne s’en lasse absolument jamais.

Pour avoir le meilleur point de vue sur Chefchaouen, il faut faire une randonnée d’une quarantaine de minutes pour rejoindre une mosquée sur les hauteurs. De là, vous pourrez apprécier la vue sur toute la ville qui tout d’un coup semble beaucoup plus grande qu’il n’y parait depuis les ruelles étroites. Du haut de ces montagnes, vous vous ressourcerez de l’air pur. Certains locaux vous proposerons d’être votre guide, vous pouvez accepter mais impossible de se perdre, le chemin est clair et les riverains n’hésiterons pas à vous aiguiller. Cependant, si vous voulez découvrir une autre facette mythique de la ville, il vous faudra un guide. Il paraît qu’il faut absolument visiter les champs de cannabis de Chefchaouen…

Cascades et Pont de Dieu, les merveilles du site d’Akchour.

A une trentaine de minute en voiture depuis Chefchaouen, il faut se rendre à Akchour. Pour une randonnée de 6 heures aller/retour pour apprécier les perles du parc national de Talassemtane.

Familles, amis, couples, jeunes et personnes âgées se retrouvent en fin de semaine pour se balader et escalader les montagnes du Rif pour observer les cascades.

Ceux qui ne supportent pas la foule seront déçus. Le site est plein, d’un côté cela donne de la vie à la randonnée, de l’autre certains points de la marche deviennent dangereux lorsque beaucoup le traversent.

Prenez des chaussures adéquates et des vêtements de sport car même si la marche n’est pas compliquée, elle est longue et jonchée d’embûches. Vous verrez des groupes d’amis jouer de la musique et danser, vous serez certainement convié sur le chemin à vous déhancher.

Certains habitués n’hésitent pas à se baigner dans les différentes sources et lacs qui occupent le site.

Certes nous ne sommes plus dans la ville de Chefchaouen, mais nous restons dans la province de cette dernière. Mais un séjour à Chefchaouen n’est pas complet sans faire un tour par le site d’Akchour. Il ne faut absolument pas rater les cascades et le Pont de Dieu, deux merveilles que seule la nature peut nous offrir.

Chefchaouen est sans aucun doute l’une des plus belles villes du Maroc et même du monde. Un endroit atypique où l’émerveillement est continuel. On comprend pourquoi Eve Yasmine a décidé de tourner son clip dans cette ville.

Laisser un commentaire