Carnet de vacances : à la découverte des pyramides de Gizeh (2/5)

par / Aucun commentaire / 1 mars 2017

Des membres de la WANATeam se sont rendus en voyage en Égypte pour une durée de 20 jours, le temps pour eux de faire le tour de ce fabuleux pays ! Une expérience riche culturellement que l’on souhaite partager avec nos lecteurs, mais aussi pour mettre en avant ce pays magnifique, riche d’une histoire peu comparable (incomparable ?) d’une mixité culturelle, culinaire, ethnique et religieuse mais aussi un grand pays de football. Cet article est le second d’une série de 5 articles retraçant ce voyage inoubliable, et qui on espère vous donnera envie à vous aussi de mettre le cap au pays des Pharaons. Après un premier article carnet de vacances où WANA vous a emmené à la découverte de la Haute-Égypte et de la Nubie, au sud de l’Égypte, cap aujourd’hui au Caire, et plus précisément à la découverte des légendaires pyramides de Gizeh.

Direction Gizeh

Après plus d’une semaine de trip en Égypte plus précisément à Hurghada, Louxor, Assouan et Kom Ombo, et à la découverte de la région nubienne, il est temps pour nous de prendre la direction de la capitale égyptienne – Le Caire – et de partir à la découverte des Pyramides de Gizeh. Nous prenons un train de nuit à Kom Ombo en partance d’Assouan direction Le Caire pour 23h (bien évidemment histoire de rajouter du charme au voyage, le train a bien 1- 2 h de retard). Après un voyage de plus de 12h où nous prenons le temps de nous reposer après le voyage de la veille au temple d’Abu Simbel, nous descendons un peu avant le Caire, à Gizeh. Nous avions réservé un hôtel à Gizeh non loin des pyramides pour une nuit, le temps de faire notre visite avant de nous rendre dans le centre du Caire pour les prochains jours.

Nous prenons un taxi qui nous mène à l’hôtel, sur le chemin nous menant au lieu on peut déjà apercevoir les pyramides, le choc des cultures et des époques se fait ressentir, et provoque une sensation unique, nous sommes en ville sur le périphérique dans notre voiture et à 200m les pyramides vieilles de plus de 4500 ans se dressent devant nous (ce même choc culturel que l’on ressent quand un KFC et un Pizza Hut se trouve à 50m de l’entrée du site). Certains trouvent cela dommage, et auraient préféré que le site soit loin de toutes civilisation mais on peut trouver que cela rajoute du charme au lieu, ce qui le rend encore plus hors du commun.

Arrivés à l’hôtel, nous pouvons apercevoir le “spectacle” de la fenêtre de notre chambre mais aussi sur le toit, l’entrée du site se trouvant à près de 100 m, nous sommes émerveillés par ce que nous voyons. Comme hypnotisés par ces monuments que l’on ne cesse de regarder et qui paraisse irréels. La sensation, la vision et le ressenti que l’on peut ressentir sur ce lieu est unique, et les photos ne peuvent retranscrire quelque chose d’aussi hors du commun. Fatigués par la nuit de la veille, on décide de se reposer un peu, de profiter de la vue et de nous rendre sur le site le lendemain matin.

Le Sphinx et les pyramides de Gizeh

Réveil à 8h, le temps de nous préparer et après deux minutes de marche, nous nous rendons à l’ouverture du site pour 9hNous montons sur les « carrosses » histoire de faire une balade sur le site et de nous rapprocher des pyramides, nous passons devant le légendaire Sphinx, l’absence de nez nous fait rire et penser à notre classique du cinéma français « Astérix et Obélix mission Cléopâtre » (où le mystère est résolu puisque c’est Obélix qui casse le nez et le cache pour l’anecdote). Mais le Sphinx bien qu’impressionnant paraît minuscule face aux trois pyramides qui se dressent devant nous. Kheops, la dernière merveille du monde encore debout de nos jours paraît immense, presque irréelle, comparable à un hologramme. 

Face à de tels monuments, tant de questions nous vienne à l’esprit : Comment ce lieu pouvait-il exister ? Qui a bien pu construire de tels édifices ? Combien de temps ont ils mis pour les construire ? En quel honneur ? Pourquoi cette forme ? Quel est son but principal ? etc… Les deux autres pyramides, Kephren et Mykerinos, plus petites, restent tout aussi imposantes. Mention spéciale pour Mykerinos, la plus petite des trois, qui on trouve, est la plus belle esthétiquement.

Voir ces pyramides était un rêve d’enfance pour nous et une des raisons pour laquelle nous nous sommes rendus en Égypte. En vrai, cela est encore plus beau et impressionnant qu’en photo. Après une balade à dos de chameau dans le désert sur le site, nous prenons des photos sympas sur le lieu aidé par les guides sur place plus ingénieux les uns que les autres. Deux heures plus tard, nous décidons de rentrer, des étoiles plein les yeux, on pensait qu’après Abu Simbel, on ne pourrait plus être éblouis ou encore choqués, nous étions impressionnés par le site nubien et pourtant les pyramides restent, à notre avis, le lieu le plus incroyable que l’on a pu observer tout au long de notre jeune expérience des voyagesUn lieu si envoûtant que l’on pense qu’il doit d’être vu une fois dans sa vie, si on en a les moyens : le symbole d’une civilisation hors du commun, mystérieuse et signe de la grandeur africaine.

Laisser un commentaire