Bilan WANA de la CAN 2017 : le sacre du (roi) Lion Indomptable !

par / Aucun commentaire / 6 février 2017

Le tournoi phare du continent africain s’est déjà terminé. Hier, le Cameroun a remporté la finale de la CAN 2017 face à l’Egypte soulevant ainsi le trophée pour la cinquième fois de son histoire. Depuis le début de la compétition, la WANATeam a couvert  au mieux cette quinzaine de compétition. Aujourd’hui, il l’heure de faire le bilan.

 Le Cameroun : les Lions ne meurent jamais !

Personne ne l’avait parié. Personne n’a osé l’imaginer. Pourtant ils l’ont fait. Le Cameroun remporte, après 15 ans de disette, son cinquième sacre continental. Un parcours en dent de scie, un niveau de jeu parfois catastrophique, mais la détermination d’un lion n’a d’égal que son courage. Quelle leçon de collectif nous ont donné les Camerounais durant cette CAN 2017. N’oublions pas comment le Cameroun a entamé le tournoi : on restait sur le fiasco de 2014 et sur le fait que 8 joueurs appelés ont refusé d’honorer le maillot national. Aujourd’hui, une génération entre dans la Légende à Douala. Pourtant une génération loin d’être la plus douée, mais certainement la plus soudée. En atteste leur match en finale contre l’Egypte qu’ils battent 2 buts à 1 après avoir été menés au score. Moralité de l’histoire : les absents ont toujours tort ! Bravo !

Joueur du tournoi : Fabrice Ondoa.

Indéniablement le joueur le plus important du parcours camerounais dans cette CAN 2017. A seulement 21 ans, le portier de la réserve du FC Séville (!) s’inscrit définitivement dans la glorieuse lignée des grands gardiens camerounais (Kameni, Boukar, Songo’o, Bell et Nkono).  A plusieurs reprises, il a sauvé son équipe à lui tout seul. Comme contre le Gabon pour la qualification en quart de finale, bien cramponné sur ses appuis, il sort l’arrêt réflexe sur un tir de Didier Ndong.  Lors des quarts de finale, il s’est distingué en stoppant le tir au but de Sadio Mané. En demi-finales, il a enrayé toutes les offensives dangereuses des Black Stars et son erreur en finale sur le but d’Elneny n’aura pas coûté cher à sa formation. Un premier titre international pour Fabrice pour cette expédition gabonaise et une vérité implacable : un grand gardien est né ! 

La révélation du tournoi : Christian Bassogog.

 

Elu à deux reprises « homme du match », face à la Guinée-Bissau en phase de poule mais surtout contre le Ghana en demi-finale, le n°13 camerounais commence brillamment son histoire en sélection. Surtout remarqué (et moqué) pour son physique, Christian Bassogog a cloué des becs par ses prestations. Inconnu jusque-là, l’ailier de l’Aab Aalborg au Danemark est une trouvaille d’Hugo Broos, le sélectionneur des Lions indomptables. A chaque fois qu’il possède le ballon, il se passe quelque chose. Un joueur décisif qui ne devrait pas tarder à changer de club. Un joueur à suivre !

Le but du tournoi : Vincent Aboubakar.

Il aura suffi d’un geste, d’un enchaînement pour que cette CAN reste dans les mémoires. C’est le dernier but de la compétition de Vincent Aboubakar qui a fait basculer ce match en faveur des Lions Indomptables. Lui que l’on attendait de pied ferme au début de la compétition et encore plus pour cette finale, le numéro 10 camerounais est entré à la mi-temps de ce match que l’on donnait pour perdu aux Lions et il a radicalement changé la face de cette partie. Le but inscrit par le joueur du Besiktas est d’une beauté rare, à mettre au Panthéon du sport africain. L’Euro de football a vu le chef d’oeuvre de Marco Van Basten en 1988 contre l’URSS, la CAN peut maintenant se targuer d’avoir Vincent Aboubakar et son bijou face à l’Egypte ! Un but qui nous rappelle celui de José Touré en finale de la Coupe de France 1983 : QUELLE CLASSE !

L’équipe type de la CAN 2017 : honneur au Cameroun ! 

5 Camerounais, 3 Égyptiens, 3 Burkinabés : les trois meilleures équipes de cette CAN 2017 y sont représentées en force. Le nouveau champion d’Afrique est bien sur la plus représentée dans cette équipe. A noter l’absence de binationaux dans cette composition… Une orientation sur ce que devrait être le football africain de demain ? A méditer…

Ondoa (Meilleur joueur; CMR) – Faï (CMR) Gabr (EGY) Ngadeu (CMR) Almohamady (EGY) – Siani (CMR) Kaboré (BFA) – Bassogog (CMR) Salah (EGY) Nakoulma (BFA) – Bancé (BFA)

Laisser un commentaire