Bibi Bourelly, portrait d’une chanteuse graine de star !

par / Aucun commentaire / 2 janvier 2017

Bibi Bourelly, nouveau grand visage de la musique urbaine ? En tout cas l’artiste  possède déjà une voix et une écriture qui ont convaincu les plus grands ! La jeune prodige de 22 ans peut se targuer d’être entre autres à l’origine du tube Bitch Better Have My Money de Rihanna !

Bibi Bourelly, une voie dans la musique évidente !

Fille d’un célèbre guitariste de jazz d’origine haïtienne, Jean-Paul Bourelly, elle est bercée très tôt par des Stevie Wonder et autres A Tribe Called Quest. Bibi Bourelly n’hésite pas à revendiquer cette éducation artistique, inculquée également par une mère marocaine à la tête du département d’art de la « House of the World’s Cultures » de Berlin. « Mes parents m’ont fait écouter une multitude de choses. Je crois que c’est de là que vient mon habileté à aimer énormément de genres musicaux. J’écoutais juste de la musique, en fait !». Tombée dans la marmite musicale étant petite, Bibi est aujourd’hui à l’aise que soit en soul, en R’n’B, en hip-hop et même en rock !

Un événement tragique donne encore plus de profondeur à sa puissance musicale : la mort de sa mère n’a fait qu’accentuer son besoin de s’exprimer artistiquement. « J’avais 6 ans quand elle a disparu. Ce brutal rappel de la réalité m’a donné une très sérieuse leçon. Avec mon père s’est installé un dialogue musical qui va au-delà des mots ». L’enfance et par la suite l’adolescence ont une importance particulière dans l’expression artistique de Bibi Bourelly. En effet, la chanteuse semble garder un souvenir légèrement amer notamment de ses années passées à l’école.  À travers Ego, le titre phare de son premier EP « Free the Real Pt.1 », elle met en avant ce qui lui a toujours été reproché, son authenticité et sa volonté de non-conformisme.

Bibi Bourelly s’est engagée dans la voie du succès !

La chanteuse n’est pas assez connue aujourd’hui, cependant elle grandit doucement mais surement. Son nom n’est pas familier au grand public mais ses œuvres, en tant qu’auteure, le sont particulièrement. Elle est le visage derrière les paroles du fameux Bitch better have my money de Rihanna. « Bien sûr, c’est incroyable d’avoir fait Bitch Better Have My Money, parce que c’est une p…… d’opportunité ». Le succès incroyable du tube de la Barbadienne a instantanément ouvert d’autres portes à Bardriia Bourelly. Elle a par la suite posé sa voix sur Without You de Lil Wayne, Talk To Me de Nick Brewer, ou encore sur Chains d’Usher aux côtés de Nas. Elle a surtout écrit pour Selena Gomez et a de nouveau participé à un projet de Rihanna. Dans l’album « Anti », Bibi a écrit pour Riri, les paroles du puissant Higher.

Assez mal à l’aise avec cette notoriété soudaine, surtout pour une jeune fille « qui a passé des années à ne pas être acceptée, à ne pas être écoutée, à ne pas être remarquée ». Mais travailler avec autant de grandes personnalités de la musique contemporaine n’a fait qu’agrandir le désir présent chez Bibi Bourelly d’être connu pour elle-même ! Depuis Riot, son tout premier single sorti en avril 2015, Bibi Bourelly récite avec talent ses brillants textes fondés sur son propre vécu. Ses moments de vie passés à Berlin, sa ville natale, qu’elle a dû quitter à 16 ans. Son parcours scolaire difficile, lorsque sa différence lui portait préjudice. Une histoire personnelle qui a fait d’elle une artiste accomplie. Passionnée par la musique, habitée par un personnage faussement provocateur où les f..ck ne dissimulent que très mal une sensibilité que l’on retrouve dans sa voix cassée. Bibi Bourelly chante le réel, son réel, faisant d’elle une artiste sincère, brute, polyvalente qui fascine et qui attire de plus en plus de fans !

Pour suivre Bibi Bourelly :

Facebook

Instagram

Twitter

Nous n’en pouvons plus d’attendre son premier album, histoire de voir si Bibi Bourelly peut faire partie des plus grands. En tout cas, à l’écoute de ses deux premiers EP « Free the Real Pt.1 et 2», elle en a déjà le talent et le potentiel !

Laisser un commentaire