Baby Lab, le « FAB(uleux) LAB » numérique abidjanais !

par / Aucun commentaire / 23 août 2016

La quête de la progression numérique en Afrique est une chose très importante car c’est comme cela le continent avancera et ne sera plus en marge. La WANATeam vous emmène à la rencontre de Baby Lab qui est un laboratoire spécialisé dans le numérique crée en 2014. Un espace ouvert à tous ayant pour but de favoriser l’avancée numérique en Afrique et mettre fin à cette fracture et réduire les zones où l’accès numérique est limité.

Début de l’aventure en 2014.

Fondé en 2014 par sept informaticiens le Baby Lab tient son nom de la Ville d’Abidjan qui a pour surnom « Baby » et surtout parce que le laboratoire est basé dans la capitale ivoirienne. Ces sept informaticiens ont commencé à créer ce laboratoire pour favoriser la promotion numérique et l’utilisation de logiciels libres en Afrique.

Baby Lab est le premier « FABLAB » ivoirien qui veut dire Fabrication laboratory en anglais appartenant au réseau de la fondation du Fab du MiT le grand institut technologique du Massachusetts.

C’est sous la présidence de Guiako Obin qui est lui-même l’un des fondateurs de “Baby”  que le projet s’exprime.

Le recyclage de matériel informatique pour créer de nouveaux supports : le moteur de Baby Lab

Baby Lab cherche à promouvoir la fabrication numérique libre, et pour pouvoir réussir la fabrication numérique libre en recyclant du matériel informatique pour créer de nouveaux ordinateurs.

baby lab ordi 2 baby lab ordi

Et grâce à un bouche-à-oreille efficace, des particuliers leur donnent des pièces de leurs ordinateurs, des disques durs en passant par des boîtiers d’alimentation ou encore des barrettes de mémoire vive qu’ils n’utilisent plus. Baby Lab peut aussi compter sur des entreprises travaillant dans ce secteur qui donne également du matériel vieillissant quand elle renouvelle le sien.

« Kid Lab » la branche destinée aux enfants

Nos jeunes entrepreneurs ne négligent personne et a lancé en septembre 2014 un programme spécialement destiné aux jeunes de 8 à 15 ans au sein du “Baby Lab”, appelé le Kid Lab, qui cible notamment les enfants des centres sociaux. « Dans le cadre de ce programme, on fait du bricolage électronique et on donne des cours aux jeunes. Il peut s’agir de simples cours d’initiation à l’informatique, car beaucoup d’entre eux n’ont jamais utilisé d’ordinateurs ou de tablettes, mais aussi de cours de programmation, pour les plus aguerris. »

Malheureusement ils peuvent se heurter à certains préjugés encore tenaces de nos jours. « Le “Kid Lab” attire des dizaines de jeunes d’Abobo tous les week-ends, mais ce ne sont que des garçons. Au début, quelques filles ont participé, mais leurs parents les ont ensuite empêchées de revenir, car ils estiment que leur place est à la maison et non pas dans un laboratoire numérique. »

baby lab kid lab 2 baby lab kid lab

Nous encourageons Baby Lab à poursuivre sa démarche malgré les préjugés ainsi que les problèmes d’ordre numériques qui frappe l’Afrique car ce type de projet est un bien non seulement pour la Cote d’Ivoire mais pour toute l’Afrique pour voir peut être, un jour, une Afrique à la pointe de la technologie et du numérique.

Pour en savoir plus sur BABY LAB :

Le site Internet

Pour suivre BABY LAB :

Sur Facebook 

Pour suivre KID LAB :

Sur Facebook

Laisser un commentaire