Amrita E-textile : une ceinture miracle pour soulager les douleurs liées aux règles !

par / Aucun commentaire / 14 février 2019

Nous avons eu le plaisir de pouvoir échanger avec Ferdaous El Benni, co-fondatrice de la ceinture Amrita ! Cette ceinture miracle pourra soulager les douleurs durant les règles avec un procédé innovant. On en parle !

Amrita : une histoire d’amitié !

Amrita est avant tout le projet de deux amies : Ferdaous El Benni, étudiante en Master II Chimie, bioactifs et cosmétiques et Asma Hassoune, diplômée d’un Master II en management des entreprises de cosmétiques. « Nous sommes amies dans la vie. On se connait plus que n’importe qui. On connait nos points communs, nos différences et c’est ainsi que l’on avance plus vite. » Toutes les deux avouent avoir toujours voulu entreprendre et c’est au cours d’un stage en entreprise qu’elles ont eu à effectuer à Marrakech au Maroc qu’une idée leur est venue.

« Nous voulions être entrepreneuses et naturellement nous avons voulu créer quelque chose qui nous concernait Asma et moi. Nous avons eu nos règles en même temps et nous souffrions toutes les deux de douleurs terribles. On a raté des jours de stage car nous ne voulions pas montrer que nous avions mal ». Elles n’avaient pas à leur disposition les antidouleurs toxiques ni l’inconfortable bouillotte qui d’habitude soulagent leur souffrance. Alors,  il fallait créer un textile léger, confortable, discret, naturel et facile à utiliser. Ce textile sera une ceinture et se nommera Amrita, du nom de cette déesse grecque qui faisait boire à ses guerriers le sang de ses menstruations pour les rendre plus forts !

Amrita : un projet titanesque récompensé.

Les deux amies ont tout mis en œuvre pour concrétiser leur projet. Elles ont par exemple suivi des modules spécifiques dans leur université pour ajouter des atouts à leurs bagages universitaires respectifs déjà bien importants. Elles se sont préparées au mieux pour naviguer sereinement sur les routes sinueuses de l’entrepreneuriat. Avec l’aide de soutiens importants, et particulièrement celui du Pôle Etudiant Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat (PEPITE) d’Orléans, dont Ferdaous nous dit qu’elle « ne remerciera jamais assez pour leur avoir donné toutes les clés pour mener à bien ce projet », Amrita peut exister.

Elles collaborent avec des bourses, des écoles et des professionnels indépendants pour mettre au point les parties chauffante, massante et apaisante de leur ceinture, pour déterminer l’esthétisme et le design du produit fini mais aussi pour effectuer efficacement les démarches administratives. Grâce à ce projet entrepreneurial, Ferdaous El Benni et Asma Hassoune ont remporté plusieurs prix ces dernières semaines. Elles ont notamment reçu le 31 janvier dernier le prix « Talents des cités ». Des distinctions qui viennent conforter le bien fondé et la nécessité de leur ceinture. « C’est de la chance mais on a mis les moyens nécessaires pour pouvoir réussir. Derrière chaque concours, il y a énormément de travail », nous avoue Ferdaous.

L’innovation 3 en 1 de la ceinture Amrita : chauffante, massante et apaisante !

Encore à l’état de prototype, cette ceinture révolutionnaire conjugue les propriétés de plusieurs remèdes de grand-mère connus pour soulager les douleurs de règles. L’innovation consiste schématiquement à rassembler en un seul produit les vertus d’une bouillotte, des huiles essentielles et du massage. Comme l’indique Ferdaous, « c’est la ceinture en soi qui est innovante puisqu’elle rassemble des savoirs populaires dans une technologie efficace ! » Amrita ambitionne de révolutionner le rapport qu’ont les femmes avec les douleurs menstruelles via cette ceinture discrète, esthétique et naturelle.

Plus facile à transporter et évidemment plus discrète qu’une bouillotte, cette ceinture est chauffante et se destine à soulager le mal dans le bas du ventre et du dos. Pour qu’elle puisse fonctionner, il suffira de charger une batterie avant de la placer dans une petite poche prévue à cet effet. Pour que la ceinture agisse comme un massage, des micro-billes sont mises à l’intérieur du textile et se mettent en mouvement à chaque déplacement. Des actifs apaisants sont également placés à l’intérieur du tissu. Présents dans des capsules, ceux-ci se libèrent lorsque la personne bouge. Le spray qu’il faudra utiliser pour larguer les actifs contenus dans la ceinture est rechargeable tous les six mois. La ceinture quant à elle, s’adapte à toutes les morphologies et c’est pour la vie !

« Les règles sont un don qu’il faut savoir soulager. »

Aujourd’hui encore, les menstruations relèvent du tabou. Si les grandes marques de protections hygiéniques hésitent encore à illustrer les règles d’un liquide rouge sur leurs publicités, les réseaux sociaux eux ont permis aux femmes de parler plus librement de ce phénomène on ne peut plus naturel. Célébrités, blogueuses et influences n’hésitent plus, elles assument de plus en plus leurs règles. Une réalité que reconnait Ferdaous : « le monde est un peu plus ouvert d’esprit grâce aux moyens de communications actuels. Toutefois, même si la France reste une société de tabous, les choses avancent. D’ailleurs, nous avons certainement reçu tous ces prix dernièrement parce que la parole s’est libérée autour de la problématique des règles douloureuses ».

 

Evidemment, la jeune entrepreneuse regrette que cette liberté ait lieu si tardivement. « On aurait dû faire ça il y a bien longtemps déjà ! Les règles sont biologiques. On a été créées comme ça. Pourquoi ce serait mal de montrer ou de parler de cette réalité que toutes les femmes connaissent ? C’est totalement débile ! » Désormais, il ne faut plus reculer ! Beaucoup trop de femmes souffrent en silence dans le monde entier pour accepter de se taire. « Il faut que l’on prouve, en tant que porteuse de projet, que les tabous doivent se briser. Il faut les bannir ! Les règles sont un don qu’il faut savoir soulager. »

Amrita, pour soulager les règles douloureuses !

Si les chiffres changent en fonction des sources, le constat qu’une large majorité des femmes est confrontée à des règles douloureuses est une réalité implacable. Fatigue, migraines, nausées, vertiges mais encore crampes ou autres douleurs dorsales et abdominales, nombreux sont les maux provoqués par ce que l’on appelle la dysménorrhée. Plus grave encore, au moins une femme sur dix souffre d’endométriose, une maladie importante et souvent peu diagnostiquée à temps. En réalité, comme l’affirment notamment les responsables d’associations qui sensibilisent sur cette maladie, la douleur vécue durant les règles est encore plus taboue que les règles elles-mêmes. « Le débat sur les règles et les protections hygiéniques s’est ouvert, place à celui qui concerne les douleurs ! », nous affirme Ferdaous.

La ceinture du projet Amrita fait partie de ses initiatives mises en œuvre pour aller contre la banalisation de ces souffrances. Dans bien des pays encore en voie de développement, les règles deviennent un handicap tant le sujet est tabou et l’accès aux soins et aux protections hygiéniques se fait difficilement. Comme l’affirme la jeune entrepreneuse « c’est le début du combat et nous suivrons cette route jusqu’au bout pour montrer au monde que les règles douloureuses existent ! » Et pourquoi pas, d’ici dix ans les gens pourront aborder les règles de manière tout à fait naturelle. Et mesdames, n’oubliez pas de consulter si les douleurs sont trop fortes, elles peuvent être un signe d’endométriose !

Pour en savoir plus sur Amrita E-textile :

Laisser un commentaire